CdM U20 – Un nul comme seule récompense pour les Bleuettes

La confirmation de leur bonne entrée dans leur mondial passait par un bon résultat face aux Néo-Zélandaises ce mercredi soir au stade de la Rabine, à Vannes. En dépit de tous leurs efforts, les Bleuettes ont buté sur un collectif coriace (0-0). Un résultat qui repousse l’échéance de leur qualification pour les quarts de finale.

Les joueuses de l’hémisphère sud, qui avaient perdu leur rencontre inaugurale face aux Néerlandaises, n’ont pas tardé pour mettre le pied sur le ballon. Durant les trente premières minutes, ce sont bien les filles de Gareth Turnbull (photo, au centre) qui dictent leur football  empêchant les Françaises de développer le leur. L’épais double rideau  défensif de la sélection néo-zélandaise annihile toute tentative d’incursion dans sa surface de réparation. Pendant ce temps, les Kiwis exécutent leur habituelle tactique de grandes balles tout en verrouillant le milieu de terrain et essayant de trouver leur attaquante fétiche Paige Satchell, en vain.

Des roulements dans tous les secteurs

Gilles Eyquem avait décidé de procéder à des changements dans tous les secteurs de jeu de l’équipe de France. En défense, les titulaires du premier match Elisa De Almeida et Julie Piga ont laissé leur place à Maelle Lakrar et Lena Goetch. Le turn-over plus flagrant reste la titularisation de Sandy Blatimore. L’ultime buteuse de la rencontre face au Ghana avait pris pour l’occasion la relève de Melvine Malard. Très en vue en première période, son aisance balle au pied a fait trembler le côté droit de la défense de la Nouvelle-Zélande. Dans l’entrejeu, c’est le répertoire technique de Sana Daoudi qui a été préféré pour ce match. Mais entourée d’un compact milieu de terrain adverse,  son talent n’a pu complètement s’exprimer.

Une attaque moins bien en place, Chavas touchée

Trouver les filles de devant fut plus compliqué que lors du match de dimanche dernier. Bien cernée par la charnière Bunge-Anton, Marie-Antoinette Katoto n’a pas pu entièrement réaliser son rôle de pivot. Emelyne Laurent, sur son coté droit, a été peu sollicitée. Néanmoins, son bilan personnel aurait mérité un meilleur visage. Seule devant le but, sa frappe s’envole dans les travées de la Rabine (58e). Vingt minutes plus tard, son centre bien ajusté pour la tête de Baltimore ne trouve pas le chemin des filets. Malgré l’entrée d’Amélie Delabre à la place d’Annahita Zamanian, à l’heure de jeu, le compteur est resté bloqué sur zéro. Les occasions successives devant les buts de la portière néo-zélandaise Anna Leat, dans les dernières minutes de la rencontre, n’y auront rien changé.

La mauvaise nouvelle du soir vient de la blessure de Mylène Chavas. Après un contact sur une sortie aérienne, la gardienne tricolore est sortie à la 69e remplacée par Justine Lerond. Un autre coup dur qui vient achever une soirée morose. Les Bleuettes devront batailler face aux Néerlandaises ce dimanche (16h30) à Saint-Malo afin de continuer la fête en Bretagne.

Les réactions d’après-match :

Gilles Eyquem (Sélectionneur – France U20) : « C’est une grande déception. On savait ce qu’il fallait faire pour déjouer cette équipe. On a manqué de justesse technique, de justesse tactique, de déplacement, de jus aussi. On a fait le jeu des néo-zélandaises. La blessure de Mylène m’a empêché de faire un changement supplémentaire pour apporter un peu de jeu devant. Ce soir, on aurait pu mettre tous les ingrédients pour la qualification. Pour le troisième match, je n’hésiterai pas à faire des choix. »

Selma Bacha (France U20 – élue ‘’Joueuse du match’’) : « Je suis très fière individuellement pour ce titre mais je pense aussi à l’équipe. On est frustré. On savait que ça allait être une équipe très accrocheuse. Mais il nous reste un match et on fera tout pour décrocher la qualification. » 

 


Crédits photos : DR

2 commentaires

  • Faire un compte-rendu de ce match sans relever une seule fois la remarquable prestation de Maëlle Lakrar (qui méritait largement d’être désignée Meilleure joueuse dy match), il faut quand même le faire…
    Pour le reste, mes commentaires sont sur le forum.

    • Bonjour Gromit,

      Tout d’abord, je vous remercie pour votre intérêt pour le compte-rendu.

      Néanmoins, je suis assez partagé avec votre commentaire concernant la prestation « largement meilleure » de Maëlle Lakrar. Objectivement, et Gilles Eyquem l’a avoué en conférence de presse, aucune joueuse n’est réellement sortie du lot lors de cette rencontre face à la Nouvelle-Zélande. Difficile de lui donner tort après le contenu et le résultat de ce mercredi soir. En défense, les filles ont, comme on dit communément, fait le job. Lakrar mais également Goetsch ont fait une relative bonne partie face à une attaque branchée sur courant alternatif des Néo-Zélandaises qui ne comptaient (un peu comme d’habitude) qu’uniquement sur Paige Satchell et dans une moindre mesure Jacqui Hand.

      Selma Bacha a été joueuse du match hier soir car elle a été la défenseuse française qui a peut-être apporté davantage dans l’animation du jeu. Mais globalement hier, le match des Bleuettes n’a pas été abouti.

      Je ne sais pas si vous étiez dans les tribunes de la Rabine ou devant votre poste de télévision pour suivre ce France/Nouvelle-Zélande, mais depuis le bord du terrain, difficile de faire une autre analyse de la rencontre.

      Mais si Maëlle Lakrar est alignée dimanche face aux Pays-Bas, et que par la même occasion elle réussit à maîtriser la puissance offensive que nous montrent les Néerlandaises depuis le début du Mondial avec la vitesse de Pattiwael et l’efficacité Pelova ou encore Kalma entre autres, Maëlle ne sera sûrement pas très loin de ce titre honorifique de « joueuse de match ».

      En tous les cas, continuez de fidèlement commenter et d’apporter votre analyse personnelle sur la prestation des Bleuettes durant ce mondial U20.

Laisser un commentaire