D1 : A-t-elle vraiment rendu son verdict ?

Relégué en D2 après la 22e et dernière journée de championnat, Hénin-Beaumont est peut-être sur le point de porter réclamation, en se basant sur le fait que les clubs de D1 qui ne disposent pas d’équipe réserve doivent être pénalisés (retrait de 3 points). Le dossier est pour le moment entre les mains des avocats du club. Foot d’Elles vous propose de découvrir les intentions du club via les propos de Bruno Cuvelier, président du club d’Hénin-Beaumont.

 

 

Il semblerait que plusieurs clubs de l’élite contreviennent au règlement en ce qui concerne l’engagement d’une équipe réserve dans les compétitions de Coupes régionales ou de district (p13). Parmi ces clubs, Saint-Etienne, qui s’est maintenu dans l’élite aux dépens d’Hénin-Beaumont lors de la dernière journée. Bruno Cuvelier, le président du club d’Hénin-Beaumont, nous a contactés à ce sujet. « Le club songe à faire appel, et pour cela a transmis le dossier à ses avocats. Si le feu vert est donné, alors Hénin devra s’engager dans une bataille juridique ».

 

 

Si le club d’Hénin compte bien se lancer dans cette entreprise, en s’appuyant sur le règlement, plusieurs choses pourraient toutefois l’en dissuader. « Tout d’abord, le fait que l’issue du procès pourrait avoir comme conséquence des pénalités financières, sans retrait de point. Nous avons également peur d’une situation pot de terre contre pot de fer, pour reprendre les mots de Jean de la Fontaine… ».

 

 

A la question : « Pourquoi songer à porter ce problème devant la commission des règlements de la FFF maintenant ? », M. Cuvelier nous répond : « Car nous sommes concernés directement. Les petits clubs se débrouillent pour remplir leurs obligations ; pourquoi n’est- ce pas le cas pour tout le monde ? Va-t’on vers une D1 féminine réservée aux clubs pros (masculins), qui arrivent quand les petits clubs ont fait le travail ? Hénin s’est vu retirer 3 points il y a quelques années* pour manquement à ses obligations. Qu’en sera-t-il aujourd’hui ? ». M. Cuvelier a également ajouté que si Hénin n’avait pas été relégué, le club aurait averti le 3e relégué de ce point de règlement. Il a également déploré le fait de devoir porter réclamation : « Les gens qui siègent dans ces commissions n’ont ils pas un rôle à jouer eux aussi ? Si chacun fait ce qu’il veut, c’est la mort du football féminin ».

 

 

* En 2011, Hénin-Beaumont avait été sanctionné d’un retrait de trois points, le club n’ayant pas d’Ecole Féminine labellisée.