Actus
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de matt75 à 19/10/2017 10h46
EDF Objectif 2019
Dernier message de matt75 à 19/10/2017 10h46
EDF Objectif 2019
Dernier message de rach63 à 19/10/2017 10h27
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D1 - J9 : Le Bilan


Publié le 08 novembre 2015 | Actus
Par Kevin PETIT pour Foot d'Elles


D1 - J9 : Le Bilan

En ouverture de cette 9e journée de division 1, le trio de tête a confirmé son rang. Tous les trois en déplacement, Paris, Lyon et Montpellier s’imposent respectivement à La Roche, Soyaux et Rodez. Derrière Juvisy s’est aussi imposée et reste au contact du podium. Dans le bas du classement, Nîmes reste dernier tandis que Saint-Etienne sort de la zone au rouge à la différence de buts avec La Roche.


 

 

 

La Roche – PSG (1-5)
Le Paris Saint-Germain maintient sa très bonne forme du moment. Sur la pelouse de La Roche-sur-Yon, les filles de Farid Benstiti enchaînent une cinquième victoire de suite en championnat. Mais si au tableau d’affichage la victoire des Parisiennes est nette, leur prestation n’a pas été aboutie. En début de match, La Roche pose des problèmes aux coéquipières de Laura Georges avec un bloc compact et bien en place. Les protégées de Malika Bousseau ne concèdent pas d’occasions et veulent profiter d’une perte de balle parisienne pour jouer rapidement le contre. Malgré cette première période difficile, Paris se montre efficace et ouvre le score par l’intermédiaire de Cristiane, bien servie par Asllani (0-1, 24e). Juste avant la pause, les joueuses de la capitale inscrivent le but du break. Sur un centre de Hamraoui, Erika trompe Nerbonne de la tête (0-2, 43e). En seconde période, le PSG gère son avance mais se fait surprendre sur un corner que Roux reprend de la tête (1-2, 73e). La Roche reprend espoir et veut revenir au score. Mais dans les dix dernières minutes, les Parisiennes se mettent définitivement à l’abri grâce à une réalisation de Mittag et à un doublé de Horan (81e, 84e, 87e). Grâce à ce succès, Paris conforte sa place sur le podium.


Rodez – Olympique Lyonnais (0-6)
L’ogre lyonnais a une nouvelle fois frappé. En déplacement, ce samedi soir, sur la pelouse de Rodez, les Lyonnaises se sont largement et aisément imposées. A quelques jours de son huitième de finale aller de Ligue des Champions, l´OL poursuit son parcours sans faute en championnat. Toujours aussi dominatrices dans le jeu, les joueuses de Gérard Précheur ne mettent pas longtemps à concrétiser rapidement leur domination. Sur un coup de pied de coin, Griege Mbock trompe Garcia de la tête (0-1, 2e). Aux alentours de la demi-heure de jeu, Ada Hegerberg s’offre un doublé pour mettre Lyon à l’abri (23e, 31e). Au retour des vestiaires, l’Olympique Lyonnais continue sa marche en avant. De retour de blessure, Pauline Bremer, alourdit le tableau d’affichage peu après l’heure de jeu (0-4, 63e). Lyon a la maîtrise et gère son match. En fin de rencontre, Lotta Schelin puis Louisa Necib concluaient le festival des Lyonnaises (86e, 87e).


Soyaux – Montpellier (0-6)
Le troisième et le leader se sont imposés, c’est également le cas du dauphin : le MHSC. Sur le terrain de Soyaux, les Montpelliéraines ont vécu un samedi après-midi plutôt tranquille. A l’image de Lyon à Rodez, les protégées de Jean-Louis Saez prennent rapidement la mesure de leur adversaire et ouvrent le score dès les premiers instants de la rencontre. Jakobsson décale Léger qui croise sa frappe et trompe Amandine Guérin (0-1, 3e). Soyaux est en difficulté et subit les assauts du MHSC. Après avoir multiplié les occasions, Montpellier parvient à creuser l’écart par Tonazzi qui bat Guérin d’un plat du pied face au but (0-2, 23e). Quelques minutes plus tard, c’est cette même Tonazzi qui réalise le doublé (0-3, 34e). A la pause, Jean Paredes réalise deux changements mais ça ne change rien à la physionomie de la rencontre. Montpellier continue de dominer. L’efficacité est du côté montpelliérain. A l’instar de Tonazzi, Léger réalise le doublé d’un lob à l’extérieur de la surface (0-4, 53e). La réussite colle aux crampons des Montpelliéraines, à l’image du premier but d’Alves qui bénéficie d’un contre favorable pour battre Guérin ou de son second sur un corner direct (61e, 72e). Montpellier reste au contact de l’Olympique Lyonnais.


