Actus
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de bougezvous à 24/10/2017 09h44
EDF Objectif 2019
Dernier message de sab8969 à 24/10/2017 09h23
EDF Objectif 2019
Dernier message de mdii62 à 24/10/2017 09h08
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Rodez veut continuer de grandir


Publié le 01 avril 2016 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Rodez veut continuer de grandir

Solide cinquième de Division 1 féminine, le Rodez Aveyron Football est en train de se faire une place dans le milieu de tableau. En pleins progrès, le RAF veut confirmer cette bonne dynamique face à Montpellier pour s'inscrire dans la durée.


 

 

 

 

 

Certains doivent se souvenir de cette série de vidéos postée sur les comptes des réseaux sociaux de Rodez fin 2015. On y voyait les Rafettes faire leur cri de guerre après leurs victoires. Au-delà de la joie du succès, c'est à cette époque que la bonne période actuelle du RAF s'est construite. Surtout après la piqûre de rappel face à Saint-Etienne (défaite 3-0). Désormais solides cinquièmes de Division 1, les joueuses de Sébastien Joseph restent sur cinq matches sans défaite en championnat.


Une défense à nouveau hermétique

Ce classement, le RAF le doit à sa solidité défensive. En 2016, toutes compétitions confondues, les joueuses de Sébastien Joseph ont encaissé six buts en neuf rencontres et ont conservé leur cage inviolée lors des deux dernières journées de D1 (victoires 0-4 à Saint-Maur, et 0-2 à Soyaux). C'est aussi par là que le succès du RAF passe : « On est en progrès depuis janvier. On savait que la défense nous faisait défaut car on prenait 2,3 buts par match et que c'est compliqué de marquer 3,4 buts pour s'imposer notamment face à des équipes comme Juvisy. Il fallait à tout prix être plus solide et moins perméable. On voit que cela nous a permis d'accrocher quelques résultats intéressants », analyse l'entraîneur Sébastien Joseph. Et si Rodez encaisse moins de buts, c'est parce que depuis le début de saison, les coéquipières de Marine Haupais ont aussi progressé dans la gestion des rencontres. Ce qui leur permet de moins courir après le ballon notamment. « Aujourd'hui, on sait gérer les temps faibles sans prendre de buts. Et surtout on sait garder une maitrise collective du ballon pour diminuer ces temps faibles sur les matches. Sur des gros matches, où c'est plus compliqué d'avoir la possession du ballon, on a pu se rapprocher d'une possession presque égalitaire contre Juvisy par exemple ».

 
Battre des records

Si, sur le plan comptable Rodez se retrouve assez isolé et sans d'autres objectifs que de conserver ce leadership de « l'autre championnat », le staff ruthénois a rapidement trouvé d'autres objectifs à donner à son effectif. Le week-end dernier, les Rafettes ont battu le record de victoires sur une saison de D1 en décrochant leur huitième succès à Soyaux (le précédent record était de sept succès). Et elles vont aussi franchir pour la première fois la barre des 46 points d'ici à la fin du championnat. Ce qui représentera le plus grand total de points dans l'histoire de D1 du RAF. « Les filles n'ont vraiment pas envie de lâcher cette cinquième place, elles veulent vraiment atteindre ce classement historique et ne pas finir la saison en roue libre ».

 
Un manque de reconnaissance

Pour sa sixième saison consécutive en D1, Rodez prouve qu'il faudra désormais compter sur l'équipe aveyronnaise pour une place au milieu de tableau et non plus l'inscrire d'office dans la bataille pour le maintien. Au sein du collectif ruthénois, il y a des individualités qui se dégagent comme la gardienne Déborah Garcia « une des meilleures du championnat », ou encore la jeune Laurie Cance, « universitaire mais qui n'apparait nulle part ». « J'aimerais qu'elles aient l'occasion d'être vues. Depuis le début de saison, je n'ai pas vu un seul sélectionneur des différentes équipes. Personne n'est venu nous voir jouer. C'est un peu regrettable et on passe certainement à côté de certaines joueuses ». Un manque de reconnaissance qui pourrait notamment s'expliquer par le fait que les sélectionneurs, notamment de l'équipe de France A, priorisent les clubs professionnels. Et peut-être aussi parce que l'effectif ruthénois doit encore convaincre.

La réception de Montpellier ce week-end, pour le compte de la 19e journée, sera à tout point de vue une formidable occasion de confirmer cette bonne dynamique et prouver que cette cinquième place n'est pas usurpée.

 

 

Crédit photo : rodezaveyronfootball.com

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
6 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.