Division 2
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gillesdep à 23/09/2017 20h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de footixdefrance à 23/09/2017 19h44
D1 F 2017-2018
Dernier message de leoj118 à 23/09/2017 19h06
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D2 : présentation du groupe B


Publié le 03 septembre 2015 | Division 2
Par Foot d'Elles


D2 : présentation du groupe B

Qui dit réforme des championnats dit qu'un club de D2 sur deux va être relégué en DH cette saison. Seuls les clubs les plus forts, ou qui auront connu le moins de soucis conserveront leur place en deuxième division. Foot d'Elles vous propose un tour des clubs du groupe B et leurs chances pour la saison


 

 

Cette année, la discussion et l'enjeu principal de la D2 n'est pas "qui va monter ?" mais tout simplement, "qui va réussir à conserver sa place ?". Il est à peu près certain que des clubs considérés comme des favoris pour la montée se retrouveront en DH l'année prochaine, tant les résultats pourraient se jouer sur des petits détails. Présentation du groupe B qui semble plutôt ouvert

 

Les "anciennes"

Elles étaient dans le groupe la ou les saisons passées et ont terminé à une des sept premières places. Ces équipes partiront dans la peau de favoris ou outsiders pour le maintien.

Yzeure a raté la montée d'un cheveu la saison passée mais fera de nouveau partie des favoris pour évoluer en D1 en 2016. L'équipe n'a pas beaucoup bougé mais a perdu deux éléments essentiels de sa défense d'acier, Patricia Morais et Mégane Catalano, ainsi que sa meilleure buteuse (Allison Blais, 19b) et Grace Yango, pion essentiel du milieu de terrain de l'équipe nationale du Cameroun, quart de finaliste du Mondial. Blanquefort a obtenu une belle place sur la troisième marche du podium la saison passée et est devenue la section féminine des Girondins de Bordeaux à l'intersaison, se renforçant tout en conservant la majeure partie de ses joueuses-cadres à l'exception de Marie Lefèbvre et Emmanuelle Saboulard.

Le Mans a terminé 4e du groupe la saison passée et a enregistré une arrivée, ou plutôt un retour de taille, celui de Nonna Debonne, qui a notamment passé dix ans au PSG. Sinon, le groupe mise sur la continuité pour garder sa place en D2. Rouen, 5e, du dernier exercice, a réalisé un joli recrutement avec Grace Yango, Rigoberte M'Bah et Sandra Maurice qui devrait former un joli trio offensif avec Margot Robinne et Tiffany Vassant. Angers de son côté joue la continuité avec seulement quelques arrivées au niveau défensif. Priorité à la défense donc pour la 9e attaque du groupe la saison passée. Saint-Malo enfin, qui avait eu du mal à terminer la saison passée (sa première en D2) après des débuts séduisants, a conservé son groupe en se renforcement sensiblement. Justine Lepauvre et Audrey Février en défense, Béatrice Kaboré en attaque devraient apporter une vraie plus-value au club.

 

Les "nouvelles"

Elles ont terminé au-delà de la 7e place ou n'étaient pas dans le groupe la saison passée. Les équipes de Condé et sa communication de pro, Quimper, Issy (relégué), Tremblay (groupe A), Arlac-Mérignac et Lorient (promus) débuteront la saison avec l'objectif du maintien, évidemment. Le groupe étant plutôt homogène, il faudra saisir sa chance.

Condé a beaucoup souffert au niveau défensif la saison passée (seul Tours avait fait pire en terme de buts encaissés), il faudra donc faire beaucoup mieux pour espérer le maintien alors que plusieurs cadres ont quitté l'équipe. Quimper a beaucoup changé à l'intersaison, l'entraineur et une bonne moitié de l'équipe-type rejoignant le Stade Brestois. Plus mauvaise attaque du groupe la saison passée, le club breton a du pain sur la planche. Issy, relégué, a conservé une grande partie de son effectif malgré le départ de plusieurs joueuses importantes et devra montrer l'état d'esprit batailleur du début de saison passée pour jouer les tous premiers rôles.

Tremblay évoluait dans le groupe A la saison dernière et avait réussi une première moitié de saison très intéressante avant de rentrer dans le rang, terminant à une belle 6e place. Si l'équipe a perdu Sebe Coulibaly et Namnata Traoré (parties à Saint-Etienne) qui avaient inscrit 26 des 39 buts du club, les arrivées de Judith Fernandez et Anais Ribeyra devrait dynamiser l'attaque tremblaysienne. Avec un groupe stable qui a connu une dizaine de renforts, Tremblay compte tirer son épingle du jeu. Promu, Arlac-Mérignac fait confiance au groupe qui lui a permis d'atteindre la D2 avec très peu de mouvements. La donne est quasi-similaire à Lorient, l'autre promu, qui a juste recruté plusieurs joueuses de Ploërmel. Pari gagnant pour les deux promus ?

 

Crédit photos : facebook/fc rouen féminines (François Evrard), facebook/fc elles (Erwan Menfall)

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.