Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de nanard1 à 20/09/2017 18h26
D1 F 2017-2018
Dernier message de matt75 à 20/09/2017 18h11
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de nanard1 à 20/09/2017 17h42
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

L'OM est-il armé pour la D1 ?


Publié le 11 mai 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


L'OM est-il armé pour la D1 ?

Comme chaque semaine, la rédaction de Foot d'Elles vous propose un nouveau débat. Après une saison excellente et un titre de champion de D2 féminine, l'Olympique de Marseille retrouve l'élite du football féminin français. En plein développement, et avec la volonté de se renforcer à l'intersaison, l'OM aura-t-il les armes pour se maintenir ? Vous aussi donnez votre avis.


 

 

 

Trente-quatre ans après l'Olympique de Marseille va retrouver la Division 1 féminine la saison prochaine. Probablement la fin d'une anomalie. Champion de D2, l'équipe olympienne a réalisé une saison de haute volée (seule équipe encore invaincue tous groupes confondus) venant concrétiser cinq années de travail. Il va falloir désormais franchir un nouveau palier pour pérenniser le club en D1. L'OM en est-il capable ?


Apprentissage et expérience

Depuis la création de la section, les Olympiennes ont déjà gravi quelques montagnes, elles sont désormais au pied de l'ascension la plus difficile. Pour se maintenir la saison prochaine, l'OM prévoirait de mettre la main au portefeuille. Un budget conséquent devrait être consacré à l'équipe première féminine. Mais l'identité du futur repreneur du club, si le club est vendu d'ici là, pourra peut-être aussi faire évoluer un peu la donne. Quoiqu'il en soit, cette enveloppe permettrait donc à Christophe Parra de renforcer son équipe par quelques joueuses d'expérience qui pourraient être intéressées par un autre (ou dernier ?) challenge dans leur carrière. Il ne s'agira pas néanmoins de dénaturer le projet et l'identité du collectif marseillais comme le soutient le technicien, mais d'avoir les armes pour ne pas faire l'ascenseur. La saison prochaine, les Marseillaises seront toutefois dans la phase d'apprentissage pour la plupart qui n'ont pas encore connu l'élite. Il y aura donc certainement une période d'adaptation qui ne devra pas être trop longue et trop lourde de conséquences sur le plan comptable. L'expérience des Brétigny, Pizzala et des potentielles recrues sera donc indispensable sur ce point.

 

 


Un développement structurel

Ces dernières saisons, la tradition veut que les promus fassent l'ascenseur. Mais à la différence des derniers exercices, les clubs qui ont obtenu (Marseille et Metz) ou sont en passe (Bordeaux) d'obtenir leur billet pour l'élite du football féminin français sont rattachés à des clubs professionnels et bénéficient donc de structures et moyens plus importants. C'est notamment le cas de l'Olympique de Marseille. Le club le plus populaire de France va retrouver la D1 trente-quatre ans après donc et compte bien y rester en prolongeant un projet entamé il y a cinq ans avec Christophe Parra en chef d'orchestre.

Si sur le terrain le défi est relevé, le club olympien tente de développer ses infrastructures. Cela passe notamment par la création d'une section sportive qui sera opérationnelle à partir de la saison prochaine afin de permettre à de jeunes joueuses de construire un double-projet. Une structure qui permettra de trouver la relève à moyen terme des Brétigny et Pizzala. Une chose est certaine, avec la montée de l'OM l'attractivité du championnat sera augmentée. Aux Olympiennes de relever le défi.

 

 

 

Crédit photo : om.net

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
37 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.