Coupe de France
Sur nos forums
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de dovensi à 20/10/2017 18h03
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de gromit à 20/10/2017 18h00
Changement de la ligne éditoriale Foot d'Elles
Dernier message de à 20/10/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

CDF : Châtenoy-le-Royal écrit son histoire


Publié le 30 janvier 2016 | Coupe de France
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


CDF : Châtenoy-le-Royal écrit son histoire

La Coupe de France est parfois l’occasion de voir des affiches inédites avec des équipes que tout oppose. Pour les 16es de finale qui auront lieu ce week-end, Châtenoy-le-Royal se prépare à accueillir l’Olympique Lyonnais, quadruple tenant du titre. Focus sur ce match qui s’annonce des plus mémorables pour le club bourguignon.


 

 

Dans une région où le football féminin se développe doucement, et où le nombre de licenciées tourne autour de 2400, Châtenoy-le-Royal fait partie des rares équipes qui évolue à 11. En effet, ces dernières se comptent sur les doigts de la main puisqu’elles ne sont que sept dans la région : Flacé-Mâcon en D2, Blanzy, Châtenoy, Bourbon, Les Gachères, Louhans-Cuiseaux, et la réserve de Flacé-Mâcon en championnat régional (DH).

 

Une rencontre mémorable
Pas besoin de dessin pour comprendre que Châtenoy-le-Royal est à mille lieues de l’Olympique Lyonnais, mais quand bien même, l’équipe bourguignonne veut profiter de cette rencontre pour apprendre, mais aussi et surtout pour le plaisir de jouer face à ces grandes joueuses, comme nous l’explique Mélanie Bader, défenseure chatenoyenne : « Nous sommes toutes un peu stressées de jouer contre des joueuses de cette classe, mais aussi très impatientes. Pouvoir côtoyer le haut-niveau et évoluer face à l'une des meilleures équipes de France et d'Europe n'arrivera probablement qu'une ou deux fois, alors nous devons vraiment profiter de ce moment ».
Il y a quelques jours, Jean-Christophe Frédéric, entraineur de l’équipe Saône-et-Loirienne confiait à notre confrère de la FFF qu’il ne se faisait pas trop d’illusions quant au résultat de ce dimanche face à l’ogre lyonnais. Stéphanie Bidalot, gardienne de l’équipe, qui risque d’avoir beaucoup de travail face à l’armada offensive de l’OL, va également dans ce sens, mais relativise et espère pouvoir résister un minimum : « C’est un rêve et une occasion unique de jouer contre cette équipe. Nous savons que cela va être vraiment dur, mais j’espère que nous parviendrons à proposer une belle opposition. Ne pas encaisser de but trop rapidement dans la partie et récupérer le ballon le moins de fois possible dans mes filets, sont mes petits challenges personnels ».

 

 

 

 

Pour promouvoir le football féminin bourguignon
En atteignant ce stade de la compétition, le club chatenoyen a déjà fait un joli parcours et réalisé l’exploit d’éliminer Tremblay, un club de D2, lors des 32es de finale, début janvier (1-1 puis 6-5 tab). Plus qu’un simple match de Coupe de France, la réception de l’Olympique Lyonnais est un bonus pour Châtenoy, qui compte bien profiter de l’événement pour faire de ce dimanche, une véritable fête. En effet, le club bourguignon qui accueille habituellement entre 20 et 100 spectateurs pour les rencontres de l'équipe féminine, va en compter près de 1800 ce dimanche. De quoi promouvoir le football féminin dans la région, et mettre encore un peu plus d’étoiles dans les yeux des Saône-et-Loiriennes, comme nous l’explique Stéphanie Bidalot : « La demande autour de cette rencontre a été tellement énorme, que certain(e)s n'ont malheureusement pas pu avoir de place. L'organisation de cet évènement est dingue et nous fait réaliser l'ampleur de ce qui nous attend ce dimanche. Quoiqu'il arrive cela sera une grande fête, une belle promotion du foot féminin, et un moment mémorable pour toutes et tous ».
Pour Mélanie Bader, le fait d’avoir autant de monde au stade dimanche sera aussi une source de motivation supplémentaire qui devrait aider les Bourguignonnes à se transcender et à donner le meilleur d’elles-mêmes : « Les spectateurs seront nombreux, alors nous aurons à coeur de montrer une belle image, et ferons notre maximum pour ne rien regretter. Nous avons toujours envie de nous donner à fond, mais avec l'engouement autour de cette rencontre cela sera forcément spécial ».


Le résultat du match de dimanche ne sera certainement qu’anecdotique, mais nul doute que cette rencontre restera gravée dans l’histoire de Châtenoy-le-Royal, et dans les têtes des joueuses… Après tout, c’est aussi ce que nous aimons dans la Coupe de France.

 

 

 

 

 

 

Crédit photos : AS Chatenoy-le-Royal, Facebook

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
8 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.