Les Bleues
Sur nos forums
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de dovensi à 20/10/2017 18h03
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de gromit à 20/10/2017 18h00
Changement de la ligne éditoriale Foot d'Elles
Dernier message de à 20/10/2017 17h22
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

L. Boulleau : "On ne peut pas accepter ce qui s'est passé"


Publié le 13 juin 2015 | Les Bleues
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


L. Boulleau : On ne peut pas accepter ce qui s'est passé

Pour son deuxième match face à la Colombie, l'équipe de France s'est inclinée 2-0. Les Bleues ont failli collectivement et mentalement. Déçue, Laure Boulleau s'est présentée en zone mixte avec une envie de réagir très vite face au Mexique.


 

 

 

 

 

Cette défaite face à la Colombie, c'est une grosse déception ?

L.B : « Oui, une très grosse déception. Je pense qu'aujourd'hui on n'a pas mis ce qu'il fallait pour gagner ce match à commencer par les duels et l'engagement. Rien que ça, cela met pleins de regrets.


On vous a senties en-deçà des Colombiennes, comment l'expliquez-vous ?

- Je me dis qu'on avait eu un gros premier match contre l'Angleterre, je pensais qu'on l'avait digéré dans les jambes. Il y a peut-être de ça, il y a peut-être la chaleur aussi. Aujourd'hui c'est peut-être le premier match sous une grande chaleur. Et puis il y a peut-être le mental, on n'a pas abordé ce match de la bonne manière. Et quand mentalement on n'y est pas, les efforts sont plus difficiles.


Après l'ouverture du score colombienne, vous avez eu du mal à réagir ?

- Oui on a peut-être été surprises par cette ouverture du score. Pourtant, cela commençait plutôt bien pour nous. Si on ne peut pas prendre un but et si on s'arrête de jouer derrière, dans une Coupe du Monde ce n'est pas possible. Mais je pense que l'on a trouvé les mots ensemble, qu'il valait mieux que l'on perde tout de suite que sur un huitième de finale ou un quart. Pour se qualifier il va falloir sortir un gros troisième match.


Avec l'enjeu et la pression, ce troisième match va être couperet...

- Cela peut aussi être très bon pour nous. Cela va nous bouger. Je pense que l'on a besoin de ça. J'ai eu l'impression aujourd'hui que l'on avait besoin de se bouger toutes, que l'on se remette toutes en question. On ne peut pas accepter ce qui s'est passé aujourd'hui.


Qu'est-ce qui fait que vous n'êtes pas encore entrées complètement dans ce tournoi ?

- Face à l'Angleterre, on était un peu tendu, mais quand même on y était bien entré dans ce tournoi. Le match d'aujourd'hui ce n'est pas la continuité de ce qui s'est passé contre l'Angleterre. Le but nous a mis un coup au moral et cela n'aurait pas dû. Il faut que l'on soit plus costauds que cela. Dans l'impact, dans les duels, et mentalement aussi.


Estimez-vous qu'il y avait penalty à l'heure de jeu ?

- Je pense qu'il y a quand même une main. Mais le match aurait dû se remporter sur d'autres choses.»

 

 

Propos recueillis par Anthony Rech

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
14 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.