Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 20/11/2017 10h23
D1 F 2017-2018
Dernier message de anaxagore à 20/11/2017 10h10
D1 F 2017-2018
Dernier message de rial84 à 20/11/2017 09h18
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Les stades des JO


Publié le 07 juillet 2016 | Actus
Par La Rédaction


Les stades des JO

A l'occasion du tournoi olympique de football féminin à Rio, sept stades accueilleront les rencontres dans six villes différentes. La rédaction vous fait découvrir les stades et les villes dans lesquels vont se dérouler les matches.


 

 

 

A l'occasion du tournoi olympique de football, sept stades brésiliens sont utilisés et implantés dans six villes : Rio de Janeiro, São Paulo, Salvador, Manaus, Brasilia et Belo Horizonte. Ces enceintes sportives ont déjà été utilisées à plusieurs reprises dans le cadre de la récente Coupe du monde de football 2014 et sont de fait opérationnelles pour pouvoir recevoir les équipes qualifiées pour les JO. Au total, pas moins de 58 matches seront organisés entre le 3 et le 19 août pour le tournoi féminin et entre le 4 et le 20 août pour le tournoi masculin. Présentation.

 

 

BELO HORIZONTE – ESTADIO MINEIRAO

 
Capacité : 58 170 places

Date de construction : 1965

 
Belo Horizonte accueillera quatre rencontres du tournoi dont deux de l'équipe de France en phase de poules face à la Colombie et aux Etats-Unis. Son stade, l'Estadio Mineirao a notamment été le théâtre de la demi-finale désormais légendaire entre le Brésil et l'Allemagne lors de la Coupe du monde 2014 qui a vu l'humiliation de la Seleçao : 7-1. Le Mineirao est aussi l'antre de deux rivaux célèbres du Brésil : l'Atletico Mineiro et le Cruzeiro.

Hors des sentiers touristiques, capitale de l'Etat du Minas Gerais, Belo Horizonte est aussi connue pour sa production d'or et d'émeraude. Ville très vallonnée (altitude moyenne de 852 mètres), la châleur ne devrait pas y être étouffante (température moyenne prévue en août 20,5°).

 
Décalage horaire : - 5 heures par rapport à l'heure française.

 


MANAUS – ARENA AMAZONIA

(anciennement Estádio Vivaldão)

 
Capacité : 40 549 places

Date de construction : 2013


L'Arena Amazonia sera le théâtre de deux rencontres de poules le 9 août prochain et fait probablement partie des stades les plus beaux du pays des Cariocas. La ville abrite essentiellement des clubs d'envergure régionale.

Située au confluent des fleuves Negro et Solimões (nom utilisé localement pour désigner l'Amazone), la principale attraction de Manaus est son emplacement car ici le football est loin d'être roi. Sur une longueur de six kilomètres, les eaux noires du premier et boueuses du second coulent côte à côte, sans jamais se mélanger. Moiteur étouffante et amazonienne seront au menu de cette ville, porte d'entrée dans le forêt amazonienne et difficile d'accès, au climat équatorial qui compte plus de 150 jours d'orage par an.

 
Décalage horaire : - 6 heures

 


SALVADOR – ARENA FONTE NOVA

 
Capacité : 51 900 places

Date de construction : 1951

 

Le stade a été détruit et totalement reconstruit pour la Coupe du monde 2014. Cet été, il recevra trois rencontres du tournoi olympique féminin dont Nouvelle-Zélande – France (9 août).

Capitale de l'Etat de Bahia, Salvador est inscrite au patrimoine mindial de l'UNESCO depuis 1985. Ancien point de convergence multiculturel, la ville est aussi connue pour son carnaval annuel qui regroupe chaque année des centaines de milliers de personnes.


Décalage horaire : - 5 heures

 


BRASILIA – ESTADIO NACIONAL


Capacité : 69 349 places

Date de construction : 1974


Avant la rénovation dans le cadre de la Coupe du monde 2014, le stade de la nouvelle capitale brésilienne (depuis 1960) avait déjà reçu une compétition de football féminin : la finale de la Coupe du Brésil en 2007. Lors du tournoi olympique, l'Estadio Nacional accueillera trois rencontres.

Le stade Mané Garrincha est le stade le plus cher au monde : 800 millions d'euros. Construit pour la Coupe du monde, l'office des comptes nationaux a annoncé qu'il faudrait 1 000 ans pour rembourser son coût. Depuis le Mondial 2014, les entrailles du stade ont été transformées en bureau pour 350 fonctionnaires de la ville. Située au centre du Brésil, Brasilia devrait offrir un climat assez sec et chaud.

 

Décalage horaire : - 5 heures

 


RIO DE JANEIRO - MARACANA

 


Capacité : 74 738 places

Date de construction : 1950


Le temple du football va accueillir la finale du tournoi olympique le 19 août prochain. Entièrement rénové pour la Coupe du monde 2014, le Maracanã est l'antre habituelle de Flamengo et Fluminense. D'une capacité intiiale de 250 000 personnes en 1950, ce chiffre a été réduit au fur et à mesure des différentes rénovations et des mesures de sécurité. Ce stade mythique a longtemps été assimilé à la catastrophique défaite du Brésil en finale de la Coupe du monde 1950 face à l'Uruguay.


Dotée d'un cadre sublime, Rio fait probablement partie des villes les plus populaires du monde. Ses deux stades de football (comme les autres enceintes brésiliennes concernées par les JO) font partie des structures pour lesquelles il n'y a pas eu de problème de livraison, ou de sécurité lors des travaux grâce à la remise aux normes dans le cadre de la Coupe du monde 2014. A ne pas manquer évidemment, outre les stades, la visite de la statue du Christ rédempteur, située au sommet du Corcovado.


Décalage horaire : - 5 heures

 

 

RIO DE JANEIRO - ESTADIO OLIMPICO ENGENHAO

 
Capacité : 46 931

Date de construction : 2007

 
L'Engenhão, construit pour accueillir les Jeux panaméricains en 2007 et qui sera utilisé pour les Jeux Olympiques de 2016, est le stade où évolue le club de Botafogo. Il va accueillir cinq rencontres lors du tournoi olympique dont les deux premières du Brésil et une demi-finale. Il abritera également les épreuves d'athlétisme lors des JO.

 

 

 

SAO PAULO – ARENA DE SAO PAULO


Capacité : 62 601 places

Date de construction : 2014


L'Arena accueillera six rencontres du tournoi dont le match pour la troisième place. São Paulo est le berceau du football brésilien avec trois clubs majeurs : les Corinthians, Palmeiras et São Paulo qui comptabilisent à eux trois quatorze titres de champion. Plus grande ville du pays avec 11 millions d'habitants, São Paulo est une cité de sport. Chaque année, elle accueille notamment le grand prix de Formule 1, ou encore l'Open de tennis du Brésil. Elle compte également de nombreux monuments, parcs, ou musées, idéaux pour se balader entre deux matches du tournoi olympique.

 


Décalage horaire : - 5 heures

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.