Actus
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 17h45
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

LDC : Renard VS Popp


Publié le 26 mai 2016 | Actus
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


LDC : Renard VS Popp

Si les deux équipes finalistes de cette édition ont des joueuses talentueuses dans chaque ligne et que les duels devraient être nombreux ce jeudi, celui que Wendie Renard et Alexandra Popp vont se livrer, vaudra sans aucun doute son pesant d'or. Zoom sur un duel qui devrait faire des étincelles.


 

 

 

A 25 ans, Alexandra Popp et Wendie Renard (9 mois de plus que son adversaire) ont suivi des parcours différents mais avec un certain nombre de similitudes tout de même. En effet, les deux joueuses qui sont chacune passées par les équipes nationales jeunes, ont gravi les échelons au fur et à mesure des saisons, pour finalement s'imposer comme des joueuses cadres de leur club, mais également de leur sélection. Aujourd'hui incontournables, l'attaquante de Wolfsburg et la défenseure de l'Olympique Lyonnais espèrent bien tout gagner... A commencer par leur face-à-face de ce jeudi 26 mai.

 

Des qualités qui les rendent décisives
Depuis son arrivée dans la capitale des Gaules, Wendie Renard a mûri et su mettre ses qualités au service du collectif rhodanien. Son mètre quatre-vingt-sept, sa silhouette longiligne et son poste au coeur de la défense, ont valu à la capitaine lyonnaise d'être surnommée la « tour de contrôle ». Ses grands « compas », sa lecture du jeu, son sens de l'anticipation, et son placement, font de Wendie Renard une joueuse des plus difficiles à éliminer, et certainement l'une des meilleures à son poste. La défenseure possède aussi un bon jeu long et elle est en général, relativement propre -techniquement- dans ses relances et ses passes. La Martiniquaise aime se projeter vers l'avant et est capable d'apporter le surnombre quand elle a de l'espace devant elle.
Face à elle, Alexandra Popp, arrivée en sélection nationale allemande (A) en 2010, a souvent été vue comme la successeuse de Birgit Prinz. Rapide et puissante, la Louve a un jeu relativement dur. Solide dans les impacts, elle sait jouer de son côté athlétique pour résister aux charges défensives mais surtout, elle capable de marquer dans de multiples situations (et positions). Dotée d'une bonne technique des deux pieds, Alexandra Popp frappe fort, parfois très fort, et son sens du but est remarquable. Toujours bien placée et à l'affût du moindre ballon qui traîne, Popp est souvent dans les bons coups, et va sans aucun doute donner du fil à retordre à Wendie Renard et ses coéquipières.

 

En tête-à-tête
Si les deux joueuses ont des caractéristiques différentes, adaptées en fonction de leur poste, il y a bien une qualité qu'elles ont en commun : le jeu de tête. Alexandra Popp, comme Wendie Renard excellent dans ce domaine et s'inscrivent incontestablement parmi les meilleures joueuses de tête d'Europe, voire au-delà. La Lyonnaise qui intervient souvent défensivement dans les airs, est aussi un véritable plus et une véritable arme sur les coups de pieds arrêtés offensifs, où elle vient souvent placer sa tête au-dessus de celles de ses adversaires. Mais attention, avec Alexandra Popp en face, la capitaine de l'OL aura un adversaire de taille dans ce domaine, pour la finale de ce soir. Même si l'Allemande rend treize centimètres à son homologue française, Alexandra Popp possède un jeu de tête remarquable et remporte souvent ses duels face à plus grandes qu'elle grâce à sa détente et son parfait timing. Si Wendie Renard ne veut pas se faire prendre, elle devra donc ne pas être sur les talons, attaquer le ballon et sauter... En tout cas, en attaque comme en défense, ces deux-là vont probablement la jouer « casse-tête » ce soir, à Reggio Emilia.

 

Leur saison en championnat
Cette saison, Alexandra Popp aura joué 16 matches de Bundesliga et inscrit 6 buts. Rien de bien brillant à côté des précédentes saisons, où le nombre de buts marqués par l'attaquante allemande tournait davantage autour de la quinzaine, voire de la vingtaine. On peut remettre la faute sur quelques coups d'arrêts et matches ratés en fin d'année 2015. Néanmoins, l'Allemande a fait une deuxième partie de saison complète et intéressante alors il faudra vraisemblablement bien compter sur elle pour cette finale. Pour Wendie Renard, cette saison n'aura pas été toute rose non plus, puisque la Lyonnaise aura été éloignée des terrains quelques temps à cause d'une blessure au genou. Du temps de jeu en moins, mais finalement de meilleures statistiques que son homologue allemande, avec 6 buts inscrits en 15 matches disputés. Même si le niveau de la D1 ne vaut peut-être pas celui de la Frauen Bundesliga, les chiffres sont plutôt bons pour une joueuse évoluant en défense.
Quoi qu'il en soit, nous savons que la Ligue des Champions est bien différente des championnats nationaux disputés tout au long de la saison, et ce ne sont pas les joueuses finalistes qui nous dirons le contraire. Attendons donc de voir qui de Wendie Renard ou Alexandra Popp prendra l'ascendant, et soulèvera le trophée européen une fois de plus...

 

 

 

 

 

 

Crédit photos : uefa, illustrations Foot d'Elles

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.