Saint-Etienne – Saint-Maur (2-2)
C’était le match du bas de classement entre Saint-Etienne, dixième, et Saint-Maur, onzième. Pour sortir de cette zone rouge, Saint-Etienne comme Saint-Maur devaient s’imposer. Un match à enjeu qui n’a pas pris le pas sur le jeu. Dès l’entame de la rencontre, le match est engagé et serré. Aucune des deux formations ne ferment le jeu même si les occasions viennent davantage sur coups de pied arrêtés. Dos à dos à la pause, Saint-Maur accélère en tout début de seconde période. Quelques minutes après la reprise, Gago obtient un penalty. Un penalty que transforme Marlyse Ngo Ndoumbouck (0-1, 48e). Juste derrière, Saint-Etienne n’a pas le temps de reprendre ses esprits que Ngo Ndoumbouck inscrit un second but (2-0, 49e). Un début de deuxième mi-temps fou qui ne s’arrête pas là. Cinq minutes après le deuxième but des Saint-Mauriennes, Clémaron réduit le score pour l’ASSE (2-1, 55e). Saint-Etienne est relancé et revient au score peu avant l’heure de jeu par Rose Lavaud (2-2, 59e). Les Vertes sont en confiance et veulent prendre l’avantage. Elles en ont l’occasion quand l’arbitre désigne le point de penalty. Mais à l’inverse de Ngo Ndoumbouck, Peruzzetto manque son face-à-face avec Carré (65e). Saint-Etienne continue de pousser et domine clairement cette fin de match. Saint-Maur plie mais ne rompt pas et réussit à conserver le match nul (2-2). Avec ce nul, l’ASSE sort de la zone rouge grâce à une meilleure différence de buts alors que Saint-Maur revient à un point de La Roche, premier non relégable.


Juvisy – Nîmes (5-0)
Alors que la veille, Montpellier, le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais se sont imposés, Juvisy n’avait pas d’autres choix que de prendre les quatre points pour rester au contact du podium. Face à la lanterne rouge du classement, les coéquipières de Gaëtane Thiney débutent le match timidement. Il faut attendre quelques minutes pour que les joueuses d’Emmanuel Beauchet imposent leur jeu. Et après que Guilbert ait trouvé le poteau, Lilas Traïkia ouvre le score de la tête sur un centre de Théa Gréboval (1-0, 14e). Juvisy domine et Nîmes a du mal à se montrer dangereux. En fin de première période, Juvisy se met définitivement à l’abri grâce à deux réalisations de Camille Catala et de Tatiana Coleman (37e, 45e). Avec trois buts d’avance, les joueuses de l’Essonne maîtrisent le deuxième acte et rajoutent même deux buts de plus au compteur. D’abord Coquet trompe Saez d’une frappe croisée aux cinq mètres à la suite d’un centre de Thiney (4-0). Puis, sur un contre, Lilas Traïkia bat une seconde fois Saez (5-0). Ce succès permet à Juvisy de rester à trois longueurs du PSG et à six de Montpellier. Nîmes, de son côté, reste à la dernière place avec six points de retard sur La Roche, premier non relégable.


Albi – Guingamp (1-0)
Ce dimanche après-midi se déroulait un match de milieu de tableau entre Albi, huitième, et l’En Avant de Guingamp, septième. Avec trois victoires, un nul et une défaite lors des cinq derniers matches, Guingamp arrivait à Albi en confiance. Les filles de Sarah M’Barek voulaient enchaîner une seconde victoire de suite et s’extirper un peu plus de la zone rouge. Malheureusement, les coéquipières de Clarisse Le Bihan se sont inclinées sur le plus petit des écarts sur une réalisation de Kimberley Cazeau (1-0, 55e). Albi renoue avec la victoire après six matches sans succès. Avec ces quatre points, Albi creuse l’écart avec la zone de relégation.

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
20 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.