Equipe de France A
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 01h02
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 00h59
EDF Objectif 2019
Dernier message de sweetheart à 21/10/2017 00h37
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

L’équipe de France peut-elle se passer d’un préparateur physique ?


Publié le 20 octobre 2015 | Equipe de France A
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


L’équipe de France peut-elle se passer d’un préparateur physique ?

Comme chaque mardi, la rédaction de Foot d'Elles vous propose un nouveau débat. Depuis la fin de la Coupe du Monde au Canada, Fred Aubert ne fait plus partie du staff des Bleues et n’a pas été remplacé. Un préparateur physique ne serait-il finalement pas si indispensable dans le staff ? Vous aussi donnez votre avis.


 

 

 

OUI : Aujourd’hui, l’absence de préparateur physique au sein du staff de l’équipe de France ne semble pas poser de problèmes particuliers. En effet, dans une telle période, il ne paraît pas nécessaire d’avoir une préparation supplémentaire à celle que les joueuses effectuent avec leur club respectif pour la saison. Ensuite, les joueuses tricolores sont désormais relativement autonomes et récitent les routines d’échauffement et les principes inculqués par Fred Aubert durant un an et demi. Depuis le début de la saison,  le  travail de renforcement musculaire est effectué sous la houlette de Fabrice Bryand, médecin de la sélection, ou de Marianne Boussely (kinésithérapeute-ostéopathe), deux personnes qui connaissent bien les Bleues, les principes de la préparation physique et les méthodes de travail de l’ancien préparateur. Pour ce qui est des exercices physiques, ce sont les coachs, titulaires du BEPF (diplôme d’entraîneur pro, le plus haut en France, qui comprend notamment une part de prépa physique), qui s'en occupent.

 

 

NON : A l’heure actuelle, il semble logique et évident d’avoir une personne en charge de la préparation physique des joueuses de haut-niveau, qui plus est lorsqu’il s’agit des représentantes de l’équipe nationale. L’évolution du football féminin hexagonale et internationale (vers le professionnalisme ?) a d’ailleurs « obligé » les clubs de D1 à se doter d’un, voire deux préparateurs physiques, pour un travail bien particulier et au combien important. Difficile donc d'imaginer une selection nationale se passer d'un tel spécialiste. Au-delà, des échauffements et de la préparation des matches, le rôle d’un préparateur physique, est également de prévenir les blessures et de faire en sorte que les joueuses soient en bonne forme durant toute la saison. Un travail individualisé, précis, qui demande un suivi et des connaissances bien spécifiques dans ce domaine. Autrement dit, un job à plein temps, que seule une personne investie à 100% peut effectuer efficacement.

 

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
12 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.