Top News
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de rial84 à 20/11/2017 10h38
D1 F 2017-2018
Dernier message de bougezvous à 20/11/2017 10h23
D1 F 2017-2018
Dernier message de anaxagore à 20/11/2017 10h10
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

En 1995, la Norvège prenait sa revanche


Publié le 15 avril 2015 | Top News
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


En 1995, la Norvège prenait sa revanche

Battue en finale de la première édition de la première Coupe du Monde de football féminin en 1991 avec un but encaissé à deux minutes de la fin du match, la Norvège a pris sa revanche en empochant la deuxième édition jouée en Suède après une victoire notamment contre les Etats-Unis, champions du monde en titre, en demi-finale.


 

 

Finie la Coupe M&Ms, cette seconde édition disputée en Suède est bien cette fois-ci appelée "Coupe du Monde". Les matches durent 90 minutes et la victoire compte trois points lors de la phase de poule. C'est déjà une sorte de consécration pour le football féminin, après une première édition très réussie sur tous les plans. Comme en 1991, douze équipes sont en lice pour le titre suprême, la Norvège et les Etats-Unis, les finalistes de la première édition, faisant figure de favoris.

 

En poule, la Norvège avait les crocs

Placée dans le groupe B avec le Nigéria, l'Angleterre et le Canada, ces deux derniers disputant leur premier Mondial, la Norvège, finaliste sortante, ne fait pas dans le détail. Trois matches, trois victoires, 17 buts marqués pour aucun encaissé. La Norvège est la seule nation avec neuf points au compteur à l'issue de la phase de poule. Le Nigéria est la première victime d'une équipe norvégienne revancharde, qui mène deux buts à zéro à la pause avant d'inscrire six buts supplémentaires en seconde période. Kristen Sandberg inscrit un triplé (ses seuls buts de la compétition), Ann Kristin Aarønes un doublé. Face à l'Angleterre ensuite, la Norvège fait la différence en première mi-temps en inscrivant les deux seuls buts de la rencontre par l'intermédiaire de Tone Haugen et Hege Riise. En dessert, en forme de cerise sur le gâteau, le Canada est prié de rentrer chez lui après une défaite 7-0. Ann Kristin Aarønes inscrit cette fois un triplé, et Hege Riise son troisième but en autant de rencontres. Sans aucun souci ni surprise, la Norvège est au rendez-vous des quarts de finale.

 

Pour l'anecdote

Mia Hamm, une des joueuses les plus emblématiques de l'histoire du football féminin, a joué au poste de... gardienne de but pendant la compétition. L'attaquante américaine, longtemps détentrice du nombre de buts marqués en sélection nationale avant qu'Abby Wambach ne la dépasse en 2014, a en effet dû remplacer la légendaire Briana Scurry, expulsée pour avoir effectué un dégagement hors de sa surface de réparation lors du match Etats-Unis-Danemark (groupe C) alors que les trois changements de l'équipe américaine avaient été effectués. Mia Hamm aura gardé ses buts inviolés pendant les huit minutes qu'aura duré son intérim forcé.

 

 

 

Dernière ligne droite avant le titre

En quart de finale, les Norvégiennes se défont tranquillement du Danemark 3-1, avec notamment un nouveau but d'Hege Riise, régulière. Une victoire qui offre aux Gresshoppene (ndlr : les Sauterelles) le droit à une revanche avec une demi-finale face aux Etats-Unis. Ann Kristin Aarønes lance parfaitement la Norvège en inscrivant un but dès la 10e minute. Le combat entre deux nations phares de la discipline est toujours aussi rude et physique, le match fermé. L'expulsion de la capitaine norvégienne Heidi Støre pour un second carton jaune (76', la privant de finale) pourrait être le tournant du match... mais il n'en est rien. Les Etats-Unis ne parviennent pas à marquer, les Norvégiennes obtiennent leur revanche et ne sont plus qu'à un match du titre. Un match à jouer contre l'Allemagne, tout juste vainqueur de son troisième Euro en six éditions (en comptant la victoire de l'Allemagne de l'Ouest en 1989).

 

En finale cependant, les Norvégiennes se montrent plus opportunistes que leurs homologues allemandes. Une action individuelle de l'excellente Hege Riise, partie des 40 m et qui trompe Manuela Goller d'une frappe juste en dehors de la surface après avoir éliminé quatre joueuses, permet aux Sauterelles de prendre l'avantage (37'). Trois minutes plus tard, Marianne Pettersen enfonce le clou. Après un tir de Linda Medalen repoussé par Goller, Pettersen devance Dagmar Pohlmann, Ursula Löhn et Goller, et inscrit le deuxième et dernier but de la finale. La dream team allemande, composée entre autres de Martina Voss, Bettina Wiegmann, Heidi Mohr, Silvia Neid ou Birgit Prinz, est vaincue. Quatre ans après être passée tout proche du titre, et sur un terrain de plus en plus gorgé d'eau au fil de la rencontre à cause de la forte pluie, la Norvège obtient le titre de championne du monde devant plus de 17 000 spectateurs, dont de nombreux compatriotes venus en voisins.

 

 

 

Pour l'anecdote (2)

L'arbitre suédoise Ingrid Jonsson devient la première femme à arbitrer la finale d'une compétition FIFA en étant au sifflet lors de la finale Norvège–Allemagne.

 

 

Crédits photos et vidéos : youtube

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
3 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.