CDM U17 : L’heure du grand huit

Ce jeudi 27 mars se disputeront au Costa-Rica les 1/4 F de la Coupe du Monde des moins de 17 ans. La phase de poules a rendu son implacable verdict. Revue de détail d’une édition de très haute qualité.

 

 

 

 

Groupe A : la surprise vénézuélienne

Qualifiés : Vénezuéla et Italie

Éliminés : Zambie et Costa-Rica

 

Avec trois victoires convaincantes (Costa-Rica 3-0, Zambie 4-0, Italie 1-0), le Vénezuéla constitue d’ores et déjà la première surprise de la compétition, et pourrait bien ne pas s’arrêter en si bon chemin… L’Italie (2e), également qualifiée, a alterné le bon (dans le jeu) et le moins bon (dans la finition). Les hôtesses du Costa-Rica, malgré le soutien massif du public (35000 spectateurs pour le match face au Vénezuéla !) et quelques belles choses à l’image de leur capitaine Gloriana Villalobos, n’auront pas réussi leur pari, subissant trois défaites, la plus amère étant certainement face à la faible Zambie lors de la dernière journée (1-2).

 

Groupe B : Allemagne et Corée du Nord au tapis !

Qualifiés : Ghana et Canada

Éliminés : Corée du Nord et Allemagne

 

Le groupe était présenté comme celui de la « mort » : rien moins que les vice-championnes du monde en titre nord-coréennes, les championnes d’Europe allemandes, et les Ghanéennes demi-finalistes lors de la dernière édition. Promesses tenues, avec de belles rencontres, notamment un Canada-Allemagne (2-2) de première classe, et un Corée du Nord-Allemagne (4-3) incroyable. Les Allemandes, qui avaient su remonter deux buts en quelques minutes à d’excellentes Canadiennes, jouèrent aux arroseuses arrosées face aux Coréennes. Menant 3-0 après moins d’une demi-heure, elles se firent rejoindre dans le quart d’heure suivant, puis battre sur un pénalty ! Dernières de leur groupe (avec un autre revers à la clé face au Ghana, 0-1), les Allemandes auront déçu, exposant une désorganisation tactique surprenante… La Corée aussi passe à la trappe, sans avoir démérité tant s’en faut, et en nous révélant une belle joueuse, Sung Hyang-sim… Le Ghana termine en tête de la poule, grâce à ses deux victoires sur la Corée (2-0) et l’Allemagne et malgré une défaite concédée au Canada (1-2). Attention aux « Black Maidens », tout à la fois puissantes et véloces… S’il ne finit que 2e, le Canada aura cependant montré un beau visage lors de ses matches contre l’Allemagne et le Ghana, la rencontre face à la Corée (1-1) s’avérant plus poussive. Les jeunes Canucks ont offert un jeu léché qui n’a pas grand-chose à voir avec celui, davantage rugueux et simpliste, de leurs aînées.

 

 

 

Groupe C : un Japon intouchable, une Espagne qui passe

 

Qualifiés : Japon et Espagne

Éliminés : Nouvelle-Zélande et Paraguay

 

Le Japon a survolé son groupe et ses adversaires. À commencer par les vice-championnes d’Europe espagnoles, dominées dans tous les compartiments du jeu (2-0). Le reste fut une balade de santé avec l’exécution du Paraguay (10-0), puis d’une courageuse, mais impuissante Nouvelle-Zélande (3-0). Les « Petites Nadeshiko » affichent une grande sérénité, construite sur la discipline, un immense pressing, un soutien constant à la porteuse de balle, la primauté au collectif et à la technique. Plus un impact physique qu’on ne leur connaissait pas… Après la leçon de football reçue d’entrée face aux Nippones, la Rojita s’est bien reprise face à deux adversaires moins coriaces (N-Z 3-0, Paraguay 7-1). Cette montée en puissance demande confirmation… Nouvelle-Zélande et Paraguay laissent une image sympathique, sans plus.

 

Groupe D : le Nigéria toujours présent

 

Qualifiés : Nigéria et Mexique

Éliminés : Chine et Colombie

 

Comme toujours dans les catégories de jeunes, garçons ou filles, le Nigéria répond présent. Mais ses trois succès (2-1 face à la Chine et la Colombie, puis 3-0 devant un Mexique déjà qualifié) ont tout de même souffert d’un manque de créativité assez flagrant… Le Mexique a démarré en trombe avec deux cartons aux dépens de la Colombie et de la Chine, écrasées 4-0. La large défaite face au Nigéria augure-t-elle du véritable niveau de cette équipe ou d’une impasse volontaire avant les quarts ? La Chine et la Colombie (la première battant la seconde 3-1) n’ont jamais vraiment existé dans ce groupe, le plus faible du tournoi.

 

 

 

Des quarts de finale intercontinentaux

 

Quatre continents représentés chacun par deux pays, la Coupe du Monde mérite bien son nom.

 

Vénézuéla-Canada (21h00) – Affiche alléchante entre deux beaux collectifs, mâtinés de brillantes individualités. Emmené par ses canonnières Deyna Castellanos (4 buts, meilleure buteuse de la compétition, plus deux passes décisives) et Gabriela Garcia (3 buts, 1 passe), les « Vinotintos » ne partiront toutefois pas favorites face au séduisant Canada qui profite de quelques joueuses de haut niveau, telle sa capitaine Jessie Fleming (15 ans), déjà appelée chez les A, pure pépite d’intelligence et de technique. On y ajoutera Yekka et Levasseur, également très en vue en poules.

 

Japon-Mexique (minuit) – On voit mal les valeureuses Mexicaines éliminer la sélection la plus impressionnante du premier tour, guidée par sa capitaine Hina Sugita qui règne sur le jeu et ne dédaigne pas marquer elle-même (3 buts). Meilleure attaque (15 buts) et défense (inviolée), équipe ayant cadré le plus, et bien entendu la seule sans aucun carton et au minimum de fautes (23), le Japon mène aussi le classement du fair-play, un grand classique…

 

Ghana-Italie (minuit) – Entre l’équipe ayant commis le plus de fautes (le Ghana, 42) et celle ayant reçu le plus de cartons parmi les qualifiées (Italie, 5), le match pourrait être musclé et serré. L’Italie espère moins vendanger qu’en poules, et comptera sur la très intéressante Giugliano.

 

Nigéria-Espagne (3h00) – Opposition de styles à prévoir entre le physique et l’endurance des Africaines, et la technique collective et huilée des Européennes. Une élimination dès les quarts de finale des Espagnoles, arrivées au Costa-Rica avec l’étiquette de favorites, serait évidemment une grosse surprise.

 

 

 

 

 

Crédits photos : vanguardngr.com, fifa.com