Bleues : La France passe à l’orange

Le troisième et dernier match de groupe des Bleues dans le Tournoi de Chypre fut des plus palpitants. Opposées à une triste équipe néerlandaise, les Bleues ont gagné leur duel à distance qui les opposait aux Écossaises. Élise Bussaglia par deux fois et Wendie Renard d’une frappe providentielle dans le temps additionnel ont propulsé les Tricolores en finale de la compétition où elles y retrouveront les Anglaises.

 

Les nouvelles venues n’auront pas fait le voyage pour rien. Philippe Bergeroo avait décidé de faire tourner son effectif avant le troisième match décisif du Tournoi de Chypre face au Pays-Bas ce lundi. Seulement cinq rescapées de la rencontre face à l’Australie étaient par conséquent au coup d’envoi du duel franco-néerlandais : Sarah Bouhaddi, Laura Georges, Jessica Houara, Elodie Thomis et Marie-Laure Delie. Les six autres débutaient la rencontre sur le banc, offrant de fait les trois premières titularisations en Bleues à Kheira Hamraoui, Marina Makanza et Griedge M’Bock. Cette dernière ne le savait pas encore au moment d’entrer sur la pelouse, mais sa persévérance et son abnégation allaient faire chavirer le cœur des supporters français.

De la réussite, enfin !

Pas vraiment inquiétées au cours de la rencontre contre un adversaire au plus bas depuis quelques temps, les Bleues disputaient avant tout un duel à distance avec l’Écosse, qui était de son côté opposée à l’Australie. Pour éviter toute mauvaise surprise, les Tricolores n’avaient pas d’autre choix que de scorer le plus possible. Une tâche à laquelle les Françaises n’ont pas failli puisqu’Élise Bussaglia par deux fois (37e ; 81e) et Wendie Renard (94e) – entrée en jeu deux minutes auparavant – ont permis aux Bleues de s’imposer 3-0. Un large succès qui a eu pour conséquences de propulser les filles de Philippe Bergeroo à la première place du groupe devant l’Écosse au profit d’une meilleure différence de buts et ce, malgré la victoire des Britanniques face aux Matildas (4-2). Une qualification pour la finale, décrochée certes in extremis, mais qui fait tellement de bien au groupe français, qui n’a pas souvent pu compter sur sa bonne étoile lors des précédents matches couperets. La réussite a enfin souri aux Bleues ; pourvu que ça dure !

Vous aimerez peut-être aussi cet article  Sur les terres de la Coupe du Monde (2/4) : A Concarneau, le foot a le vent en poupe

 

 

Les Pays (plus) Bas que terre

« On avait vraiment une soif de gagner et d’aller chercher cette finale, racontait Elise Bussaglia à nos confrères de l’Équipe à l’issue du match. On s’est vraiment arrachées ». Une attitude symbolisée à elle seule par l’ultime débordement de Griedge M’Bock, dont le centre en retrait trouva le divin pied droit de Wendie Renard au bout du bout des arrêts de jeu de la partie. A court de jus, les « Oranjes » de leur côté ne pouvaient pas espérer grand-chose de cette compétition, comme le confessait le coach néerlandais, Roger Reijners : « Si nous regardons simplement les chiffres, il faut bien avouer que nous prenons bien trop de buts » (9 en 3 matches lors du Tournoi de Chypre NDLR). Vous pouvez également ajouter à cela une pincée de malchance, puisque le coach batave a vu son meilleur atout offensif, Manon Melis, sortir sur blessure après à peine 10 minutes de jeu. Comme lors de la phase de groupe de l’Euro suédois l’été dernier, les Pays-Bas terminent à la dernière place de leur poule avec un résultat nul et deux défaites au compteur. Les Bataves joueront la Suisse de Lara Dickenmann mercredi pour tenter d’accrocher la 9e place du tournoi…

 

 

 

Bergeroo vers un premier sacre ?

L’Équipe de France aura quant à elle rendez-vous avec l’Angleterre mercredi à 18h00 (17h00 heure française) pour la finale du Tournoi de Chypre. Tenantes du titre, les Anglaises ont remporté leurs trois rencontres au cours de la compétition, dont la dernière en date face au Canada (2-0). Rappelons tout de même que la précédente confrontation entre les deux équipes lors de l’Euro 2013 s’est soldée par une large victoire tricolore 3 buts à 0. Un bon souvenir pour les filles de Philippe Bergeroo, qui pourrait bien décrocher son premier titre en tant que sélectionneur des Bleues. C’est tout le mal que nous lui souhaitons en tout cas.

 

 

Résumé vidéo de la rencontre

 

 

 

 

 

Crédits photos et vidéo: FFF