CDF : Voyants au vert pour l’Alsace

Ce dimanche avaient lieu les 8e de finale de Coupe de France. Pas de grandes surprises du côté des clubs de D1, hormis Arras qui s’est fait surprendre à Vendenheim et s’est incliné aux tirs au but. Bischheim, l’autre club alsacien, s’est aussi qualifié pour les quarts, tandis que Lyon remporte encore une fois le derby contre Saint-Etienne.

 

 

  

Ça passe encore pour les cadors

 

 

Même si les Stéphanoises ont tenté et montré des choses intéressantes, le derby rhônalpin a cette fois encore été remporté par les joueuses de l’OL. Malgré une fatigue certaine côté lyonnais, et une bonne opposition des Vertes, Lotta Schelin ouvre le score à la 35e minute sur un bon service d’Eugénie Le Sommer. Après ça, les Lyonnaises ont globalement la maîtrise du ballon, mais ne parviennent pas à creuser davantage l’écart. Il faudra attendre le milieu de la seconde période pour voir Schelin doubler la mise de la tête (2-0, 75e), puis tripler dix minutes plus tard sur un centre de Tonazzi, bien coupé au premier poteau (3-0, 85e). Lotta Schelin 3, Saint-Etienne 0.

 

Le PSG, en déplacement à Hénin, a également géré son match et maîtrisé son adversaire du jour, mais sans trop forcer tout de même. Sur un terrain plus que difficile, Parisiennes et Héninoises ont vraisemblablement eu du mal à proposer un jeu agréable à regarder. Les joueuses de la capitale dominent mais ne trouvent pas la faille face à une défense héninoise bien en place et accrocheuse. C’est à la suite d’un corner, remis dans « le paquet » par Cruz que Lindsay Horan trouve finalement le chemin du but et ouvre le score pour Paris (1-0, 34e). Au retour des vestiaires, les Parisiennes poussent et se créent de multiples occasions, avant que la tête de Delie ne crucifie Azem, la gardienne d’Hénin (2-0, 72e).

 

 

 

 

Du côté de Montpellier, il a plu des buts ce dimanche. En effet, les Montpellieraines ont largement dominé les Auvergnates du Puy, et inscrit pas moins de huit buts. Des réalisations signées Ramos (2e) et Lattaf (12e, 42e) en première période, puis Öqvist (62e), Thomas (63e), Asseyi (68e, 72e) et Lavogez (90e) en seconde. Dans un match à sens unique, les Montpellieraines auront soigné leur goal average, alors que les Auvergnates n’auront elles pas pu sortir la tête de l’eau un instant.

 

Juvisy était en déplacement sur le terrain synthétique du VGA Saint-Maur. Un derby francilien où les Saint-Mauriennes n’ont pas démérité. Le début de la rencontre est assez équilibré, Saint-Maur résiste aux assauts essonniens et parvient à s’offrir quelques balles de contre, mais sans pour autant inquiéter dangereusement la gardienne juvisienne, Marion Mancion. A la 21e, sur un coup de pied arrêté, c’est finalement Coquet qui ouvre le score pour Juvisy. Une dizaine de minutes plus tard, le match bascule lorsque Saint-Maur voit sa gardienne expulsée, suite à une faute sur Thiney. Le VGA Saint-Maur se bat, mais Juvisy profite de sa supériorité numérique pour passer la vitesse supérieure et inscrire trois buts supplémentaires en seconde période -Diani (73e), Catala (77e) et Jaurena (82e)-.

 

 

Les 2 premiers buts et l’expulsion de la gardienne de Saint-Maur 

Vous aimerez peut-être aussi cet article  CDF : Retour en chiffres sur les demi-finales

 

 

 

Au revoir « Petit Poucet » et bonjour l’Alsace !

 

 

En déplacement du côté d’Arlac, Rodez n’aura laissé aucune chance au dernier club de Division d’Honneur de la compétition, le FCE Mérignac Arlac. Contre toute attente, après 5 minutes de jeu, le club aveyronnais se fait surprendre et c’est Mérignac qui ouvre le score par Dalin (1-0, 5e). La joie dure une vingtaine de minutes, puis Rodez égalise à la 23e par Banutta. A la pause, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul (1-1), mais la deuxième période est toute autre… Le RAF passe en mode « rouleau compresseur », et enfile les buts comme des perles. Un score qui devient lourd grâce à des doublés de Haupais (52e, 81e), Ribeyra (62e, 72e), De Sousa (77e, 87e), et un but de Cance (74e), pour un résulat final de 8 buts contre 1.

 

Malgré une victoire 4 buts à 1, Soyaux se sera fait quelques frayeurs du côté de Marseille. Si les Soljadiciennes ouvrent rapidement le score grâce à une superbe frappe de Bourgouin (3e), cela n’empêche que les Marseillaises du FAMF rivalisent, et se procurent de belles opportunités. Cinq minutes avant la pause, Laura Bourgoin a l’occasion de doubler la mise sur pénalty pour Soyaux, mais sa frappe passe à côté. En seconde période, Marseille fait armes égales avec Soyaux et égalise par Mozyian (1-1, 53e). Le vent tourne lorsque la défenseuse, Valette, marque contre son camp et redonne l’avantage à l’ASJ (71e). Les Marseillaises ne s’en relèvent pas et concèdent deux buts coup sur coup dans les arrêts de jeu. L’un marqué par Djebbar (90+3) et l’autre par Bourgouin (90+4).

 

 

 

 

Entre Bischeim et Angers, la victoire aura mis longtemps à se dessiner… Au point d’atteindre les tirs au but. Ce duel entre deux équipes de D2 a finalement tourné en faveur des Alsaciennes, qui accèdent pour la première fois aux quarts de finale de la compétition. A la 7e, Chartier ouvre le score pour Angers, mais Bischeim égalise grâce à la malheureuse Panchèvre, qui marque contre son camp (1-1, 14e). A la 21e, Bischheim inscrit un second but par Ey et conserve cet avantage jusqu’à la mi-temps (1-2). Mais, à peine revenues sur le terrain, les Alsaciennes se font surprendre par un coup-franc de Lefort (2-2, 46e). Ce sont finalement les tirs au but qui offriront l’accès aux quarts à Bischheim (4-5)

 

La seule réelle surprise de ce dimanche a eu lieu à Vendenheim, où les Alsaciennes ont mis fin au parcours d’Arras en Coupe de France. En effet, les Arrageoises, pensionnaires de D1, se sont inclinées aux tirs au but contre la formation alsacienne de Vendenheim, leader de son groupe de Division 2. Au coup de sifflet final, les deux formations se quittent sur le score de deux buts partout, et doivent donc en passer par l’épreuve des tirs au but. Vendenheim finit par se qualifier au onzième, après un incroyable suspens de tirs ratés et d’arrêts des gardiennes. 

 

 

 

Soutenez le projet « Mêmes Rêves de Foot »

 

 

Crédits photos : dna, Ligue et Districts de Football d’Aquitaine

Vidéo: Nicolas Cotten