Actus / Chronos
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Les trois raisons tactiques du titre américain


Publié le 06 juillet 2015 | Actus / Chronos
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Les trois raisons tactiques du titre américain

face au Japon, les Etats-Unis ont décroché leur troisième titre mondial à Vancouver. Un succès implacable 5-2 qui trouve son origine dans trois aspects tactiques : l'entame de match, la supériorité physique américaine et les coups de pied arrêtés. Analyse.


 

 

 

 

 

L'entame de match

Réussir l'entame d'une finale mondiale permet très souvent de se mettre sur les bons rails, de se délivrer de la pression de l'enjeu. Dans cette rencontre, les Etats-Unis n'ont pas eu le temps de réfléchir tant l'ouverture du score a été rapide et suivie d'une avalanche de buts (4-0 après seize minutes de jeu). Les Américaines ont certainement proposé leur meilleure demi heure de la compétition. Très peu de déchets techniques tout au long de la rencontre, excellente circulation de balle, projection vers l'avant, tous les ingrédients étaient mis dans cette entame de match. On s'est presque étonné que Carli Lloyd loupe sa tête à la 18e minute de jeu.

 

La supériorité physique

C'est dans ce secteur que les Etats-Unis ont pris très rapidement le dessus sur les Nadeshiko. Lors de la première demi-heure de jeu, l'impact et le rythme américains ont mis la tête des Nippones sous l'eau. Sur le papier, on savait que ce secteur serait à l'avantage des Américaines. Malgré de bonnes intentions, les joueuses de Norio Sasaki ont vécu un enfer en première période. Les joueuses de Jill Ellis ont tenté le plus possible d'asphyxier le porteur de balle aux quatre coins du terrain. Leur densité physique à la récupération leur a permis de se projeter rapidement vers l'avant et d'être dangereuses à chaque situation ou presque. Après avoir inscrit quatre buts, les USA ont logiquement été un peu moins agressifs pour contrôler la fin de la rencontre. Parfois, les finales mondiales donnent lieu à des confrontations où c'est l'équipe la moins fatiguée qui l'emporte après un mois de compétition. Cela n'a pas été du tout le cas des coéquipières de Carli Lloyd, prêtes physiquement comme jamais pour conquérir cette troisième étoile.

 
Les coups de pied arrêtés

Quatre des sept buts inscrits sur le terrain de Vancouver l'ont été sur coups de pied arrêtés. Les deux premiers buts américains, marqués par Carli Lloyd l'ont été après un corner de Rapinoe puis un coup franc de Holiday. En seconde période, Holiday a encore été à l'origine du cinquième but américain. Son corner est repris par Brian qui remise pour Heath (54e). C'est notamment dans ce secteur que le Japon a perdu cette finale. Encaisser trois buts sur la même phase de jeu, c'est beaucoup trop pour décrocher le graal. Plus précisément sur le deuxième ballon, laissé à l'abandon par les Nippones, qui a permis à Heath et Lloyd de crucifier Kaihori. Les Japonaises se sont aussi servies de cette arme pour inscrire leur deuxième but avec un coup de main de Johnston qui a trompé Solo de la tête à la suite d'un coup franc de Miyama (52e).

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.