Chypre : La France reprend son bien

L’Équipe de France s’est offert un premier sacre sous l’ère Bergeroo en disposant – 2 buts à 0 – de l’Angleterre lors de la finale du Tournoi de Chypre mercredi. Après avoir fait l’impasse l’an passé sur cette compétition dont elle était pourtant tenante du titre, la France a récupéré son bien et a par la même occasion ajouté une ligne de plus à son palmarès.

 

La malédiction se poursuit pour les Anglaises. Voilà bientôt 40 ans que les Britanniques n’ont plus gagné contre l’Équipe de France, soit 15 matches consécutifs ! Il faut en effet remonter en 1974 pour retrouver la trace d’un succès des Three Lionesses face aux Tricolores. Quoi qu’il en soit, les Bleues ont certainement dû prendre un malin plaisir à faire perdurer cette délicieuse série en s’imposant mercredi à Nicosie lors de la finale du Tournoi de Chypre sur le score de 2 à 0.

 

Les Bleues ont tué le match d’entrée

Après avoir fait tourner son effectif lors du troisième match contre les Pays-Bas, Philippe Bergeroo avait décidé de revenir à un onze de départ plus traditionnel avec les retours des titulaires habituelles telles que Gaëtane Thiney, Wendie Renard, Camille Abily ou encore Louisa Necib. Cette dernière n’a d’ailleurs pas mis longtemps avant de se mettre en évidence. La Lyonnaise s’est,dès la 3e minute de la partie, essayée à une reprise de volée des 25 mètres venue s’écraser sur le poteau de la gardienne anglaise. Pas le temps de gamberger pour autant côté français, puisque la seconde occasion fut la bonne pour les Tricolores. Après un débordement de Thomis sur son côté droit, c’est Thiney qui profita du bon travail de sa coéquipière pour ouvrir la marque après à peine cinq minutes de jeu.

Jamais inquiétées au cours du premier acte, les Bleues ont su plier la rencontre rapidement en scorant à deux reprises en l’espace de 20 minutes. La seconde réalisation tricolore signée Camille Abily (18e) eu l’effet d’un coup de massue sur les têtes britanniques : « La France nous a causé de gros problèmes avec son jeu rapide, confessait le coach anglais, Mark Sampson, à l’issue de la rencontre. Cependant, lorsque nous sommes rentrées dans la partie, nous avons commencé à contrôler davantage le jeu, faisant de nous une bien meilleure équipe, surtout en seconde période ». Un deuxième acte où les Anglaises ne se seront procurées qu’une seule véritable opportunité par l’intermédiaire de Jill Scott, dont la frappe à l’entrée de la surface heurta la transversale de Sarah Bouhaddi. Hormis cette alerte, les Françaises auront dans l’ensemble su gérer d’une main de maître cette finale.

 

Résumé vidéo de la finale entre la France et l’Angleterre:

 

Le sans faute de Bergeroo

« Les filles seront déçues d’avoir perdu, mais après ce match, elles sauront qu’elles ont les capacités de tenir tête à des équipes aussi fortes que la France ». Philippe Bergeroo appréciera certainement le compliment indirect lancé par son homologue anglais, Mark Sampson. Arrivé à la tête de la sélection tricolore en juillet dernier, Bergeroo présente désormais un bilan comptable des plus honorables, avec dix victoires et un résultat nul en onze matches disputés. Un palmarès auquel nous pouvons dorénavant ajouter un sacre au Tournoi de Chypre. Le deuxième dans l’histoire de l’Équipe de France après celui obtenu en 2012. « Une finale ça se gagne », nous disait Jessica Houara avant la rencontre. C’est désormais chose faite, et de fort belle manière de surcroît.

 

 

Crédits photos et vidéo: FFF / thefa.com