Découvrez l’équipe type 2012 / 2013 …

Cette catégorie aura été la plus difficile à débattre*. Au final, le consensus s’est fait autour d’une équipe bien équilibrée, à très forte dominance lyonnaise, qui veut essayer de refléter du mieux possible la saison 2012 / 2013 de D1 féminine.

 

Sarah Bouhaddi

Corine Franco, Anaïg Butel, Wendie Renard, Sonia Bompastor

Shirley Cruz, Amandine Henry

Elodie Thomis, Camille Abily, Lara Dickenmann

Lotta Schelin

 

 

Remplaçantes :

Gardiennes : Méline Gérard, Solène Durand
Défenseuses : Kelly Gadéa, Laura Georges, Jessica Houara
Milieux : Louisa Necib, Camille Catala, Aurélie Kaci, Laure Boulleau
Attaquantes : Eugénie Le Sommer, Hoda Lattaf, Laetitia Tonazzi

Pourquoi ?

Sarah Bouhaddi : Elle est tout simplement la référence à ce poste pour les spécialistes. Méline Gérard arrivait en deuxième choix, mais la titulaire de l’équipe de France a encore de bonnes longueurs d’avance sur la concurrence.

Corine Franco : Elle semble avoir totalement pris la mesure de ce poste de latérale droite. Elle a progressé défensivement, et continue d’apporter offensivement.

Anaïg Butel : En balance avec Kelly Gadéa pour ce poste, elle a été préférée pour sa régularité. D’une sérénité à toute épreuve, malgré son jeune âge.

Wendie Renard : Indiscutable malgré un temps de jeu plus faible à cause de blessures. Quand elle est là, ça se voit, quand elle n’est pas là aussi.

Sonia Bompastor : Difficile de se passer de la meilleure passeuse de D1 féminine dans l’équipe type du championnat. D’autant plus qu’elle est capitaine du Champion de France. Laure Boulleau n’était vraiment pas loin, mais la Lyonnaise a encore un temps d’avance sur sa rivale.

Shirley Cruz : Elle est certainement responsable de la superbe saison du PSG. Indiscutable dans l’entre-jeu.

Amandine Henry : Elle apparait comme le futur du football féminin français pour beaucoup. Physiquement, techniquement, elle a des qualités hors norme.

Camille Abily : Certainement l’une des meilleures techniciennes du championnat. Ses 20 buts ont fait la différence avec Louisa Necib, excellente cette saison, mais dont les stats sont plus discrètes. Douée des deux pieds, capable d’éliminer, de frapper de loin, de prendre un rôle de buteuse, elle est indispensable.

Elodie Thomis : Elle est la joueuse qui impressionne le plus par ses progrès. Elle a passé un vrai cap sur le plan technique cette saison. Précieuse offensivement, mais aussi défensivement avec ses retours à 1000 à l’heure.

Lara Dickenmann : Le couteau suisse. Capable d’effacer ses adversaires d’un geste, de jouer latérale gauche, latérale droite, de mener le jeu, elle est d’une polyvalence incroyable. Techniquement irréprochable, mentalement aussi.

Lotta Schelin : 24 buts en 16 matches de D1. Comment s’en passer ?

Lire aussi :

Retrouvez les Trophées du football féminin

Révélation de la saison : Laura Bouillot

Meilleur entraineur de D1 féminine : Patrice Lair

Meilleur espoir de D1 féminine : Griedge Mbock

Trophée d’Honneur : Caroline Gracial

Meilleure Joueuse de D1 féminine : Lotta Schelin

* Les consultants d’Elles’Sport, d’Eurosport, d’Une-Deux et de Foot d’Elles, ainsi que les avis de nombreux coachs de D1 féminine ont permis de constituer cette équipe.