Actus
Sur nos forums
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de ebro95 à 21/10/2017 13h56
EDF Objectif 2019
Dernier message de sab8969 à 21/10/2017 13h46
EDF Objectif 2019
Dernier message de germain à 21/10/2017 13h24
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Rodez-Albi, un derby mais pas que


Publié le 25 septembre 2015 | Actus
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Rodez-Albi, un derby mais pas que

Pour le compte de la quatrième journée de D1, Rodez reçoit Albi (samedi 20 h). Au-delà du derby régional, c'est un match entre concurrents directs pour le maintien qui se profile, dont l'issue pourrait avoir des conséquences en fin de saison.


 

 

 

 

 

71 kilomètres séparent Rodez d'Albi. On part de l'Aveyron pour arriver dans le Tarn en l'espace d'une heure de route. Une proximité qui peut parfois se transformer en rivalité régionale. A Albi, il paraît que la date était cochée dès la sortie du calendrier de la saison 2015-2016. « On en parle un peu c'est vrai. Et puis des joueuses des deux équipes se connaissent, certaines auraient pu jouer pour les deux équipes », confie le technicien albigeois, Adolphe Ogouyon.

 
Le derby au second plan

Mais dans ce championnat de D1, les deux clubs, respectivement classés 7e et 5e, ont d'autres priorités que l'enjeu d'un derby. Le maintien est à assurer le plus rapidement possible pour s'éviter toute frayeur en fin de saison. « On réalise une préparation classique pour cette rencontre. On a eu l'avantage d'avoir une semaine chargée en entraînements avec les matches internationaux, cela nous a permis de bien travailler. Je n'ai pas voulu faire de préparation différente car au-delà du derby, c'est surtout un match contre un concurrent direct », confie l'entraîneur des Rafettes, Sébastien Joseph. Même son de cloche chez Adolphe Ogouyon : « Je ne veux pas dramatiser l'événement. Nous avons un objectif : récupérer les points perdus face à Juvisy. C'est un match qui nous a décomplexées, désormais on sait que l'on peut rivaliser avec certaines équipes du haut de tableau ».

Les deux équipes réalisent un début de saison similaire sur le plan comptable : deux victoires contre des promus ou concurrents pour le maintien, et une défaite face à un gros du championnat (ndlr : le PSG pour Rodez, Juvisy pour Albi). Ruthénoises et Albigeoises sont donc à égalité de points (9), Albi étant devant à la différence de buts. Le vainqueur, s'il y en a un samedi, prendra donc quelques longueurs d'avance sur son adversaire du soir. « Tous les matches sont des matches où il faut prendre des points, si on peut passer l'hiver au chaud, on ne va pas se priver », avance Adolphe Ogouyon.

 
Albi, l'équipe intéressante du début de saison

Comme de nombreux derbys et rencontres entre concurrents directs pour un même objectif, ce Rodez-Albi devrait être un match serré où « l'envie fera la différence » entre deux formations séduisantes depuis le début de saison. Albi, qui « réalise un début de saison plutôt encourageant », surprend dans le jeu. Même son entraîneur : « J'ai un groupe dans lequel se dégage une harmonie. C'est très important pour que le message puisse passer. Cela a facilité l'apprentissage de ma philosophie, les filles se la sont appropriées rapidement, au-delà de mes espérances. Je m'attendais plutôt à un bon semestre de transition ».

Face à la troisième meilleure attaque de D1 (8 buts marqués), Rodez pourra faire valoir son invincibilité depuis près de 210 minutes. Depuis l'heure de jeu face au PSG, la gardienne Déborah Garcia est infranchissable : « Elle réalise un bon début de saison. Cela rassure tout le monde, c'est anecdotique de ne pas prendre de buts mais c'est toujours satisfaisant. Je préfère gagner 1 ou 2-0 plutôt que 4-2 », confie Sébastien Joseph. La régularité ruthénoise face à l'envie de jouer albigeoise. Une opposition de styles qui offrira un derby « excitant ».

 

 

Crédit photo : Aubin Lipke / Mica GBM / PhootoRafettes.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
7 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.