Transferts
Sur nos forums
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de ebro95 à 21/09/2017 22h26
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de patrique à 21/09/2017 21h31
1ère liste de Corinne Diacre
Dernier message de johnjhee69 à 21/09/2017 18h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Pauline Peyraud-Magnin (OM) : « Une chance de jouer dans cette équipe »


Publié le 05 août 2016 | Transferts
Par Benjamin ROUX pour Foot d'Elles


Pauline Peyraud-Magnin (OM) : « Une chance de jouer dans cette équipe »

Elle est arrivée à l’Olympique de Marseille cet été. Pauline Peyraud-Magnin, 24 ans, fait partie des dix joueuses recrutées par le club olympien à l’intersaison. En quête d’un nouveau challenge après une année en tant que titulaire à l’AS Saint-Etienne, la Lyonnaise d'origine compte bien réussir une saison pleine avec son nouveau club. Interview d’une « globe-trotteuse » pleine d’ambition.


 

Vous avez repris avec le groupe D1 de l’OM la semaine dernière. Quelles ont été vos premières impressions ?

P.P-M : « Nous avons un nouveau groupe, composé de joueuses de talent. Je connaissais certaines de mes nouvelles coéquipières, et j’étais très contente de les voir (Kelly Gadéa, Amandine Soulard, Salomé Elisor, et Inès Boutaleb, précise-t-elle). Je n’étais pas forcément au courant des arrivées de toutes les recrues, cela m’a fait plaisir d’arriver dans une équipe au sein de laquelle j’ai tout de suite senti beaucoup de cohésion.

 

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de signer à l’Olympique de Marseille ?

- C’est avant tout les premiers contacts que j’ai pus avoir avec les dirigeants. Pour tout vous avouer, au départ, c’est moi qui donne un coup de téléphone à Christophe Parra (coach du club, ndlr) sur conseil de mon agent. Lorsqu’il m’a parlé du projet du club pour la saison à venir, j’ai tout de suite été séduite. Marseille souhaite construire quelque chose de nouveau en repartant de zéro. L’histoire du club m’a beaucoup plu, et je me suis dis qu’il y avait quelque chose à faire là-bas. C’était une grande opportunité pour moi, et surtout une chance de pouvoir jouer dans cette équipe.

 

Quel projet vous a-t-on proposé lors de votre arrivée ?

- J’ai eu l’occasion de rencontrer les dirigeants du club, qui m’ont très bien accueillie. Etant donné que l’OM arrive en D1 et que la situation est nouvelle pour tout le monde, le discours est assez cohérent. Ils m’ont tous dit de jouer comme à mon habitude, de prendre tout ce qu’il y avait à prendre, et surtout de découvrir un maximum de choses avec eux. Comme l’a dit Christophe Parra après toutes ces années passées à la tête d’une formation qui n’a cessé de franchir les paliers : « Il faut désormais écrire une nouvelle histoire ».

  

 

C’est votre quatrième changement de club en 4 saisons consécutives (OL, prêt à Issy-les-Moulineaux, Saint-Etienne, et Marseille). Pourquoi autant de changements ces dernières années ?

- Je suis restée dix ans à l’Olympique Lyonnais, dont six années passées avec le groupe professionnel. Par la suite, j’ai eu l’occasion de partir en prêt à Issy. Il me restait alors un an de contrat avec Lyon, mais je voulais vraiment être titulaire et disputer un maximum de rencontres, c’est pourquoi j’ai décidé de rejoindre Saint-Etienne. Ensuite, pour la petite histoire, Marseille représente beaucoup de choses pour moi. C’est un grand nom du football masculin français. Comme je vous le disais, le courant est tout de suite passé entre les dirigeants marseillais et moi, c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de m’engager avec l’OM. Je suis quelqu’un qui aime les nouvelles aventures, et qui est toujours en quête de nouveaux challenges. J’aime ce statut de « globetrotteuse ». J’ai 24 ans, je vais vivre une saison avec ce nouveau club, et j’espère pouvoir y faire mes preuves et réussir un maximum de choses.

 

 

<< L'OM, une grande opportunité >>

 

 

La saison dernière, vous étiez titulaire avec l’AS Saint-Etienne. Quelles vont être vos ambitions avec l’Olympique de Marseille ?

- Rien n’a été défini aujourd’hui. Je devrai gagner ma place de titulaire au sein d’un effectif composé de trois gardiennes (dont Maureen Saint-Léger, joueuse de la génération 95 arrivée à l'OM en provenance de Monteux cet été, ndlr). Nous sommes trois à prétendre à une place de numéro 1, c’est un vrai challenge pour moi, je veux montrer de quoi je suis capable. J’aime la compétition, et je pense que j’ai trouvé ce qui me correspondait.

 

Comment envisagez-vous les matches amicaux qui vont arriver dès la semaine prochaine (Montpellier, Saint-Etienne, Nîmes, et Toulon) ?

- Toutes ces rencontres vont nous permettre de faire des tests, mais aussi de nous situer. Cela va servir à trouver des automatismes, car il y a beaucoup de nouvelles joueuses. Nous allons également pouvoir établir des stratégies, faire de la mise en place tactique, et prendre nos marques sur le terrain. Concernant le calendrier de ces matches de préparation, je le trouve intéressant, car nous affronterons à la fois des équipes de D1 et D2. Cela va nous permettre de voir ce que nous sommes capables de faire, et surtout de voir quels sont les éléments à corriger, de façon à entamer cette nouvelle saison sur de bonnes bases. »

 

 

Propos recueillis par Benjamin Roux

 

Crédits photos : OM / Facebook Pauline Peyraud-Magnin (Foot'Belles - Manu Cahu). 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.