Transferts
Sur nos forums
Euro U19 2017
Dernier message de gromit à 21/08/2017 00h19
Euro U19 2017
Dernier message de sweetheart à 20/08/2017 23h49
Euro U19 2017
Dernier message de elekami à 20/08/2017 23h16
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Ipek Kaya : "J'avais envie de voir autre chose"


Publié le 08 juillet 2015 | Transferts
Par Benjamin Roux pour Foot d'Elles


Ipek Kaya : J'avais envie de voir autre chose

Elle est l'attraction du mercato estival de l'ASJ Soyaux. Depuis plusieurs saisons, Ipek Kaya, 21 ans en octobre prochain, évoluait à Condé en D2. A la recherche d'un nouveau défi, c'est en Charente que la défenseure a choisi de poser ses valises. La saison prochaine, elle compte bien se faire une place au sein du collectif de Jean Parédès, tout en poursuivant son chemin en équipe nationale turque. Interview.


 

 

Pourquoi avoir décidé de quitter Condé pour rejoindre l'ASJ Soyaux cet été ?

I.K : "J'ai passé cinq belles années avec Condé, qui restera mon club de coeur, l'équipe au sein de laquelle j'ai débuté. Je dois énormément de choses aux dirigeants comme aux joueuses. Je tenais à remercier tout le monde pour m'avoir fait vivre cette très belle aventure en D2. Pourquoi Soyaux ? Je dirai simplement qu'il faut savoir poursuivre sa progression. J'avais des choix à faire. Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne connaissais pas vraiment l'élite du football féminin avant mon arrivée à Soyaux. J'arrive dans un nouveau monde, et j'ai hâte de débuter cette saison qui s'annonce prometteuse.

 

Vouliez-vous franchir un cap ?

- Exactement ! Vous savez, lorsque l'on a passé cinq années à jouer au niveau inférieur, on a forcément envie de se montrer au sein de l'élite. Je chercherai à progresser, j'écouterai les conseils que l'on me donnera, et je suis prête à me mettre au travail. Aujourd'hui, j'ai envie de voir autre chose, et je pense que Soyaux était la bonne option.

 

Le choix de signer à Soyaux s'est-il tout de suite imposé à vous, ou aviez-vous d'autres propositions ?

- Je ne pensais pas aller dans un autre club. Très vite, j'ai été contactée par les dirigeants sojaldiciens, qui ont fait de moi une priorité. Je suis arrivée dans un club familial, où règne une bonne ambiance. Je ne regrette absolument pas mon choix, qui s'est imposé tout naturellement. Par le passé, j'avais eu l'occasion d'aller voir des matches de Soyaux, et je me suis vite reconnue dans le style de jeu proposé. Ce club correspond à mes attentes, et j'ai désormais hâte de faire mes débuts ici.

 

Comment s'est déroulée votre intégration ?

- Tout s'est très bien passé ! J'ai eu l'occasion de rencontrer les dirigeants ainsi que les différentes joueuses du groupe. En tant que nouvelle, j'appréhendais un petit peu cette arrivée, mais j'ai été agréablement surprise par l'accueil de tout un club. J'ai beaucoup apprécié, vraiment.

 

Quelle idée vous faites-vous de la D1 ?

- C'est un autre monde ! Même si je trouve que le niveau de jeu proposé en D2 est intéressant, je pense qu'il y a tout de même un fossé entre ces deux championnats. Dans l'élite, l'intensité n'est pas la même, il y a plus de contacts, et nous aurons l'occasion de nous confronter à des adversaires européens. La fréquence des entraînements ainsi que l'investissement du groupe sont des éléments qui vont changer pour moi. Pour vous donner un exemple concret, à Condé (surtout en début d'été, précise-t-elle), nous n'avions que quelques joueuses. Le coach ne disposait quasiment jamais de l'intégralité de son groupe, et cela se ressentait sur le terrain lors des matches. En D1, je pense que tout est différent, de la régularité des entraînements au budget, en passant par la qualité des infrastructures.

 

Comment envisagez-vous la saison prochaine ?

- Tout d'abord, je vais commencer par bien me préparer cet été. J'ai commencé depuis plusieurs semaines, même si ce n'est pas évident à gérer avec le Ramadan ! Cependant, j'ai envie d'arriver au premier entraînement en détenant un solide bagage physique. A Soyaux, nous reprendrons l'entraînement collectif le 31 juillet prochain, et je ferai tout pour être dans les meilleures conditions. Le coach m'a d'ores et déjà expliqué la phase de reprise, qui sera intense, ce qui est essentiel si nous voulons continuer à viser le haut du classement en D1 et bien figurer en Coupe de France. Nous aurons un stage de reprise, avant une série de matches amicaux qui permettra à chacune d'entre nous de se jauger. 

 

Quels seront vos objectifs pour ce nouvel exercice 2015-2016 ?

- Très prochainement, je vais disputer la phase qualificative pour l'Euro 2017 avec l'équipe nationale de Turquie, qui est une véritable ambition personnelle. J'aurai, par la suite, un stage de préparation au mois d'août. Mon but sera de progresser au fur et à mesure des matches. Pour parler de Soyaux, je chercherai à me faire une place au sein du collectif. Comme toutes les années, nous jouerons le maintien à fond, avant de voir plus haut." 

 

Propos recueillis par Benjamin Roux

 

Crédits photos : ASJ Soyaux / Charente Libre

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

instagram takipçi satın al instagram takipçi satın alma instagram takipçi kasma instagramajans.com instagram takipçi satın al

Dokunmatik ekran degisimi İstanbul nakliyat Kiralık Asansör İstanbul Asansörlü Nakliyat İstanbul nakliyat İlden ile nakliyat İstanbul depolama İstanbul taşımacılık

Ankara Escort istanbul Escort Malatya Escort Adana Escort Bursa Escort Gaziantep Escort izmir Escort kızılay Escort Ankara Rus Escort Eskişehir Escort Eryaman Escort