Eliminatoires Mondial 2015 : Que s’est-il passé ?

Mercredi et jeudi se jouaient plusieurs matches qualificatifs pour le Mondial 2015. Si ces journées n’ont pas réservé de véritable surprise, elles ont néanmoins permis à certaines équipes d’asseoir leur confiance en inscrivant des pluies de buts…

 

 

 

 

Groupe 1 : Qui d’autre que l’Allemagne ?

 

Face à une équipe slovène relativement inoffensive, et sans trop briller, l’Allemagne a disposé de la Slovénie en l’emportant 4 buts à 0. A la 18e minute de jeu, sur un corner de Marozsan, Melanie Leupolz ouvrait le score de la tête. Trois minutes plus tard, Anja Mittag inscrivait le deuxième but allemand (21e). En seconde période, la Mannshaft corsait un peu plus l’addition par Lena Lotzen (63e), puis Anja Mittag qui s’offrait un doublé et scellait le score (67e).

 

De son côté, la Russie s’est difficilement imposée face à la Croatie, grâce à un but de Pantyukhina à la 9e minute de jeu. A noter, l’expulsion de Violeta Baban pour la Croatie, en fin de partie, preuve d’une certaine agressivité et frustration côté croate.

 

Avec 7 victoires en 7 matches, et une différence de buts de +45, on voit difficilement qui pourrait empêcher l’Allemagne de se qualifier…

 

Le résumé vidéo d’Allemagne – Slovénie 

Tout savoir sur le groupe 1

 

 

Groupe 2 : Piano* pour l’Italie, feu d’artifice pour l’Espagne

 

L’Espagne fait partie des équipes à avoir cartonné ce jeudi. En déplacement dans la péninsule des Balkans, les joueuses hispaniques n’ont fait qu’une bouchée de l’équipe de Macédoine et se sont imposées 10 buts à 0. Des triplés de Sonia Bermúdez (29e,30e,59e) et Jennifer Hermoso (45+1, 65e, 73e), un doublé de Calderón (62e, 64e) et des réalisations de Torrejón et Natalia (33e, 45e) ont eu raison de la faible équipe macédonienne.

 

Pour l’Italie qui jouait contre la Roumanie, les choses n’ont pas été aussi simples. Au contraire, c’est sans vraiment dominer que les Azzure décrochent une victoire 2-1 en Roumanie. Les buts sont signés Panico (son centième avec la sélection) et Gabbiadini pour l’Italie (36e, 78e), et Vätafu (80e) pour la Roumanie.

 

Tout savoir sur le groupe 2

 

Les buts espagnols

Selección Española de Fútbol (SeFutbol)

 

Groupe 3 : La Suisse accrochée

 

L’Islande, qui affrontait l’équipe de Malte, s’est offert un festival offensif en inscrivant la bagatelle de huit buts. Une efficacité offensive retrouvée et une assise défensive solide, ont donc permis aux Islandaises de rentrer à la maison victoire 8-0 en poche, et de réduire la distance qui les sépare de la Suisse, actuelle leader du groupe (avec 2 matches joués en plus).

 

Justement, la Suisse qui accueillait le Danemark, ce jeudi à Aarau, et qui avait jusque là remporté la totalité de ses matches qualificatifs, a vu cette série s’arrêter et à concédé un match nul 1-1. Avec un peu plus d’efficacité devant le but, les Danoises auraient peut-être même pu l’emporter. A la suite d’un penalty raté, Line Røddik, capitaine danoise, rattrapait le coup et ouvrait le score pour le Danemark (51e). Treize minutes plus tard, c’est la Lyonnaise Lara Dickenmann qui égalisait sur penalty (1-1, 64e).

