Equipe de France A
Sur nos forums
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 24/09/2017 13h54
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de vivie60 à 24/09/2017 12h50
Bundesliga 2017-2018
Dernier message de dovensi à 24/09/2017 12h30
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

La liste des Bleues est-elle inquiétante ?


Publié le 24 mai 2016 | Equipe de France A
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


La liste des Bleues est-elle inquiétante ?

Comme chaque mardi, la rédaction de Foot d'Elles vous propose un nouveau débat. Philippe Bergerôo a annoncé la liste des 23 joueuses pour le match contre la Grèce comptant pour les qualifications pour l'Euro 2017. Une liste marquée par plusieurs absences… Inquiétant ou pas ? Vous aussi donnez votre avis.


 

 

C’est ce lundi 23 mai que Philippe Bergerôo a communiqué sa liste de joueuses pour le match face à la Grèce, qui aura lieu le 3 juin prochain au Roazhon Park de Rennes. Une liste de 23 joueuses qui fait forcément se poser quelques questions sur l’état de forme des Bleues, mais également sur la direction que veut donner le sélectionneur tricolore à son équipe dans les mois à venir.

 

Des absences justifiées
Grâce sa victoire face à l’Ukraine le 11 avril dernier à Valenciennes, l’équipe de France a déjà décroché son ticket pour l’Euro 2017 aux Pays-Bas, alors forcément les deux dernières rencontres qualificatives face à la Grèce, le 3 juin, et à l’Albanie, le 20 septembre, ne semblent qu’anecdotiques. Un élément que Philippe Bergerôo a certainement pris en compte au moment de l’élaboration de sa dernière liste. Dans cette dernière justement, cinq cadres sur lesquelles le sélectionneur compte habituellement, manquent à l’appel : Laure Boulleau, Jessica Houara d’Hommeaux, Laura Georges, Kheira Hamraoui et Louisa Nécib. Si pour beaucoup leur absence a interpelé et fait se poser des questions sur les choix de Philippe Bergerôo, leur non-sélection peut pourtant se justifier assez simplement. En effet, les Parisiennes Houara et Hamraoui n’ont pas joué lors des deux dernières journées de championnat. Laure Boulleau et Laura Georges sont, elles, absentes depuis la demi-finale de Ligue des Champions contre Lyon, le 23 avril dernier, dans laquelle elles s’étaient blessées. Et semblent s'éloigner de plus en plus des terrains. Pour la Lyonnaise, Louisa Nécib, ce sont des raisons personnelles qui ont été évoquées.

 

Toujours un œil sur 2019
Pour compenser ces absences, Philippe Bergerôo a misé sur la jeunesse, avec notamment une première convocation pour Perle Morroni (18 ans), et Aïssatou Tounkara (21 ans). La première a gagné du temps de jeu au fil de la saison, et a su dévoiler son talent pour devenir la titulaire dans le couloir gauche de la défense parisienne depuis le mois de mars. La seconde a confirmé avec Juvisy cette saison. Déjà auteure de belles prestations l’an passé, Tounkara, a gagné en maturité et fait preuve de davantage de régularité cette saison. Le sélectionneur a également réitéré sa confiance aux Juvisiennes, Kadidiatou Diani et Charlotte Bilbault, ainsi qu’aux Montpelliéraines Sakina Karchaoui, espoir et révélation de la saison, qui avait montré un beau visage face à l’Ukraine, mais aussi à Marion Torrent et Marie-Charlotte Léger, toutes les deux importantes dans le rouage du Montpellier Hérault. Les retours de Claire Lavogez et Clarisse Le Bihan qui ont déjà été appelées de nombreuses fois avec les Bleues, entrent toujours dans le projet de préparation à la Coupe du monde 2019. Sans pour autant faire l'impasse sur les JO de Rio, Philippe Bergerôo, qui n’a jamais caché son souhait de préparer le prochain mondial en France, profite sans doute de ce rassemblement et de cette rencontre pour voir certaines choses. Qui sait, grâce à cela, peut-être qu’une surprise pourrait finalement s’inviter aux Jeux Olympiques d’ici là…

 

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
10 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.