Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de rach63 à 18/12/2017 19h54
EDF Objectif 2019
Dernier message de leoj118 à 18/12/2017 19h32
D1 F 2017-2018
Dernier message de gasconha à 18/12/2017 12h58
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

L'OL, à nouveau sur le toit de l'Europe


Publié le 26 mai 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


L'OL, à nouveau sur le toit de l'Europe

Après avoir maîtrisé l'ensemble de la rencontre, l'Olympique Lyonnais a subi l'égalisation allemande dans les dernières minutes et a dû batailler jusqu'aux tirs au buts dans cette finale de Ligue des Champions 2016. Une finale de haute intensité qui a vu Sarah Bouhaddi, la gardienne de l'OL, passer de l'ombre à la lumière.


 

 

 

Elles ont retrouvé leur trône. Après deux ans de disette, les Lyonnaises ont donc renoué avec le succès en Coupe d'Europe. Cette finale et cette troisième couronne continentale étaient sur toutes les lèvres depuis des mois. Considérée comme l'objectif ultime d'une saison qui ne serait vraiment aboutie qu'à la condition de revenir avec le trophée de Reggio Emilia. Favorites, les Fenottes ont tremblé face aux Louves de Wolfsburg mais elles l'ont emporté.

 
Une entame en boulet de canon

Si quelques incertitudes planaient quant à sa participation à la finale jusqu'à la veille de la rencontre, Eugénie Le Sommer tient bien sa place et c'est elle qui est la première dangereuse par deux frappes (2', 7'). Les Lyonnaises réalisent globalement une entame de match impressionnante d'impact physique. Evoluant très haut, elles gênent considérablement la relance allemande. C'est du côté droit que la situation va rapidement se débloquer. Après un énorme travail, Pauline Bremer entre dans la surface de réparation et parvient à centrer en retrait en bout de course. Ada Hegerberg surgit au premier poteau pour reprendre le cuir dans le but vide et inscrire son 13e but dans la compétition cette saison (12'). Derrière, les Lyonnaises ont continué de maîtriser le rythme de la rencontre mais au fil des minutes, les Louves réussissent à rééquilibrer les débats sans toutefois se montrer réellement dangereuses.

Au retour des vestiaires, les Fenottes ratent l'occasion idéale de faire le break. Sur un corner, la tête de Wendie Renard est repoussée sur sa ligne par Elise Bussaglia (48'). Derrière, les Fenottes gardent leur emprise sur la rencontre, leur bloc semble bien en place et elles gagnent les duels. Les joueurs de Gérard Prêcheur multiplient d'ailleurs les occasions. Mais ni Bremer (52'), Abily (59', 60', 67'), ou encore Necib (64', 69'), qui avait des fourmis dans les jambes pour son dernier match sous le maillot de l'OL, ne parviennent à trouver la faille et tromper une Almuth Schult dans un grand soir.


Bouhaddi, de l'ombre à la lumière

Et puis la tension a commencé à monter dans les vingt dernières minutes de jeu avec la peur de l'églisation allemande. Les Rhodaniennes commencent à reculer et moins jouer. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenu dans les vestiaires par Gérard Prêcheur à la mi-temps. Et surtout les Louves qui ne lâchent rien jusqu'au coup de sifflet final, tentent de pousser pour revenir au score. A l'image des frappes de Popp (66') ou Bachmann (72'), ou encore de ce centre fuyant de Wullaert qui passe devant la cage de Sarah Bouhaddi (83'). Mais la bande à Wendie Renard va finir par craquer. Alexandra Popp prenant le dessus sur Sarah Bouhaddi sortie à l'abordage sur un centre venu de la gauche (88'). D'entrée de prolongations, les Lyonnaises frôlent la correctionnelle avec une nouvelle sortie hasardeuse de Sarah Bouhaddi devant Griedge Mbock Bathy (92'). Le K.O est tout proche à plusieurs reprises dans les deux camps, les Rhodaniennnes ne semblent pas au mieux comme marquées par cette égalisation à quelques minutes de la fin du temps réglementaire. Mais aucune équipe ne parviendra à prendre le dessus et c'est donc par une séance de tirs aux buts que cette Coupe d'Europe 2016 choisira son nouveau propriétaire.

Une séance qui commence mal avec le raté d'Ada Hegerberg en première tireuse, et puis Sarah Bouhaddi a surgi de sa ligne. Par deux fois. Face à la capitaine Fischer, paralysée par les crampes en prolongations, puis face à son ancienne coéquipière Elise Bussaglia. Finalement, ce sera la sage Saki Kumagai qui donnera la victoire à l'OL (4-3 aux t.a.b). 


Le triplé est conquis

Les Lyonnaises ont fait, non sans mal, une exception à l'adage : « et à la fin ce sont les Allemandes qui gagnent ». Ce qui fera peut-être du bien à certaines joueuses qui feront partie de l'aventure olympique cet été. L'Olympique Lyonnais décroche là sa troisième Coupe d'Europe (après 2011 et 2012) et devient le deuxième club le plus titré du Vieux Continent  derrière Francfort. Le club de Jean-Michel Aulas réalise aussi ce fameux triplé championnat-coupe nationale-Ligue des Champions (le deuxième de son histoire). Un exploit retentissant qui offre une sortie magnifique à Amandine Henry, Louisa Necib et Lotta Schelin qui peuvent partir l'esprit léger. Et il se pourrait bien que l'OL soit encore plus puissant la saison prochaine. Pour finir : Bravo et respect.

 

 

La feuille de match : 

Compositions d'équipe : 

OL : Bouhaddi - Bremer, Henry, Renard, Mbock Bathy, Majri - Kumagai, Abily, Necib - Le Sommer, Hegerberg.

Wolfsburg : Schult - Peter, Fischer, Goessling, Dickenmann - Bussaglia, Bernauer, Kerschowski, Blässe - Jakabfi, Popp. 

 

Buts : Hegerberg (12') pour l'OL, Popp (88') pour Wolfsburg. 

Cartons jaunes : Necib, Abily, Kumagai pour l'OL. 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
109 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.