D2 : Le FC Metz en route pour la D1 ?

Actuel leader du groupe A de D2, le FC Metz est en bonne posture pour l’accession à la D1, mais la route est encore longue et certains de ses adversaires n’ont probablement pas encore dit leur dernier mot. Point sur la situation du club lorrain, qui donnera tout pour atteindre son objectif.

 

 

 

Premier de son groupe de D2 ligne de mire… C’est une situation que le FC Metz connait bien et qui devient presque habituelle, puisque depuis quatre ans, le club lorrain fait le « yoyo » entre les deux divisions. Un bilan de huit victoires, un match nul et une défaite, qui permet au FC Metz d’être en tête du groupe A avec quatre points d’avance sur Arras, et sept sur Reims. Une position et un bilan comptable est à nouveau sur le chemin de la D1. Pour atteindre cet objectif, les Messines vont devoir confirmer leur première partie de saison, et être capables de garder leurs concurrents à distance.

 

Des grenats inarrêtables ?
Si la saison 2016-2017 en D1 avait été compliquée (3 victoires, 3 nuls et 16 défaites), le FC Metz semble avoir encaissé le coup et s’être remis rapidement sur les rails en D2. Pas de temps d’arrêt, pas de contre-coup. Bien sûr il y a eu de la déception, mais depuis le mois d’août les Messines, toujours emmenées par l’infatigable David Fanzel, sont concentrées sur leur nouvel objectif : retrouver la D1 à l’issue de l’exercice 2017-2018.

Pour le technicien messin qui s’est exprimé sur le site du club, « la première partie de saison est une grande satisfaction », et c’est effectivement ce que les chiffres disent aussi. Premier, avec quatre points d’avance sur Arras, son poursuivant, une partie du « job » semble bel et bien accomplie pour les Lorraines. Pourtant, tout n’a pas été parfait puisque les joueuses lorraines s’étaient fait surprendre avaient aussi partagé les points face au Stade de Reims, en novembre dernier (1-1, 9e journée). 

 

Duo d’attaque gagnant
Si les buts ont parfois tardé sur certains matches, on ne peut pourtant pas reprocher au FC Metz d’être inefficace devant le but. Avec 33 réalisations à son compteur, l’équipe messine possède la meilleure attaque du groupe A devant Arras (20 buts), et la seconde meilleure attaque de D2 (groupe A et B confondus), derrière l’impressionnante efficacité nancéienne (41 buts). Si le nombre de buts inscrits dépend toujours d’un collectif, il faut bien admettre que le duo Sanderson/Wenger n’est pas pour rien dans la réussite offensive du FC Metz. meilleures buteuses de D2, derrière l’incontournable Marlyse Ngo Ndoumbouk (21 buts avec Nancy) et Laura Bouillot (9 buts avec Dijon). 

 

Quelques jours avant de se déplacer chez son concurrent arrageois (ce dimanche 14 janvier, à 14h30), les feux sont au vert pour les Messines et ces dernières partent avec l’avantage, mais leur entraîneur, David Fanzel, sait qu’Arras ne leur fera pas de cadeaux 

En cas de victoire dans le Nord ce dimanche, les Lorraines prendraient 8 points d’avance sur Arras, et au minimum 7 points d’avance sur Reims, groupe. Si tel était le cas, alors le principal adversaire du FC Metz deviendrait probablement le FC Metz lui-même.

 

 

 

Crédits photos : fcmetz.com
Propos D. Fanzel : webTV FC Metz