Farid Benstiti : « Si Marta vient au PSG, ça ne sera pas pour l’argent »

A quelques jours du match du Paris Saint-Germain face à Hénin-Beaumont comptant pour la 19e journée de championnat, Farid Benstiti, le coach parisien, nous parle de cette rencontre primordiale pour sa formation. L’entraîneur du PSG évoque également le mercato estival à venir et les dossiers Wendie Renard et Marta.

 

Le groupe parisien sera-t-il au complet pour le match de dimanche face à Hénin-Beaumont comptant pour la 19e journée du championnat de France ?

En grande partie, oui. Nous avons quelques soucis avec Kosovare Asllani, qui est quelque peu touchée à la cheville. Il n’y a rien de grave, mais ça pourrait le devenir si nous ne faisons pas attention. Elle débutera certainement la rencontre face à Hénin-Beaumont sur le banc. Aurélie Kaci a passé une arthroscopie du ménisque et devrait revenir doucement. En revanche, je ne compterai pas sur les jeunes d’ici la fin de la saison, car les enjeux sont trop importants.

Comment aborderez-vous cette rencontre de dimanche contre Hénin-Beaumont ?

Nous devons respecter cette équipe d’Hénin-Beaumont. Nous allons lui imposer un gros rythme, lui montrer notre envie d’aller de l’avant. C’est un match très important puisque nous devons passer par Hénin, puis par Rodez, pour pouvoir disputer notre « petite finale » contre Juvisy le 25 mai prochain lors de l’avant-dernière journée du championnat.

 

 

Suite à son match nul concédé face à Saint-Etienne en championnat lors de la journée précédente, le PSG a-t-il définitivement tiré un trait sur le titre de champion de France ?

Oui je pense, même si mathématiquement c’est encore possible. Nous devons nous concentrer avant tout sur notre objectif, qui est de réaliser un sans faute jusqu’à la fin de la saison.

L’objectif principal du PSG en cette fin de saison serait plutôt la Coupe de France ou bien la deuxième place qualificative pour la Ligue des champions ?

Nous ferons passer la Ligue des champions d’abord et la Coupe de France ensuite. Il y aura deux équipes différentes pour chaque compétition.

Le Paris Saint-Germain aura deux gros tests à passer en cette fin de saison, deux fois contre Juvisy en championnat et en demi-finale de la Coupe de France. Juvisy est-il plus fort que l’année dernière, selon vous ?

Oui, Juvisy est plus fort cette année. Les joueuses ont repris confiance après avoir bizarrement récupéré leurs quatre points. Du coup, psychologiquement, elles sont dans une dynamique positive.

La décision de faire rejouer le match entre Saint-Etienne et Juvisy vous a choqué, visiblement ?

Oui, ça me choque complètement. J’estime qu’il y a deux poids, deux mesures quant à la réglementation. Je me demande simplement quelle décision aurait été prise si, à la place de Juvisy, un petit club avait perdu son match sur tapis vert. Serait-on revenu sur la feuille de match ? Un accord entre les deux clubs aurait-il été trouvé ? Je ne dis pas ça contre Juvisy qui a eu tout a fait raison de faire appel. C’est « tout bénef » pour eux. La vraie question est la suivante : Veut-on faire du football féminin un monde professionnel ou bien simplement un football amateur, entre copains… Quoi qu’il en soit, Juvisy a eu raison de porter réclamation et nous aurions certainement fait pareil à leur place, mais je ne sais pas si cela aurait été accepté (Rires).

 

Au niveau des transferts maintenant. Une rumeur circule depuis peu… Wendie Renard au PSG la saison prochaine c’est crédible ?

Non, tout simplement. Il n’y a aucun contact entre Wendie Renard et le Paris Saint-Germain. J’ai déjà Annike Krahn et Laura Georges. J’adore Wendie, qui est l’une des meilleures joueuses au monde, mais elle est sous contrat avec Lyon. J’aimerais avoir Wendie un jour pour pouvoir retravailler avec elle, c’est certain. C’est ma joueuse, je l’ai formée, je l’ai vu grandir et j’espère pouvoir l’avoir à nouveau un jour en tant que joueuse. Il est vrai que l’année dernière lorsqu’elle était en fin de contrat, nous aurions pu espérer l’attirer au PSG. Cependant, Lyon était en course pour accrocher une nouvelle Ligue des champions ; du coup, pour ne pas déstabiliser l’équipe et Wendie, nous avons décidé d’attendre. Finalement, elle a fait le choix de prolonger avec l’OL. Malgré cela, il est vrai que nous aurions pu tenter quelque chose la saison dernière avec Wendie.

On parle également d’une autre joueuse exceptionnelle du côté de Paris ces derniers temps. La Brésilienne Marta. Le PSG s’est-il d’ores et déjà positionné ?

Tous les entraîneurs souhaiteraient travailler avec une joueuse comme ça. Elle a une Coupe du monde à préparer et je pense que le Paris Saint-Germain est un grand club qui pourrait lui offrir ce trophée. De ce point de vue-là, effectivement j’aimerais bien avoir Marta. Il faudrait en revanche qu’elle soit plus raisonnable au plan salarial. Le salaire actuel de Marta n’est pas conforme avec la politique du Paris Saint-Germain féminin. Nous devons être raisonnable et ne pas faire de folies. Il n’y a de toute façon aucun contact avec elle pour le moment, nous attendrons qu’elle fasse le premier pas. S’il y a une possibilité, nous l’étudierons puisque c’est l’une des meilleures joueuses au monde, mais nous ne ferons pas de folies financièrement parlant. Si Marta vient au PSG, ça ne sera pas pour l’argent.

 

 

Crédits photos: psg.fr / Giovani Pablo