Top News
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de alhazred à 23/09/2017 13h03
D1 F 2017-2018
Dernier message de alhazred à 23/09/2017 13h01
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Les Bleues vont savoir


Publié le 06 août 2016 | Top News
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Les Bleues vont savoir

Après avoir frappé fort d’entrée en battant largement la Colombie (4-0), l’équipe de France s’attaque désormais à ce qui se fait de mieux sur la planète football féminin : les Etats-Unis, triples championnes olympiques en titre. Une rencontre pour prendre définitivement la première place de ce groupe G.


 

 

 

 

Sur la route d’une médaille olympique, il y a toujours des moments difficiles à gérer, des passages qui révèlent une équipe. Tant sur le plan du jeu que sur l’aspect mental. Et lorsque l’on négocie bien ces virages délicats, la compétition prend très souvent une toute autre tournure. Ce soir, l’équipe de France va défier les Etats-Unis à Belo Horizonte. Tout simplement, ce qui se fait de mieux sur la planète foot féminin depuis un bon bout de temps. Comme à chaque fois face aux coéquipières de Carly Lloyd, le défi est de taille. 

 

Battre l’indétrônable
En l’espace de dix-neuf confrontations directes, les Bleues ne se sont imposées qu’à une seule reprise (victoire 2-0 en février 2015 à Lorient). Mais après sa large victoire inaugurale face à la Colombie (4-0), la France arrive dans les meilleures dispositions pour ce choc : « Je pense que cela nous met en confiance pour le prochain match contre les USA, on sait que cela ne sera pas le même match, il y aura beaucoup plus de défi physique, cela ne peut que nous mettre en confiance », affirme Kadidiatou Diani.
Cette confiance ne sera pas superflue, car une fois encore, les Etats-Unis, triples championnes olympiques et championnes du monde en titre, semblent un cran au-dessus de tout le monde. Si, jusqu’à présent, cela n’a pas été un point fort tricolore, pour l’attaquante juvisienne, le mental fera la différence. « Comme pour le premier match, on va être très concentrées, il ne faudra rien lâcher, avoir un gros mental. Il faudra s’encourager même dans les moments difficiles, éviter de s’énerver car cela pourrait nous déstabiliser. Il faudra rester soudées ensemble ». 

 

S’attendre à défendre
Lors de leur premier match, les Etats-Unis se sont imposées 2-0 face à la Nouvelle-Zélande. Un succès tout en gestion. Il va donc falloir s’attendre à une montée en puissance des championnes du monde lors du choc de ce groupe G. La physionomie sera très certainement bien différente du match face à la Colombie. Même si elles préfèrent mettre le pied sur le ballon, les Bleues doivent s’attendre à défendre et batailler au milieu de terrain. « Si contre les USA la possession de balle devrait être plus équilibrée que face à la Colombie, je ne pense pas que les Bleues doivent pour autant jouer plus bas et laisser le ballon aux Américaines. L'équipe de France aime jouer au ballon et c'est une de ses forces, alors c'est probablement ce qu'elles essaieront de faire. En revanche, il faut aussi qu'elles envisagent la possibilité d'être dominées et qu'elles soient prêtes à bien défendre pour laisser passer l'orage par moments », analyse Sandrine Dusang, consultante Foot d’Elles. Dans ce secteur, le rôle du trio Henry-Bussaglia-Abily sera primordial.
Lors de leur dernière opposition à la She Believes Cup (défaite de la France 1-0), les Bleues avaient aussi manqué de réalisme et s’étaient fait surprendre en toute fin de rencontre par Alex Morgan. Cette fois, le peu d’occasions qu’elles auront, il faudra les concrétiser. Le jeu direct que l’on a pu voir pendant la préparation et parfois face à la Colombie sera donc une arme précieuse ce soir. SI les Bleues parviennent à se projeter rapidement à la récupération du ballon, elles auront des opportunités. 

 

Pour prendre les devants
Ce soir, le onze gagnant de la Colombie devrait être reconduit, malgré le peu de repos entre les deux matches. Mais cela permettra de surfer sur la bonne performance du premier match. « L'équipe tricolore alignée contre la Colombie a répondu présente et pourrait être reconduite selon moi. Peut-être qu'on peut imaginer Elodie Thomis rentrer dans le 11 de départ, mais tout dépend de comment Philippe Bergerôo souhaite l'utiliser ».
Quelle que soit l’opposition proposée par les coéquipières de Carli Lloyd, cette rencontre permettra de prendre une option plus que sérieuse sur la première place du groupe : « Ce match face aux USA est l'affiche du groupe G alors il va permettre de voir où en est vraiment l'équipe de France, et probablement décider de qui terminera premier de la poule... Mais quoiqu'il arrive, il y aura un troisième match à jouer. Les Bleues doivent penser étape par étape et prendre les matches les uns après les autres sans trop cogiter sur la suite. » Il est l’heure de ne plus cogiter et de basculer du bon côté.

 

 

La composition de l'équipe de France probable :

Bouhaddi – Houara d’Hommeaux, Renard, Mbock Bathy, Majri – Henry, Bussaglia, Abily, Diani (ou Thomis), Cadamuro – Le Sommer.

 

 

Crédit photo : FFF / Sindy Thomas

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
18 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.