Top News
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de chrdollar à 25/09/2017 23h34
D1 F 2017-2018
Dernier message de alhazred à 25/09/2017 23h12
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 25/09/2017 22h51
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Tops/Flops : Les Joueuses


Publié le 19 juin 2015 | Top News
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Tops/Flops : Les Joueuses

Ca y est, la phase de poule est terminée et les huitièmes de finale connus. Toutes les joueuses ont eu l'occasion -ou non- de se mettre en évidence. Foot d'Elles vous propose un petit échantillon Top/Flop des joueuses qui ont été particulièrement en vue lors de cette première phase, ou qui ont déçu


 

 

 

 

TOPS

 

Aya Miyama

Sans faire beaucoup de bruit au sein d'une équipe japonaise qui a géré sa phase de poule, la capitaine Aya Miyama est la seule joueuse à avoir été désignée Meilleure Joueuse du Match à plus d'une reprise. Elle l'a tout simplement été lors des trois matches disputés par le Japon dont elle a été le parfait métronome au milieu de terrain, comme à son habitude.

 

Gaëlle Enganamouit

Au sein d'un collectif camerounais qui s'est véritablement révélé au plus haut niveau mondial lors de la phase de groupes, Gaëlle Enganamouit, qui sévit dans le championnat suédois, a été un poison pour les défenses adverses par son activité et sa puissance physique. Pour le premier match en Coupe du Monde de son pays, et donc pour elle, elle a tout simplement inscrit un triplé face à l'Equateur.

 

Ji So Yun

La numéro 10 sud-coréenne a été l'une des joueuses majeures d'une équipe qui s'est qualifiée pour les huitièmes de finale en fin de troisième match de poule face à l'Espagne. Une rencontre dont elle a été désignée Meilleure Joueuse. Quand, bien prise, elle ne peut avoir son rayonnement habituel, c'est toute son équipe qui en pâtit.

 

Julie Johnston

Si les Etats-Unis se sont qualifiés sans souci pour les huitièmes de finale, cette jeune défenseure y est pour beaucoup. Ajout plutôt récent à l'effectif, elle semble aujourd'hui désormais incontournable. Elle a réalisé une très belle phase de poule, et a même été élue Meilleure Joueuse du dernier match où son duel avec la très prometteuse Asisat Oshoala notamment a été de toute beauté.

 

Wang Lisi

Belle surprise du premier tour, la Chine dispose dans ses rangs de plusieurs jeunes joueuses à fort potentiel. Parmi elles, la milieu de terrain Wang Lisi, qui s'était mise en évidence lors du premier match avec un coup-franc qui avait touché les deux poteaux d'Erin McLeod (Canada). Elle s'est ensuite révélée être un poison de tous les instants pour les défenses adverses.

 

 

FLOPS

 

Christine Sinclair

Elle a offert la victoire au Canada lors de la première journée contre la Chine, sur penalty. Sinon, elle a traversé cette phase de groupes un peu comme un fantôme, bien loin de ses standards habituels, mais en adéquation avec le jeu proposé par le Canada.

 

Lara Dickenmann et Ramona Bachmann

Le duo de "tueuses" suisses que tout le monde attendait a bien déçu. La première nommée a été aussi discrète sur les terrains canadiens qu'elle avait été en vue lors des qualifications de la zone UEFA. La deuxième s'est beaucoup mise en évidence, se créant un gros nombre d'occasions, mais c'est sa maladresse devant le but qui a marqué, malgré un triplé inscrit contre l'Equateur.

 

Lotta Schelin

Si l'équipe suédoise a déçu dans son entièreté, Lotta Schelin, désignée capitaine pour les deux derniers matches, a particulièrement évolué en-dessous de son niveau. Elle a semblé peu combative, pas vraiment dans le rythme, et n'a d'ailleurs inscrit aucun but. Si la Suède veut passer l'obstacle allemand, Schelin devra montrer un autre visage.

 

Vero Boquete

Capitaine d'une sélection espagnole décevante, Vero Boquete s'est montrée, à l'image de son équipe, maladroite devant le but, et elle n'a pas su faire la différence alors que son équipe avait besoin d'elle. Auteure d'un joli but lors du dernier match, qui aurait pu permettre à l'Espagne de se qualifier, elle n'a pas su empêcher une défaite éliminatoire pour son équipe.

 

Vivianne Miedema

Les Pays-Bas comptaient beaucoup sur ce grand espoir du football mondial, qui avait été excellente lors des qualifications européennes. Mais au Canada, elle a paru empruntée et en dedans, au contraire de ses consœurs en attaque Lieke Martens et Manon Melis. Face au Japon, Miedema aura l'occasion de commencer une nouvelle compétition.

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.