Groupe B : Allemagne et Etats-Unis sans souci

Ca y est, c’est fini dans le groupe de la mort. Les deux derniers matches avaient lieu ce soir, dans une poule où tout pouvait arriver. Finalement, les favoris passent : l’Allemagne a gagné 5-1 contre le Brésil, et les Etats-Unis ont tranquillement dominé la Chine 3-0. Retour sur les matches.

 

 

 

Etats-Unis-Chine : à sens unique

 

Alors que les deux équipes pouvaient se qualifier, seule celle des Etats-Unis a montré le bout de son nez. Menée par une Lindsey Horan des grands soirs, les joueuses de Michelle French n’ont laissé absolument aucune chance aux Chinoises. Dominantes de bout en bout, elles ont tiré au but à 20 reprises. Après plusieurs occasions ratées, notamment par la nouvelle future star originaire du Colorado Mallory Pugh, Lindsey Horan ne laissait aucune chance à Lu Feifei qu’elle fusillait de près à la 19e minute. Pourtant malchanceuses (elles auront touché plusieurs fois les montants), les Américaines doublaient la mise par… Lindsey Horan, qui se jetait dans la surface à la 38e à la suite d’un corner mal repoussé par la défense chinoise.

 

2-0 à la mi-temps, le match semblait plié : les Chinoises étaient particulièrement inoffensives face à une équipe des Etats-Unis plutôt bien organisée. Les Américaines marquaient un troisième but en début de deuxième mi-temps par l’intermédiaire de Rose Lavelle, auteure d’un bon match. A la passe, vous l’aurez deviné, la « Parisienne » Lindsey Horan ! Les Etats-Unis décrochent en finale sans trop de soucis leur qualification pour les quarts de finale, et semblent monter en puissance.  

 

 

Brésil-Allemagne : un demi-suspense

 

Le Brésil aura brièvement cru à la possibilité de battre l’Allemagne, voire de se qualifier pour les quarts de finale, mais au final, Sara Däbritz et ses coéquipières étaient trop fortes et se qualifièrent avec la première place du groupe. L’Allemagne s’est montrée plus incisive dès le début du match, avant que le Brésil se réveille et obtienne plusieurs occasions franches, malheureusement pour elles vendangées. Il a fallu attendre la 41e minute de jeu pour que Carol ouvre le score pour les Sud-Américaines, qui ont mis ainsi la pression sur son adversaire du soir. Le penalty raté de Pauline Bremer à la 45e ajoutait une pression supplémentaire. 1-0 pour le Brésil à la mi-temps, l’Allemagne était toujours qualifiée mais pas au mieux.

 

cCYlwi on Make A Gif, Animated Gifs

 

Le Brésil continuait d’ailleurs sur sa lancée en début de deuxième mi-temps, mettant la pression sur son adversaire et cherchant le but. Malheureusement pour elle, Sara Däbritz, annoncée comme le facteur X de cette équipe d’Allemagne, remettait les deux équipes à égalité dès la 50e. Le Brésil y croyait encore un peu, mais Pauline Bremer se chargeait de doucher définitivement les espoirs brésiliens en marquant à la 64e, avant que Däbritz n’assomme les coéquipières de Byanca (78e). La cerise sur le gâteau ? Insatiables, Däbritz et Bremer se seront permis d’ajouter chacune un but dans le temps additionnel. 5-1 score final, et grosse déception dans les rangs brésiliens. En terminant en tête de leur poule, les Allemandes pourraient potentiellement retrouver les Françaises en demi-finale.

 


 

 

 Crédit Vine : WSU