Bundesliga : les pendules (presque) à l’heure

Rattrapage ce 1er mai en Allemagne avec deux matches en retard pour les demi-finalistes de la Ligue des Championnes, Potsdam et son tombeur, Wolfsburg. Les deux équipes ont gagné, mais devront se retrouver le 16 mai pour que tout rentre dans l’ordre au calendrier… et, peut-être, au classement.

 

 

 

En raison de leur confrontation en demi-finale aller de LdC, le Turbine Potsdam et le VfL Wolsburg n’avaient pu jouer la 16e journée de Bundesliga (19 et 21 avril). Ils ont donc profité de la trêve internationale pour se mettre à jour, respectivement face au Bayer Leverkusen et à Hoffenheim. Avec toujours un match en retard qui les opposera le 16 mai à WOB…

 

La Turbine s’est réenclenchée

 

Comment les Brandebourgeoises (2e, 38 pts) réagiraient-elles, quatre jours après leur élimination en LdC par leurs compatriotes de Wolfsburg ? Le public est reparti soulagé du Karl-Liebknecht Stadium après la victoire des Turbinen (2-0), autant par la manière très accomplie que par le simple résultat.

 

Hors les dix dernières minutes où les visiteuses surent enfin se créer deux occasions (coup-franc de 25 mètres de Carolin Simon juste au-dessus à la 79’, puis belle percée d’Isabel Kerschowski échouant de peu à la 87’), la rencontre fut à sens unique. Contre toute attente, les joueuses du TP n’avaient rien perdu de leur énergie dans la furieuse bataille de Wolfsburg. Imprimant un rythme très élevé, jouant à une ou deux touches de balle, les filles de Bernd Schröder ont donné le tournis à leurs adversaires, incapables de dépasser le rond central la plupart du temps…

 

Privé de sa capitaine Stephanie Draws et de l’Écossaise Lisa Evans, le coach des Turbinen n’en est pas moins resté fidèle à son 3-4-3. Option payante avec l’ouverture rapide du score dès la 4’ par Julia Simic. L’ancienne milieu du Bayern, très en vue depuis quelques temps, servait idéalement Genoveva Añonma entre deux joueuses dans la surface. La Guinéenne se déportait sur la droite et adressait un tir puissant, angle fermé, que la gardienne Lisa Schmitz détournait plein axe et du bout des doigts sur… Simic qui avait suivi et catapultait le cuir au fond des filets (1-0). Quelle meilleure entame, au son des traditionnels tambours du Turbine ?

 

 

 

La renaissance de Genoveva

 

Vingt minutes plus tard survint le deuxième but. La jeune arrière gauche Tabea Kemme, excellente toute la partie, déclenchait une violente frappe de 30 mètres Seule au point de pénalty, Añonma se jetait, et d’une superbe tête plongeante, déviait la balle hors de portée de Schmitz (2-0, 25e)… La possession du ballon restait largement en faveur du TP jusqu’à la mi-temps, atteinte sur ce score… La deuxième période s’avéra un copié-collé de la première, mais sans but…

 

La déception de la LdC remisée au placard des souvenirs, Potsdam rêve toujours au titre avec plusieurs joueuses revenues au meilleur de leur forme à l’entame de la dernière ligne droite : outre Kemme, déjà citée, Pauline Bremer (18 ans), inarrêtable ce jeudi, et surtout Añonma. En grosse difficulté en début de saison, cette dernière semblait « orpheline » de sa consœur de l’attaque, la Japonaise Yuki Ogimi partie à Chelsea. Elle a retrouvé aujourd’hui tout son dynamisme depuis qu’Asano Nagasato… la petite sœur de Yuki, a été préférée en pointe à la Norvégienne Ada Hegerberg. L’entente entre les deux attaquantes, mais aussi avec Julia Simic, bien complice, sautait aux yeux face au Bayer. Añonma s’est même permis un lob de 40 mètres, certes à côté, mais qui l’a bien fait rire, signe d’une sérénité retrouvée…

 

Résumé : http://tv.dfb.de/video/highlights-1-ffc-potsdam-bayer-04-leverkusen/8212/

 

Intégralité du match : http://tv.dfb.de/video/1-ffc-potsdam-bayer-04-leverkusen/8213/

 

 

 

Les Louves de Wolfsburg digèrent

 

En se déplaçant sur le terrain des promues du TSG 1899 Hoffenheim, en lutte pour le maintien, les joueuses du VfL (3e, 34 pts) affrontaient une autre problématique que celle des Turbinen. Les Louves avaient commis quelques excès de bouche aux festivités des 1/2 F de LdC, croquant sans retenue et crûment leurs adversaires de Potsdam. Après la brutale ingestion, quelle digestion ?

 

Pas aisé de resservir le couvert… Si Selina Wagner, remplaçant Lena Goeßling et son épaule branlante, offrit un hors d’œuvre alléchant dès la 15e minute (0-1), reprenant sans contrôle un centre en retrait de Müller qui avait débordé sur la droite, les têtes et les jambes étaient sans doute lourdes pour jouer les visiteuses sereines et décontractées. Les locales en profitèrent vite, égalisant moins de cinq minutes plus tard par la Suissesse Martina Moser (19’), punissant une défense passive…

 

À l’heure où le moindre point perdu signe un adieu au titre, les agapes menaçaient de tourner au lent empoisonnement, la meute des Louves piétinant devant le réduit de leurs victimes désignées… Heureusement, dans ces situations incertaines, on peut miser sur « La Martina » Müller… Même s’il fallut attendre presque l’heure de jeu pour la voir surgir, plus renarde que louve à l’occasion, elle ne manqua pas de venir inscrire son 13e but de la saison, d’un coup de poitrine, suite à un débordement supersonique de Faißt… Après ça, essayez de retirer la proie d’entre les crocs des Louves…

 

Wolfsburg l’emporta donc au final 1-2 et, avec ses 37 pts continue à souffler sur la nuque de Potsdam (tous deux un match en moins en opposition directe) et Francfort, ces deux derniers co-leaders (41 pts)…

 

Buts des deux rencontres : http://tv.dfb.de/video/16-spieltag-die-nachholspiele-alle-spiele-alle-tore/8214/

Le classement :

 

 

 

Crédits photos : dfb, dfb-tv