Coupe de France
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 25/09/2017 00h08
D1 F 2017-2018
Dernier message de cnessy à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 24/09/2017 21h15
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

MHSC-PSG, plus qu'une demi-finale


Publié le 16 avril 2016 | Coupe de France
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


MHSC-PSG, plus qu'une demi-finale

Pour le compte des demi-finales de cette Coupe de France féminine 2016, l'affiche qui apparaît la plus équilibrée sera à coup sûr Montpellier-Paris Saint-Germain (coup d'envoi à 17h dimanche 17 avril). Une confrontation entre un spécialiste de la Coupe peut-être encore convalescent et un PSG qui pourrait avoir la tête ailleurs. Décryptage.


 

 

 

Sur le papier, cette demi-finale entre Montpellier et le Paris Saint-Germain apparaît comme la plus alléchante et la plus équilibrée des deux. Le deuxième se déplaçant chez le troisième du championnat de Division 1 féminine.


Le PSG, invaincu en 2016

Toutes compétitions confondues, le Paris Saint-Germain est invaincu en 2016 (quatre matches de Coupe et six rencontres de championnat). Surtout, à défaut d'être parfois ultra-efficace devant avec notamment une Anja Mittag dont les performances laisssent songeur, la défense parisienne est plus que solide et n'a cédé qu'à deux reprises en trois mois et demi (face à Saint-Maur et Montpellier). Ce qui constitue le point fort de ce PSG 2016.

Si les joueuses du club de la capitale clament depuis des semaines que la Coupe de France est une priorité et reste une compétition à part, elles veulent à tout prix décrocher un titre cette saison qui fait cruellement défaut au club depuis l'arrivée de QSI. Mais ce dimanche à Grammont, les coéquipières de Caroline Seger auront peut-être un peu la tête au week-end suivant et cette demi-finale de Ligue des Champions en terre lyonnaise dont la dimension sportive est bien plus forte. En plus, elles devront a priori se passer de Laure Boulleau toujours convalescente (ce qui devrait donner une nouvelle occasion à Perle Morroni de se montrer) et probablement de Laura Georges en délicatesse avec son ischio-jambier.

 
Montpellier, l'équipe des demis

Côté MHSC, au-delà d'un regain de forme ces dernières semaines avec une victoire 3-0 à Rodez, les Héraultaises sont une équipe redoutable en Coupe. Avec une seule élimination en neuf demi-finales, le MHSC est l'équipe qui connaît le plus grand taux de réussite. La dernière fois que les deux clubs se sont affrontés à ce stade de la compétition c'était lors de la saison 2011-2012, et le Paris-Saint Germain s'est incliné 1-0. Avec trois titres décrochés, les Héraultaises semblent être une équipe de Coupe. En tout cas, plus à l'aise dans cet exercice de matches couperets. Même si derrière le passage, plus que réussi, en demi-finale, les joueuses de Jean-Louis Saez ont perdu cinq finales sur huit.

Au-delà des statistiques, la Coupe de France représente le dernier grand objectif des coéquipières de Kelly Gadéa. Après avoir longtemps été dans la course pour la deuxième place synonyme de qualification pour la prochaine édition de la Ligue des champions, les joueuses du MHSC ont connu un début d'année 2016 qui les a éloignées du bon wagon. Avec trois défaites en six rencontres, elles sont moins efficaces en attaque comme en défense et ont éprouvé quelques difficultés à se qualifier pour ce stade de la compétition. Il faudrait donc un miracle pour se raccrocher à la deuxième place et une énorme défaillance parisienne. Ce qui devrait décupler leur motivation pour cette rencontre qui s'apparente plus à leur « première finale » de fin saison. Mais est-ce que Montpellier est « guéri » de son début d'année 2016 ? Dimanche sera un élément de réponse important.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
23 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.