 

Tout savoir sur le groupe 3

 

 

Groupe 4 : Toc, toc, toc, c’est Jane Ross

 

L’Ecosse affrontait la Bosnie-Herzégovine ce jeudi après-midi. Une rencontre arbitrée par un trio français : Stéphanie Frappart au centre, Manuela Nicolosi et Solenne Bartnik à la touche. Si la Bosnie-Herzégovine avait surpris en « scorant » par Kulis à la 19e minute de jeu, c’était sans compter sur la réaction écossaise, et en particulier de Jane Ross, qui frappait à trois reprises (62e, 74e, 86e) et remettait l’Ecosse sur la voie de leur sixième victoire.

 

L’autre rencontre du groupe 4 opposait les Îles Féroé à l’Irlande du Nord, et pas grand-chose à signaler de ce côté-là. Les deux équipes qui ferment actuellement la marche de ce groupe se sont quittées sur un score nul et vierge.

 

Tout savoir sur le groupe 4

 

 

 

Groupe 5 : Ça bataille sévère

 

Trois matches se jouaient dans ce groupe, dont un Belgique/Norvège qui s’annonçait comme l’affiche de la journée. Le Portugal se déplaçait lui en Grèce, et les Pays-Bas recevaient l’Albanie.

 

Les Oranje n’ont d’ailleurs pas fait dans le détail et se sont imposées 10 buts à 1, avec notamment un quintuplé de la prometteuse Renée Slegers (28e, 31e, 32e, 79e, 90+3). Les autres buts hollandais ont été inscrits par Van den Heiligenberg (4e), Martens (78e, 82e), Bakker (90+1) et un csc de Lucie Gjini (41e).

 

De son côté, le Portugal s’est fait une petite frayeur en ne s’imposant que par le plus petit des scores face à la Grèce. Le but de la « délivrance » a été inscrit par la capitaine portugaise Claudia Neto à la 78e minute de jeu.

 

Une première période relativement équilibrée, une deuxième plus en faveur de la Belgique, et pourtant c’est bien la Norvège qui s’est imposée à Louvain, en Belgique. Stensland inscrivait un but juste avant la pause et permettait à la Norvège de prendre l’avantage (0-1, 45e). Au retour des vestiaires, Ada Hegerberg doublait la mise pour la Norvège (0-2, 51e), et on pensait alors que le match était joué. C’était sans compter sur la détermination des « Red Flames » de se relancer dans la partie. Plus d’envie, plus de frappes, plus de possession, les Belges réduisaient la marque par leur capitaine Aline Zeler  (1-2, 86e) et se procuraient moult occasions en fin de partie… mais le deuxième but n’arrivera finalement pas. La Norvège prend donc une belle option pour la qualification.

 

Le résumé vidéo de Belgique – Norvège

Tout savoir sur le groupe 5

 

 

 

 

Groupe 6 : Rien à signaler

 

Pas de match pour l’Angleterre sur cette journée, mais un match avec un trio arbitral français (encore) composé de Séverine Zinck, Elodie Coppol et Emilie Mougeot : Pays de Galles – Ukraine. Malgré une nette domination galloise et une Jessica Fishlock des grands jours, l’Ukraine a tenu bon et la rencontre s’est soldée par un nul 1-1 (Boychenko, 6e, pour l’Ukraine, et Harding 78e pour le Pays de Galles).

 

La Biélorussie s’est elle largement imposée face au Montenegro, grâce à une victoire 7 buts à 1.

 

Tout savoir sur le groupe 6

 

 

Groupe 7 : La Finlande aux trousses des Bleues

 

Dans le groupe de la France, deux rencontres étaient au programme : celle des Bleues face à l’Autriche évidemment, mais aussi celle opposant la Finlande à la Hongrie. Si la France a signé sa 6e victoire sur 6 possibles, la Finlande fait elle aussi un sans faute, après sa victoire contre la Hongrie 4-0, et des réalisations de Talonen (20e, 84e), Kemppi (40e) et Engman (57e). En enchaînant les victoires, la Finlande montre son envie d’aller titiller la France, actuellement première de ce groupe 7. A suivre…

 

Tout savoir sur le groupe 7

 

 

Crédits photos : vg.no, uefa.com/Lysien Nurishmi