Division 2
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 24/10/2017 01h43
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 24/10/2017 01h28
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 24/10/2017 00h46
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

P.Grosbois : "J'attends un déclic"


Publié le 05 novembre 2015 | Division 2
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


P.Grosbois : J'attends un déclic

Avec une seule victoire en sept journées, la situation de Condé-sur-Noireau commençait à se compliquer. Pointant au 10e rang du groupe B de Division 2, le club du Calvados a décidé de se séparer de son entraîneur Vincent Lehay., remplacé par Pascal Grosbois de retour au club après deux ans. L'objectif : arracher le maintien.


 

 

 

Condé-sur-Noireau a décidé de réagir très rapidement, avant que la situation ne soit irréversible. Avec une seule victoire en sept journées, le club du Calvados a remercié son entraîneur Vincent Lehay pour faire à nouveau confiance à Pascal Grosbois. Le technicien avait été aux commandes de l'équipe première entre 2009 et 2013 lors du passage de Condé en D1. Egalement entraîneur adjoint au SCO d'Angers en Ligue 1, Pascal Grosbois a confiance en son groupe pour décrocher le maintien.

 

 

Dans quel état d'esprit êtes-vous après avoir repris l'équipe en situation délicate dans le groupe B de Division 2 ?

P.G : « Je suis enthousiaste. J'ai confiance dans le potentiel des joueuses. On va aller chercher le maintien, c'est un grand défi qui est réalisable. La situation est compliquée c'est sur, mais c'est un défi jouable, il faut que l'on fasse une série de victoires. On joue tous les matches pour gagner. On n'a rien à perdre, on va jouer notre vatout. A la fin, on ne devra pas avoir de regrets.


Vous avez repris le groupe depuis le 21 octobre, et cela a mal débuté par une lourde défaite à Saint-Malo (9-1)...

- C'est sûr, c'était un match compliqué. On est tout de suite dans le vif du sujet. J'avais besoin d'évaluer le niveau de mes joueuses. Et on est tombé face à une très bonne équipe de Saint-Malo qui a été performante. Tactiquement, il y a beaucoup de choses à revoir dans le placement notamment, il y a des joueuses qui n'ont pas beaucoup de repères. Et défensivement, il y a beaucoup de travail.


Par quoi passe le maintien de Condé-sur-Noireau ?

- Il doit y avoir une prise de conscience de façon à travailler davantage aux entraînements. En tout cas il y a une bonne ambiance et c'est important. J'ai l'avantage d'avoir un groupe de jeunes joueuses. Même si elles manquent d'expérience, elles sont dynamiques et fraîches mentalement. J'attends un déclic.


Avec six matches sans victoire (cinq défaites et un match nul), comment est le groupe ?

- Le groupe vit bien. Evidemment, elles sont un peu atteintes moralement car ce n'est jamais agréable de perdre des matches mais ce sont des joueuses qui ont la volonté de progresser. Il va falloir vite réagir avec deux matches face à des concurrents directs pour le maintien dès les prochaines journées (ndlr : Condé-sur-Noireau reçoit Le Mans ce dimanche avant de se déplacer à Rouen le 15 novembre).

 
La première fois que vous avez entraîné Condé-sur-Noireau c'était en 2009 en D1, vous avez dû vite vous rendre compte de l'évolution de la disicpline ?

- C'est certain, en l'espace de cinq ans, le football féminin s'est développé. Les équipes sont beaucoup plus solides, complètes, physiques et athlétiques ».

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.