Lifestyle
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de nanard1 à 25/09/2017 19h33
D1 F 2017-2018
Dernier message de ebro95 à 25/09/2017 19h24
D1 F 2017-2018
Dernier message de germain à 25/09/2017 18h40
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Trucs de filles avec... Stéfanie de Révière


Publié le 28 mars 2015 | Lifestyle
Par Loïse Delacotte pour Foot d'Elles


Trucs de filles avec... Stéfanie de Révière

La footballeuse est une femme comme les autres. Chaque semaine, "Trucs de filles" s'attaque aux clichés récalcitrants. Une interview décalée pour découvrir les trucs et les tics des joueuses de l'Hexagone. Cette semaine, l'attaquante de Rodez Stéfanie de Révière s'est confiée à notre journaliste.


 

 

 

 

 

Stéphanie de Révière

 

Âge : 28 ans.

Job : attaquante à Rodez.

Accro au ballon depuis : plus de vingt ans

Surnoms : Stef ou Stich

Pêché mignon : le chocolat, au moins un carré par repas

Ne zappe jamais : un épisode de Friends

Et à part le foot ? : rêve d'un voyage en Inde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


- Etre féminine sur un terrain de foot, c'est important ?

SDR: "C'est à la fois essentiel et très compliqué. Parce qu'on ne va pas se mentir, les maillots ne nous mettent pas vraiment en valeur. Il y a certains clubs qui nous donnent des tailles « enfants » pour que ça soit un peu plus cintré, mais souvent on doit se contenter des maillots « hommes ». Ça peut sembler ridicule, presque un détail, mais nous, avec des manches longues et des shorts trop grands on a l'impression d'être habillées comme des sacs.

 

C'est quoi votre truc à vous pour vous sentir «femme» ?

- Il y a des filles qui se maquillent, avant d'entrer sur le terrain, mascara et fond de teint, moi non, je ne mets rien sur ma peau. Mon truc à moi, ce sont mes cheveux. Au début de ma carrière je les portais détachés. Mais ça fait quelques années maintenant que je me fais un chignon de danseuse très serré. Avant d'entrer sur le terrain je passe au minimum vingt minutes devant la glace, juste pour me coiffer. (Rires) Je sais, c'est très long.

 

Il y a un produit de beauté qui ne quitte jamais votre sac de foot?

- Je fais un peu une fixette sur mes cheveux, c'est vrai. Du coup j'ai toujours de la laque sur moi. Il faut qu'elle soit de très bonne qualité, et j'en mets autant que nécessaire pour qu'il n'y ai pas un seul cheveu qui dépasse ou qui se détache au bout de cinq minutes de jeu. Il n'y a rien qui m'énerve plus qu'une mèche qui se balade toute seule.

 

Qu'est-ce qui tourne en boucle dans votre lecteur MP3 ?

- Pink. Je ne sais même plus à quand ça remonte mais j'ai toujours adoré. Je mets l'album dans le lecteur CD de ma voiture à fond quand je vais à un match, ou même à un entraînement. Ça me donne une pêche incroyable. J'écoute beaucoup Colonnel Reyel aussi. Les deux n'ont rien à voir, mais ça me booste tout autant.


Il paraît que les femmes sont superstitieuses, les sportifs encore plus. Et vous-même ?

- Je n'ai pas vraiment de grigri ou de porte-bonheur, mais j'ai quand même un rituel avant chaque match. Dans les vestiaires, juste avant de mettre mon maillot, je le prends et je regarde pendant un moment le dos, floqué à mon nom. Parce que ce nom, c'est aussi celui de mes grand-père, père, frères. Je ne peux pas m'empêcher d'être hyper fière de les représenter tous en le portant. Et je me dis qu'en le voyant sur mon dos, sur le terrain, eux aussi ils doivent être fiers". 

 

 

Propos recueillis par Loïse Delacotte

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.