Portraits
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de footixdefrance à 23/09/2017 19h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de leoj118 à 23/09/2017 19h06
D1 F 2017-2018
Dernier message de footixdefrance à 23/09/2017 18h19
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Nevers foot : un projet social, qui n'oublie pas les filles


Publié le 21 novembre 2015 | Portraits
Par Lucie TANNEAU pour Foot d'Elles


Nevers foot : un projet social, qui n'oublie pas les filles

Le club de Nevers foot, en difficulté pendant des années, renaît de ses cendres avec un vrai projet de mixité en faveur des enfants de quartiers défavorisés, mais aussi des filles, mal loties en matière de football dans la Nièvre. Portrait de club.


 

 

 

 

 

C'est le plus gros club du département. Soit 400 licenciés au cœur d'un département rural et plutôt défavorisé. Pourtant, quand on arrive au club de Nevers Foot, les infrastructures sont bien tenues, le stade d'honneur a une belle pelouse, et même un « club house » au deuxième étage, au-dessus des tribunes. Nevers Foot, c'est aussi un club qui veut permettre à tous de jouer au foot. Après des années de difficultés (dûes à une mauvaise gestion), le club renaît et mise sur la mixité pour s'implanter vraiment sur le territoire.

Pour les filles d'abord, le président Olivier Lamy s'investit en vrai passionné. Sa femme Sophie a joué il y a des années la finale de la Coupe de la Nièvre, et sa fille Florie, est passée par le PSG et joue désormais en D2 à Yzeure. Ceci explique cela. Le président est à l'origine de l'école de foot féminin de Varennes-Vauzelles, la ville d'à côté, et a pris la présidence du Nevers Foot cette année avec le projet de développer ici le foot féminin. Le club possède déjà une école de foot féminin et 15 licenciées et devrait recevoir cette année le label « encouragement » de la Fédération française pour ses objectifs de féminisation.

 

Une gardienne suivie par l'Olympique Lyonnais

Trois éducateurs diplômés, dont une femme s'occupent de la section. Avec une fierté : Alice Pinguet, la gardienne attitrée de l'équipe (mixte) des U14, « classée dans les trois meilleurs gardiennes du département dans sa catégorie, et suivie par l'Olympique Lyonnais ».

Le club possède aussi une équipe d'U16 féminines, et Olivier Lamy veut développer « à moyen terme » une équipe de U18 et de seniors. « J'espère avoir 30 à 40 filles à la fin de l'année », souffle le président qui se dit soutenu par la ville et le maire de Nevers Denis Thuriot. « Le club considère les filles comme une catégorie à part entière », résume le passionné, qui fait jouer ses filles dans les critériums organisés par le district de la Nièvre et veut monter une classe à horaires aménagés de foot mixte en partenariat avec le collège des Loges.

Car Nevers foot ne mise pas seulement sur les filles, mais aussi sur une vraie mixité sociale, importante dans un département touché par la désindustrialisation. En dehors de la classe des Loges, ouvertes aux filles donc, Nevers foot espère ouvrir une classe à horaires aménagés par quartier de la ville pour alimenter une section départementale en 4e et 3e (classe élite).

 

De l'aide aux devoirs pour aider les joueurs en dehors du foot

Pour y arriver, Nevers Foot met les moyens : « Nous avons beaucoup de gamins dans les quartiers qui ne peuvent pas s'inscrire en club faute de moyens de transports ». Le club a donc embauché trois animateurs en emplois d'avenirs, qui s'occupent de récupérer les enfants à la sortie de l'école et les ramènent à l'entraînement. « Je suis papa et je sais que ces enfants ont des devoirs », complète le président. Les animateurs s'occupent donc aussi des études en aidant les joueurs dans leurs devoirs au club house, avant de les emmener sur le terrain se défouler. Une aide aux devoirs précieuse alors que les enfants apprennent ici à se connaître et à s'entraider pour l'école comme sur le terrain.

 

 

Photos Nevers Foot et Lucie TANNEAU

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.