Division 2
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de elofort à 19/10/2017 22h07
EDF Objectif 2019
Dernier message de elofort à 19/10/2017 22h06
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 19/10/2017 20h45
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D2 : Metz, le bon départ du favori


Publié le 01 octobre 2015 | Division 2
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


D2 : Metz, le bon départ du favori

Deuxième du groupe A à la différence de buts derrière Val d'Orge, le FC Metz réalise un très bon début de saison avec trois victoires en autant de matches. Reléguées en D2, les Messines savent qu'elles évoluent avec la pancarte de favori et se donnent les moyens de retrouver la D1 le plus rapidement possible.


 

 

 

 

Sur le papier, le départ est quasi parfait. En trois journées de championnat de Division 2, le FC Metz s'est toujours imposé. Dix buts marqués pour un seul encaissé, et la deuxième meilleure attaque du groupe A. Les Messines co-détiennent la tête du classement avec Val d'Orge, devant à la différence de buts. « Notre départ est bon mais il reste encore dix-neuf matches, dix-neuf matches de Coupe », prévient David Fanzel, l'entraîneur.


Avec la pancarte de favori

Avec la réforme de la D2 et la structuration des clubs, les matches sont tous compliqués. « Le bon départ permet de valider la préparation, notre stage, et l'investissement des filles, mais personne ne nous fera de cadeaux ». Elodie Martins, milieu de terrain messinne abonde : « Tout le monde va vouloir défendre sa peau, tous les matches vont être très durs ».

Relégué de Division 1, le FC Metz fait figure d'épouvantail dans un groupe A composé notamment de Nancy, Arras ou Lille : « c'est sûr que l'on a la pancarte de favori, mais cela n'apporte pas de points (rires) ! On ne se cache pas, la montée est un objectif ». Avec ce statut, le danger est de se voir trop beau, mais le staff insiste sur tout le contraire : « Notre principal adversaire c'est nous-mêmes. On doit être sérieux et rigoureux toute la saison. Si on parvient à décrocher vingt victoires, nous aurons fait une grande saison », confie le technicien messin.


L'ambition et les moyens du haut niveau

Malgré cette relégation, le noyau dur des joueuses a été conservé cet été. Il n'y a donc pas vraiment eu de transition. De plus, David Fanzel a repris les rênes de l'équipe assez rapidement après la saison dernière. Le club a gardé le même fonctionnement qu'en D1 avec des entraînements quotidiens, et une surcharge de travail le mardi : deux séances ont été programmées à la demande des joueuses. « On voulait garder le même fonctionnement, pour rester sur le même dynamisme, c'est essentiel », confie Elodie Martins.

Dans cette optique d'exigence de haut niveau, David Fanzel, ancien joueur professionnel du club, a toute son utilité : « J'apporte mon exigence du football masculin, ma connaissance du haut niveau. Ces petits détails qui font la différence ». Le club l'a annoncé lors du recrutement de David Fanzel, l'objectif est de remonter rapidement en D1 mais pas n'importe comment. Les ambitions sont là et les moyens sont mis pour atteindre les objectifs. « Nous voulons pérenniser la féminisation dans le club : notre projet n'est pas seulement la D1, mais aussi un projet pour les jeunes avec un centre de formation ». Il reste d'abord dix-neuf obstacles pour franchir pour la première étape vers le haut niveau. 

 

Crédit photo : fcmetz.com

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
1 Commentaire

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.