CdM U20 – La France démarre du bon pied

Solide et efficace, l’équipe de France entame sa Coupe du Monde de la plus belle des manières. Les filles de Gilles Eyquem disposent du Ghana sur une marque flatteuse (4 -1) en dépit de quelques ajustements à peaufiner pour la suite de la compétition.

Il n’est jamais simple de débuter une grande compétition, d’autant plus si celle-ci est organisée chez vous. Cette tâche délicate, l’équipe de France U20 l’a superbement bien maîtrisée sous une rude chaleur bretonne lors de son entrée dans sa coupe du monde. Il suffisait d’une étincelle pour embraser cette atmosphère au sein du stade de la Rabine de Vannes complètement acquise à la faveur des Bleuettes. Et dès  la 6e minute, celle-ci est allumée. Après un beau travail de Selma Bacha accompli d’un beau centre, Emelyne Laurent achève l’action d’une belle reprise de volée qui vient heurter successivement la transversale et le poteau pour finalement tromper la portière ghanéenne Martha Annan. A partir de là, le festival offensif était en marche.

Un trident offensif qui avait les crocs

Trois drôles de dames en attaque et vous avez du feu dans la défense adverse. Gilles Eyquem avait aligné Marie-Antoinette Katoto, Melvine Malard et Emelyne Laurent. Dès les premières minutes de la rencontre, elles ont réalisé avec une quasi-perfection un jeu direct à une touche de balle, laissant rapidement sur place leurs adversaires du jour. La première nommée est à l’origine du deuxième but tricolore, trouvant intelligemment dans un intervalle Hélène Fercocq qui n’avait plus qu’à ajuster Annan.
Sur le troisième but, Emelyne Laurent (photo), qui sera élue  ‘’joueuse du match’’, termine une action menée par Melvine Malard à la suite d’une astucieuse passe en profondeur (31e minute).

Après le retour des vestiaires, malgré les apports répétés d’Annahita Zamanian et Hélène Fercocq, leur jeu devient moins fluide mais a comme vertu d’acculer le Ghana en défense. Dans les arrêts de jeu, sur un dernier coup France de Katoto repoussé par Annan, Sandy Baltimore (photo, ci-dessous), entrée en jeu quelque instants auparavant, parachève le tableau de marque, coté français.

Reprendre la bataille du milieu et assurer la défense

Si le score fleuve ne déjuge pas de la performance des françaises, les minutes qui suivirent leur premier but ont procuré quelques sueurs froides dans les travées du stade vannetais. Durant une dizaine de minutes, le milieu de terrain bleu balbutiait son jeu de passes ponctué d’imprécisions et de pertes de balle. Un passage à vide qu’elles ont su résorber en fin de première période. Mais ces mêmes imperfections, répétées en seconde mi-temps leur ont coûté de voir trembler les filets de Mylène Chavas à l’issue de l’unique incompréhension défensive française de la partie. L’attaquante des Black Stars, Sandra Owusu-Anash profite pour réduire la marque. Une addition salée pour la dernière ligne de l’équipe de France qui avait pourtant nourri un travail sans faille depuis lors.  La jeune défenseuse lyonnaise Selma Bacha n’a pas compté ses efforts, elle, qui fut dans tous les bons coups des Bleuettes durant cette rencontre.

Une victoire facile mais qu’il faudra confirmer face aux Néo-Zélandaises dès ce mercredi pour le deuxième match de la compétition, toujours sur la pelouse du stade de la Rabine à Vannes (19h30).

 

France U20 – Ghana U20
Buts pour la France : Emelyne Laurent (6e et 31e), Hélène Fercocq (27e) et Sandy Baltimore (90 + 5)
But pour le Ghana : Sandra Owusu-Anash (58e)

 

Les réactions d’après-match :

Yussif Basigi (Sélectionneur – Ghana U20) : « A la fin du match nous avons perdu notre concentration. Malheureusement, de notre côté, des joueuses étaient blessées. Et il a fallu refaire une équipe. Aujourd’hui, nous savions que cela allait être difficile mais pas dans ces proportions-là. »

Gilles Eyquem (Sélectionneur – France U20) : « Je crois qu’il y a eu un peu de fébrilité. On a eu un petit passage difficile et les filles sont retombées dans leur travers. On se met en difficulté et on donne un but, c’est notre pêche mignon. On est satisfait de cette première victoire mais il y a encore des choses à régler. »

Emelyne Laurent (France U20 – élue ’’joueuse du match’’) : « C’est vraiment un travail d’équipe, je suis fière d’abord pour mon équipe. On attendait beaucoup de nous. Le plus dur c’était de se trouver dans ce premier match. Mais on rentre bien dans cette coupe du monde et c’est l’essentiel. Après ce match, on est heureux tout simplement. » 


Crédit photo : FIFA/ DR

1 commentaire

  • « superbement bien maîtrisée « , je n’irai pas jusque là. D’ailleurs, le reste de l’article dément lui-même cette première affirmation. Face à un très faible Ghana, les Bleuettes ont certes réussi de belles choses, mais ont aussi multiplié les imprécisions et erreurs techniques. Il ne faut pas se voiler la face. Ce match aurait dû se terminer par un 7-0. S’il va donner forcément de la confiance au groupe, et c’est très bien pour ça, beaucoup de travail reste à accomplir si elles veulent aller au bout. Mais ce n’est que le premier match et elles ont le temps de monter en puissance… comme les garçons l’ont fait en Russie !

Laisser un commentaire