Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de cnessy à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de swimapostrophe à 24/09/2017 21h15
D1 F 2017-2018
Dernier message de jodilon à 24/09/2017 20h17
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bilan D1-J7 : Guingamp enfonce un peu plus l'OM


Publié le 06 novembre 2016 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J7 : Guingamp enfonce un peu plus l'OM

Alors que la rencontre entre Montpellier et Albi et celle entre Saint-Etienne et Juvisy ont été reportées, Guingamp en a profité pour prendre la 5e place suite à sa large victoire face à Marseille. Lyon et Paris poursuivent leur sans-faute, tandis que Bordeaux s'est rassuré face à Metz.


 

 

 

 

En raison de la Coupe du Monde U20 qui se déroulera en Nouvelle-Guinée Papouasie (13 novembre – 03 décembre), deux rencontres de D1, celles prévues entre Montpellier et Albi ainsi qu’entre Saint-Etienne et Juvisy, ont été reportées à des dates ultérieures (encore à déterminer).


Rodez - Lyon : 0-5
Deuxième réception de suite pour Rodez au Stade Paul Lignon. Si Sébastien Jospeh, l’entraîneur du RAF, avait regretté la semaine dernière sur le site officiel du club ruthénois «deux décisions arbitrales qui [avaient] permis à l’OM de repartir avec le point du match nul», il n’a pu cette fois qu’assister avec impuissance au déroulement du rouleau compresseur lyonnais. Pourtant, avant la rencontre, il s’était réjoui de la venue du décuple champion de France en titre qui représentait selon lui «une excellente préparation pour notre mois de décembre qui sera décisif».

Les locales étaient privées d’Anne-Sophie Ginestet, sortie en raison d’une rupture des ligaments croisés face à Marseille, ainsi que Sophia Guellati, qui purge sa sanction (rouge) récoltée la semaine dernière. En face, Lyon enregistrait le retour de Griedge M’Bock après plusieurs semaines d’absence. Les Fenottes allaient très bien rentrer dans le match grâce à leur trio offensif Le Sommer-Hegerberg-Marozsan, qui allait solliciter à plusieurs reprises Garcia (5e, 22e), avant que Marozsan, dont un but avait été signalé hors-jeu quelques minutes auparavant, ne vienne inscrire son troisième but de la saison sur un service de Seger (1-0, 31e). L’Allemande allait doubler la mise juste avant la mi-temps suite à un festival d’Eugenie Le Sommer (2-0, 45e).

Les Ruthénoises étaient acculées dans leur moitié de terrain, et devaient de nouveau chercher le ballon au fond de leurs filets à la 56e minute, sur la 8e réalisation d’Ada Hegerberg en championnat cette saison. Camille Abily, entrée à la mi-temps en compagnie de Mylaine Tarrieu afin de faire souffler Majri et Mbock, inscrivait un quatrième but dans la foulée (4-0, 57e). La fin de match était asphyxiante pour les coéquipières de Bornes, coupable d’une faute dans la surface en toute fin de match. Wendie Renard se chargeait de conclure la balade lyonnaise sur penalty (5-0, 89e), sur son 70e but, toutes compétitions confondues, sous le maillot rhodanien. Les joueuses de Gérard Prêcheur empochent un maximum de confiance avant d’accueillir Zurich cette semaine en Ligue des champions, et conservent la tête du championnat. Rodez, en revanche, s’enfonce encore un peu plus suite à cette 13e défaite en 13 matches face à l’OL en D1. L’équipe de Sébastien Joseph n’a plus gagné depuis 4 rencontres.


Compositions d’équipes :

Lyon : Bouhaddi, Houara, Renard, MBock (Abily, 46e), Bremer, Majri (Tarrieu, 46e), Kumagai, Seger (Lavogez, 61e), Le Sommer, Marozsan, Hegerberg.


Rodez : D.Garcia, Guitard, Cugat (C), Daniel, Hoarau, Bonet (Farrugia 57e), Barbance, Cance (Alard 72e), Bornes, De Sousa, Lemaitre (Saunier 66e).


Buts : Marozsan (31e, 45e), Hegerberg (56e), Abily (57e), Renard (89e)


Metz - Bordeaux : 0-1
Duel de promus, ce dimanche, au stade Municipal d’Amneville, entre deux équipes au statut pourtant totalement différent depuis le début de saison. Si Bordeaux a réussi quelques bons résultats, Metz enchaîne les défaites, et voulait profiter de la venue des joueuses de Jerôme Dauba pour ouvrir leur compteur en championnat. Des Bordelaises qui avaient à cœur de se relever après la défaite face à Soyaux, comme l’avait confirmé Cindy Fereira pour Girondins.com cette semaine : «Il faut impérativement gagner cette rencontre. On n’a pas le droit à l’erreur sur ce match-là. Il va falloir essayer de ne pas prendre de but». La mission a été remplie, dans la douleur, par l’ancienne joueuse de Saint-Maur et West Ham arrivé en Gironde cet été, et ses coéquipières.

