Autres compétitions
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de matt75 à 19/10/2017 10h46
EDF Objectif 2019
Dernier message de matt75 à 19/10/2017 10h46
EDF Objectif 2019
Dernier message de rach63 à 19/10/2017 10h27
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Les grands stades sont-ils adéquats pour le football féminin français ?


Publié le 24 mars 2015 | Autres compétitions
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


Les grands stades sont-ils adéquats pour le football féminin français ?

Foot d'Elles lance un nouveau débat, où rédacteurs et lecteurs ont la parole ! Quels stades sont les mieux adaptés pour recevoir les rencontres de football féminin ? Comment doit-on interpréter les choses : stade à moitié vide ou à moitié plein ? Vous aussi, réagissez et donnez votre avis !


 

 

 

 

OUI : Evidemment, tout dépend de ce que l'on appelle « grand » stade. Nous savons aujourd'hui que le football féminin peut remplir des enceintes d'une capacité d’environ 15.000 personnes, voire plus selon les rencontres. Pour de nombreux matches des Bleues, l’affluence se rapproche de ce chiffre, mais le record a été enregistré à Geoffroy Guichard, en novembre 2002, avec 23.680 spectateurs (France-Angleterre, qualifications Coupe du Monde 2003). Le stade de Gerland à lui aussi accueilli de nombreux supporters lors des matches de Ligue des Champions  féminine, avec un record à 21.923 spectateurs lors de la demi-finale entre Lyon et Juvisy, en avril 2013. Allier qualité du terrain/qualité de jeu et grande affluence, cela semble bien possible aujourd'hui en France.

 

 

NON : C'est « malheureux » à dire, mais au détriment de l'affluence, les grands stades sont parfois préférés pour la qualité de leurs pelouses, et paraissent de ce fait bien vides lors des rencontres. Tant pour les spectateurs que pour les joueuses, le stade peut alors sonner creux et l'ambiance sembler assez « froide ». Si l’on se concentre sur l’affluence du championnat de D1, alors on peut comprendre que les stades puissent paraître vides. En effet, la moyenne d’affluence sur l’ensemble du championnat de France pour la saison 2013-2014 approchait les 700 spectateurs. Un chiffre qui augmente certes, mais qui paraît « petit » pour remplir des stades comme Charléty, Bondoufle ou Gerland par exemple.

 

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
9 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.