Coupe de France
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de elodieleg à 21/10/2017 14h28
EDF Objectif 2019
Dernier message de ebro95 à 21/10/2017 14h20
Préparation et qualifications CM 2019
Dernier message de ebro95 à 21/10/2017 13h56
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Le FC Nantes veut écrire son histoire


Publié le 11 décembre 2015 | Coupe de France
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


Le FC Nantes veut écrire son histoire

Dimanche à 14h30 à la Jonelière le FC Nantes reçoit le FC Lorient pour le compte du premier tour fédéral de la Coupe de France de football féminin. Une confrontation aux allures de revanche de la saison passée pour les Canaries qui veulent frapper un grand coup un peu plus d'un an après la création de l'équipe féminine.


 

 

 

Cela peut surprendre, mais la rencontre opposant le FC Nantes à Lorient ce dimanche, pour le compte du premier tour fédéral de la Coupe de France, est, sur le papier, un combat du type David conttre Goliath. Le FCN évoluant en division départementale, le FCL en Division 2. Mais ça, c'est seulement en théorie. Car derrière cette équipe de Canaries créée à l'été 2014 se cache un projet ambitieux.


Le championnat, un long fleuve tranquille

Après avoir évoqué un temps le rachat des droits sportifs d'un club de la région, le FC Nantes a choisi de porter son propre projet chez les Seniors, quitte à partir tout en bas de l'échelle*. Malgré le niveau faible chaque week-end, l'équipe première a vu arriver des joueuses expérimentées, motivées par le challenge de hisser le FCN au plus haut niveau national. Dans le groupe, une demi-douzaine de joueuses ont auparavant évolué en Division 2. En championnat, les Nantaises se baladent et enchaînent les montées successives (ndlr : au niveau départemental, dans le district de Loire-Atlantique, le championnat est sur une demi-saison). A coup de 10, 15 buts par match, elles compilent les victoires (le FCN est leader de sa poule de 1ère division départementale, invaincu après neuf journées, 83 buts inscrits pour 5 encaissés).

Il faut donc trouver de la motivation ailleurs que dans le simple résultat du week-end : « A force de gagner avec beaucoup de marge, certaines joueuses vont s'essoufler c'est sûr. En terme de motivation, ce n'est pas simple. Pour cela, on fait du travail spécifique à l'entraînement, on leur impose des thématiques le week-end, on révise les gammes », confie le technicien canari Gwenaël Cornu. Au-delà de l'enjeu sportif, la Coupe de France « permet de garder les joueuses en alerte. Plus longtemps, on sera encore engagé dans la compétition, plus les joueuses seront motivées par cet objectif ».


La Coupe, objectif numéro 1

« L'objectif, c'est le championnat et la montée, même si on sait que l'on est supérieur, même si tout peut arriver dans le football. Mais ce n'est pas la priorité, le gros objectif du club c'est la Coupe de France », annonce Gwenaël Cornu. Et cela se comprend aisément. Avec la Coupe, le FC Nantes peut se tester face à des équipes de haut niveau, promouvoir le football féminin lors d'un week-end et « écrire l'histoire du club ». « Ici, les gens attendent avec impatience la Coupe de France pour assister à de gros matches car en championnat il n'y a pas grand chose à voir », confie Kéridwen Bertret, milieu de terrain canarie.
Et puis ce premier tour fédéral ne se déroulera pas face à n'importe quelle équipe. Le FCN reçoit Lorient, pensionnaire de Division 2. Ce même club qui avait éliminé les Canaries la saison passée en 32e de finale. Il y a comme un goût de revanche dans l'air : « Certaines auront à cœur d'effacer le malentendu de la saison passée (la gardienne nantaise avait été expulsée), et prouver que l'on peut jouer à ce niveau-là ». Kéridwen Bertret ajoute : « On mise beaucoup sur la Coupe. On sait qu'il va falloir aller au charbon. Il ne faudra pas lâcher mentalement, on les attend de pied ferme ».

Mais pour le staff, une petite inquiétude réside dans l'adversité. Car la D2, les Nantaises n'ont pas ou plus l'habitude : « le problème c'est le rythme de jeu. On n'en a pas à ce niveau car c'est compliqué de trouver des matches amicaux dans la région », admet le technicien nantais. Si tout va bien, et qu'il n'y a pas d'accrocs dans les divisions supérieures, on pourrait voir le FCN en D1 d'ici à quatre ans. Pour l'instant, le club de Loire-Atlantique veut à tout prix frapper un grand coup en Coupe de France. Cela commence dimanche face à Lorient.

 

 

 

*Au FC Nantes, le projet du football féminin a démarré il y a quatre ans avec les débutants garçons du club. A l'époque Gwenael Cornu entraînait deux jeunes filles au sein du groupe. Mais une fois arrivées à l'âge de 13 ans, elles ne pouvaient plus passer dans la catégorie supérieure au club. Car pas de section féminine. Après des échanges avec les dirigeants du club, un début de projet se met en marche. La première année, 20 filles sont intégrées dans l'école de foot avec les débutants garçons. La deuxième : 50, pour arriver aujourd'hui à un total de 110 joueuses et deux équipes seniors.

 

 

Crédit photo : Facebook/Les Filles du FCN

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
4 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.