Les Bleues
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de chrdollar à 25/09/2017 23h34
D1 F 2017-2018
Dernier message de alhazred à 25/09/2017 23h12
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 25/09/2017 22h51
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Quel rôle vont jouer les réservistes ?


Publié le 23 avril 2015 | Les Bleues
Par Smash & Goal pour Foot d'Elles


Quel rôle vont jouer les réservistes ?

Derrière les 23 titulaires que le sélectionneur souhaite emmener au Mondial, sept réservistes complètent pour l'instant le groupe France. Quelles joueuses peuvent vraiment prétendre à une place en cas de coup dur ? Quel sera leur rôle lors de la préparation ? Eléments de réponse.


 

 

 

 

 

Sandie Toletti, Aurélie Kaci, Amandine Guérin, Julie Soyer, Viviane Asseyi, Clarisse Le Bihan et Charlotte Bilbault. Elles sont donc les sept réservistes qui participeront au début de la préparation de l'équipe de France en vue du Mondial 2015 (jusqu'au premier match amical le 22 mai). Pour certaines, leur place dans ce groupe de remplaçantes est tout à fait logique, pour d'autres c'est une récompense de leurs récentes performances et seulement la première page de leur histoire avec la maison tricolore en vue d'un avenir plus radieux dans quatre ans à domicile.

 

Se tenir prêt
Si, pendant le début de la préparation, il y aura probablement deux groupes : les titulaires et les remplaçantes, pour cette "bande des 7", il ne s'agira donc pas seulement de faire du tourisme à Clairefontaine mais se montrer sous son meilleur jour et être prête en cas de besoin à faire partie des 23. "Ce n'est pas évident pour elles, on peut se mettre à leur place. Mais c'est une opportunité, une chance, il peut y avoir des blessures, tout peut arriver. Il faut qu'elles se tiennent prêtes. On est un groupe de trente, on n'a pas encore décollé pour le Canada tant qu'on est encore ici, c'est un groupe de 30 qui se prépare", insiste Camille Abily. Ce système, à l'instar de Didier Deschamps, Philippe Bergerôo l'a voulu depuis plusieurs semaines pour se prémunir d'une éventuelle blessure et s'éviter tout problème de réadaptation d'une arrivée tardive dans le groupe.

 

 

 

 

Toletti et Kaci, les réservistes favorites
Lorsque l'on regarde de près ces sept joueuses, il apparait que les noms de Sandie Toletti et d'Aurélie Kaci ressortent au premier plan. En effet, la Montpelliéraine et la Parisienne ont fréquemment été appelées dans le groupe ces derniers mois. Mais encore jugées trop justes pour intégrer le groupe pour une phase finale de Coupe du Monde selon le sélectionneur. Evidemment, on ne peut pas prévoir les blessures. Mais il est fort probable que si, pendant le début de la préparation une Louisa Nécib rechute (la Lyonnaise a encore des douleurs au pied suite à sa blessure face aux USA en février dernier), Philippe Bergerôo devrait faire appel à l'une ou l'autre.
Enfin, parmi cette équipe de réservistes, la bonne surprise a dû être pour Charlotte Bilbault (le sélectionneur n'a prévenu aucune joueuse avant l'annonce). Pour la première fois convoquée dans le groupe A, la nouvelle joueuse du Juvisy est récompensée de ses récentes performances avec l'équipe de France B (4 sélections) : "Elle a été la joueuse la plus régulière de tous les matches avec les B donc comme j'avais un retour de Jean-François Niemezcki sur son bon comportement, j'ai regardé toutes les vidéos des matches de l'équipe de France B". Au même titre qu'une Aurélie Kaci, sa polyvalence pourrait jouer en sa faveur. "C'est une joueuse qui peut rentrer, qui joue dans l'axe au milieu et est capable d'évoluer aussi en défense centrale. C'est une bonne joueuse et en plus polyvalente, s'il y a un problème on sait que l'on peut compter sur elle", explique Philippe Bergeroo. Les réservistes sont prévenues, elles devront être prêtes.

 

 

Crédit vidéo : Smash & Goal Production

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.