Les Bleues
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 17h45
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de sab8969 à 21/09/2017 12h00
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Notes : Face à la Nouvelle-Zélande, une équipe de France solide


Publié le 10 août 2016 | Les Bleues
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Notes : Face à la Nouvelle-Zélande, une équipe de France solide

Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes.


 

 

 

 

Sarah Bouhaddi : 6,5

Une prestation pleine de la part de la gardienne française. Lecture du jeu, anticipation, bonnes sorties, elle s'est imposée dans un duel avec Amber Hearn qui aurait pu relancer les Néo-Zélandaises  pour les dernières minutes du match.

 

Sakina Karchaoui : 6

Solide et pleine d'envie dans son couloir, que ce soit en attaque ou en défense. Du déchets et quelques oublis en défense cependant, heureusement sans conséquence. Le public brésilien ne s'est pas trompé en l'acclamant à chacune de ses prises de balle.

 

Wendie Renard : 6

La capitaine tricolore a réalisé une prestation solide. La France n'ayant pas obtenu beaucoup de coups de pied arrêtés, elle n'a pas été très présente en attaque mais a su placer sa tête (non cadrée) sur un corner de Louisa Cadamuro.

 

Sabrina Delannoy : 5,5

La défenseure parisienne a également réalisé une prestation solide aux côtés de Wendie Renard. Quelques petites fautes mal placées en fin de match cependant.

 

Jessica Houara d'Hommeaux : 6

Une prestation sérieuse de la latérale, solide défensivement, et qui a également été présente en attaque, notamment en première période.

 

Amandine Henry : 6,5

La joueuse de Portland a réalisé un gros travail de récupération, avec de nombreux ballons récupérés, et a fait du bien par son impact physique. Propre dans ses transmissions, présente dans les deux moitiés de terrain. Remplacée par Kheira Hamraoui (72') qui n'a pas eu beaucoup de travail à faire.

 

Elise Bussaglia : 6,5

La joueuse de Wolfsburg s'est démenée au milieu de terrain, même si elle n'a pas réussi toutes ses passes, notamment en première période. Elle se montre décisive par une frappe sur le poteau qui amène le premier but français (38'). Remplacée par Camille Abily (67').

  

Louisa Cadamuro : 7

Auteure d'un doublé, de la tête (63') et sur penalty (90+1'), ce qui a permis à la France de s'échapper au tableau d'affichage, elle a également été solide dans le jeu, montrant de l'envie, même si elle a touché peu de ballons en première période.

 

Claire Lavogez : 4,5

Un match compliqué pour la jeune ailière, qui a touché peu de ballons dans l'ensemble et a raté presque tout ce qu'elle a entrepris. Une envie certaine de bien faire cependant, et un engagement indiscutable.

 

Elodie Thomis : 6,5

Une première période compliquée, où elle a touché peu de ballons et en a conservé encore moins. Elle s'est montrée plus à son avantage après la pause, et surtout, elle est décisive sur les deux derniers buts français inscrits par Louisa Cadamuro, à la passe sur le premier, en obtenant le penalty sur le second.

 

Marie-Laure Delie : non notée

Elle sera restée une grosse demi-heure de jeu sur le terrain, et aura vu peu de ballons lui parvenir. Elle n'aura pas réussi à se montrer dangereuse. Remplacée par Eugénie Le Sommer (35', 6,5). L'attaquante lyonnaise s'est mise en évidence dès son entrée en jeu, en étant la plus prompte sur la frappe d'Elise Bussaglia repoussée sur le poteau, marquant ainsi le premier but de la rencontre, le plus important car il a permis de débloquer la rencontre (38').

 

Nouvelle-Zélande

Dans l'obligation d'obtenir au moins le match nul pour se qualifier, les Football Ferns ont joué à leur niveau, avec solidarité mais peu d'individualités. Face à une équipe de France solide et concentrée, et alors que l'accumulation des rencontres s'est faite sentir après l'heure de jeu étant donné le faible turnover de l'équipe, il était difficile d'obtenir un autre résultat. Elle a dû attendre la 86e minute pour son occasion la plus dangereuse, ce qui est assez parlant. Le match nul entre la Chine et la Suède ensuite a mis fin à ses espoirs de qualification.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
26 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.