Division 2
Sur nos forums
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de croskop à 20/08/2017 11h20
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de mortier à 20/08/2017 10h35
Mercato D1F 2017/2018
Dernier message de croskop à 20/08/2017 09h19
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

D2-Gp C : Choc décisif à l'approche


Publié le 20 février 2016 | Division 2
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


D2-Gp C : Choc décisif à l'approche

Ce week-end se jouera la 14e journée de D2. Parmi les rencontres programmées, celle entre Grenoble Claix et l'Olympique de Marseille s'annonce de loin comme la plus alléchante. Ce choc entre cadors du groupe C, pourrait permettre au vainqueur de prendre une belle option pour la montée en D1. Focus.


 

 

 

À égalité de points et avec des résultats assez similaires, il est bien difficile de savoir si cette rencontre entre l'Olympique de Marseille et Grenoble-Claix trouvera un vainqueur. En revanche, une chose est sûre : si vainqueur il y a, celui-ci prendra une option pour la montée en D1 à la fin de la saison. Avec 48 points et 11 victoires chacun, Marseille et Grenoble n'ont finalement perdu des points qu'à deux reprises depuis le début de la saison. En effet, les deux formations, qui s'étaient séparées sur un 2-2 au match aller, ont l'une comme l'autre concédé le match nul face au même adversaire, le FC Aurillac Arpajon (0-0 pour Grenoble, le 11 octobre dernier, et 4-4 pour Marseille, il y a quinze jours).

 

Match aller en tête
Lorsque l'on prépare ce genre de rencontre, on repense forcément au match aller et aux éventuelles leçons que l'on en a tirées. Sandrine Brétigny, attaquante de l'OM, se souvient d'un match équilibré mais avec des regrets pour les Olympiennes, qui n'avaient pas su garder leurs deux buts d'avance : « Nous avions réalisé une grosse première période et menions 2-0. Malheureusement, à cause d'une baisse de régime et d'un manque de concentration, Grenoble était revenu au score. Même si leur second but était un peu litigieux (et que le ballon n'avait apparemment pas entièrement franchi la ligne), on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes ». En effet, après avoir inscrit des buts par l'intermédiaire de Cindy Caputo (12e) et Léonie Multari (21e), les joueuses de Marseille s'étaient relâchées en seconde période et avaient permis à Grenoble de revenir au score grâce à des buts de Claudia Fabre (57e) et Laury Jesus dans les dernières secondes de la partie (93e). 

Pour Nicolas Bach, entraineur de Grenoble, son équipe avait eu du mal en première période mais avait réussi à inverser la tendance lors des quarante-cinq minutes suivantes grâce au collectif : « Nous avions fait une très mauvaise entame de match, et eu du mal à ressortir les ballons à cause du bon pressing de Marseille. Elles avaient eu la maitrise du ballon et du jeu en première période, ce qui leur avait logiquement permis de mener au score à la mi-temps. Notre deuxième période avait été bien meilleure grâce à nos enchainements collectifs ».

 

Des forces offensives mais pas que
Si les deux équipes sont si proches en termes de résultats et de statistiques, c'est aussi grâce à une force commune à l'une et l'autre : leurs buteuses. En effet, la Marseillaise Sandrine Brétigny et son homologue grenobloise, Laury Jesus, ont chacune inscrit 20 buts depuis le début de l'exercice 2015-2016, ce qui fait d'elles les co-meilleures buteuses de la D2 à l'heure actuelle. Nora Coton-Pélagie, milieu de terrain de l'OM, confirme l'impact de Laury Jesus mais sait qu'elle n'est pas seule : « Laury Jesus est une très bonne joueuse, et surtout une attaquante capable de marquer à tout moment. Il faut l'avoir à l'oeil bien sûr, mais ne pas faire une « fixette » sur elle non plus, au risque de se faire surprendre ailleurs. Grenoble est aussi performant défensivement, et sa gardienne, Julie Perrodin, est pour moi la meilleure portière de D2 actuellement, ou en tout cas du groupe C. »
Si Grenoble semble avoir les armes offensives et défensives, Nicolas Bach reconnaît que l'équipe phocéenne est également pleine de qualités et de joueuses capables de poser des problèmes et de faire la différence sur ce genre de match : « Marseille est une équipe relativement complète avec un mélange de joueuses d'expérience et de joueuses d'avenir. Sandrine Brétigny est leur meilleure buteuse mais Cindy Caputo fait une deuxième partie de saison intéressante et sera à surveiller aussi. L'OM est une équipe difficile à jouer avec une grosse maitrise collective, en particulier sur leur terrain synthétique, où elles ont toujours gagné ».

 

Clés, victoire, et montée ?
Si le technicien isérois ne veut pas répéter les erreurs du match aller, et estime que la pression est davantage sur les épaules du club marseillais, il sait aussi que cette rencontre devrait être à la hauteur de l'affiche proposée : « Je pense que l'OM va devoir faire le jeu car il a plus de pression à cause de son dernier match nul face à Aurillac, et de notre meilleure différence de buts. La première demi-heure va être intense, alors il faudra être capable de rivaliser, être assez haut sur le terrain pour gêner leur relance, et se projeter rapidement pour se créer des opportunités ». Du côté de l'Olympique de Marseille, Sandrine Brétigny et Nora Coton-Pélagie partagent le même avis et savent que les Phocéennes devront « être solidaires et répéter les bonnes choses de l'aller, mais de la première à la quatre-vingt quinzième minute cette fois-ci »

Si nous avons tous compris l'incidence que ce match peut avoir sur la montée à la fin de saison, le coach grenoblois reste lui assez détaché et préfère vivre les choses les unes après les autres : « L'objectif de la montée ? On verra ça dimanche soir après le match (Rires). Si nous obtenons un résultat ce week-end, alors forcément nous penserons à la montée. En tout cas, si ce n'est pas le cas, il n y aura rien de dramatique, et nous nous concentrerons sur la suite avec notre objectif initial de podium ».
En revanche, lorsque l'on demande à Sandrine Brétigny quel est son objectif, elle répond sans langue de bois : « Depuis le début l'objectif est la montée, et cela n'a pas changé. À la fin de la saison, je préfèrerais largement avoir atteint l'objectif collectif de la montée qu'un objectif personnel -individuel- en terminant meilleure buteuse de la D2. J'aime marquer des buts, mais surtout que cela soit bénéfique à l'équipe et nous permette de gagner. Nous nous sommes bien préparés, j'ai confiance en nous pour ce match et la suite de la saison ».

Il faudra attendre aux alentours de 16h45 ce dimanche, pour savoir si quelqu'un a pris l'option pour la montée, et si oui, qui... Une chose est sûre, cette rencontre fera parler d'elle !

 


Dernières infos : Arrivée à Grenoble après le début de saison, Anaïs Ribeyra est la joueuse avec le meilleur ratio buts/temps de jeu. Malheureusement, l'attaquante grenobloise est incertaine (genou) pour la rencontre de dimanche, tout comme Léonie Multari (cheville), côté marseillais.

 

 

 

 

 

Crédits photos : olympiennesetmarseillaises.fr, GMC2F

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
12 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.

instagram takipçi satın al instagram takipçi satın alma instagram takipçi kasma instagramajans.com instagram takipçi satın al

Dokunmatik ekran degisimi İstanbul nakliyat Kiralık Asansör İstanbul Asansörlü Nakliyat İstanbul nakliyat İlden ile nakliyat İstanbul depolama İstanbul taşımacılık

Ankara Escort istanbul Escort Malatya Escort Adana Escort Bursa Escort Gaziantep Escort izmir Escort kızılay Escort Ankara Rus Escort Eskişehir Escort Eryaman Escort