Pourtant, les Bordelaises s’étaient fait peur d’entrée à l’image de cette perte de balle dans leur camp dès la 5e minute, mais les Messines se heurtaient à Launay. La bataille pour le ballon était rude et les deux équipes n’allaient plus se procurer d’occasions que sur coup de pied arrêté, le coup-franc de Lacroix à la 20e minute de jeu restant l’opportunité la plus dangereuse du premier acte. Dans une rencontre où le spectacle, à défaut d’être sur le terrain, était assuré dans les tribunes par les Marine et Blanc Ile de France, présents dans les travées messines ce dimanche, Bordeaux multipliait les gestes inefficaces et ratés. Les joueuses de David Fanzel étaient toutes proches d’inscrire leur premier but de la saison à la 56e minute mais ne parvenaient pas à cadrer leur tentative.

Sarah Cambot et ses partenaires prenaient par la suite l’ascendant sur leurs adversaires, sans toutefois faire réellement la différence. Mais à 5 minutes du terme, l’arbitre de la rencontre, Elodie Coppola, indiquait le point de penalty messin après que Sarah Cambot avait été fauchée dans la surface. Si Maeva Salomon perdait son duel face à Getter Laar, Margaux Montegut, entrée à la place d’Eva Sumo auparavant, reprenait victorieusement le ballon, offrant à Bordeaux son 2e succès de la saison. Une victoire aussi précieuse pour les Sudistes que cruelle pour les joueuses de Lorraine, qui encaissent un 7e revers consécutif, avant un déplacement périlleux à Lyon lors de la prochaine journée. Bordeaux prend une avance non négligeable sur la zone de relégation, et se permet même de revenir à hauteur de Saint-Etienne au classement, en attendant le match des Vertes à Montpellier. Une bonne nouvelle alors que le club recevra le PSG au retour de la trêve.


Compositions d’équipes :

Metz : Laar, Dechilly, Papaix, Gomes Jatoba, Janela, Khelifi, Morel (C), Godart, Martins (Altunkulak 89e), Wojdyla (Rotheram 63e), Wenger (Silver 76e).


Bordeaux : Launay, Hamidouche (C), Eliceche, Lacroix, Mustaki, Loumagne (Ouinekh 88e), Istillart, Lardez, Ferreira (Salomon 72e), Sumo (Montegut 83e), Cambot.


Buts : Montegut (85e)


Soyaux - PSG : 0-2
Après son succès dans le derby face à Bordeaux la semaine passée, l’ASJ Soyaux recevait le PSG à Angoulême avec l’envie de jouer autre chose que le rôle de souffre-douleur des joueuses de la capitale, comme l’avait affirmé le coach adjoint Nicolas Goursat à Charente Libre avant la rencontre : «On doit confirmer les qualités qu’on a mises en avant lors des 6 premières journées. S’il y a un petit coup à jouer, on doit le faire et les joueuses doivent en prendre conscience. Ce n’est pas parce que c’est le PSG qu’on va perdre obligatoirement». Les filles de Jean Paredes auront tenu longtemps tête à Paris, sans toutefois réussir à faire sauter le verrou parisien, ce qu’aucune équipe n’a fait pour le moment en championnat. En l’absence de Marie-Antoinette Katoto (déchirure aux ischios-jambiers) devant, l’équipe de Patrice Lair, qui rencontrera cette semaine l’équipe kazakhe du BIIK Kazygurt en 8e de finale de Ligue des champions, s’en est remis à sa Brésilienne Cristiane pour ouvrir le score à la demi-heure de jeu suite à un centre à ras de terre d’Eve Perisset mal repoussé par Romane Munich (1-0, 30e).

En seconde période le PSG tentait de faire le break d’entrée (51e, 53e), et était légèrement inquiété par une frappe non cadrée de Boudaud à la 54e minute. Mais après avoir touché le poteau de la tête à la 60e minute, Cristiane venait doubler le score d’une magnifique frappe à l’entrée de la surface soljadicienne, qui ne laissait aucune chance à l’ex-nancéenne Munich (2-0, 68e). Le stade Lebon pouvait ensuite assister à l’acte de résistance de l’ASJ qui tentait jusqu’au bout d’inscrire un but mais manquait d’adresse (82e, 90e, 90+1e) face à un PSG qui n’évoluait plus qu’en contre-attaque. Le score ne changera plus, laissant ainsi le PSG poursuivre sa série d’invincibilité et rejoindre Lyon en tête du classement. Pas de regrets pour les coéquipières de Laura Bourgoin, incapable de tromper la vigilance parisienne cette fois-ci. Leur prochain match face à Albi ayant été reporté, elles ne sauront que dans les jours à venir face à qui elles pourront redresser la barre.


Compositions d’équipes :

Soyaux : Munich, Deschamps, Awona, Boudaud (Lépine 80e), Viana, Traore (Dumont 57e), Krauser, Thibaud, Tandia, Babinga (Blais 69e), Bourgoin.


Paris : Kiedrzynek, Delannoy, Erika, Georges, Paredes, Perisset, Boquete, Cruz, Diallo (Delie 62e), Cristiane (Lahmari 75e), Sarr (Palacin 70e).


Buts : Cristiane (30e, 68e)


Guingamp - OM : 4-0
«Toutes les filles ayant porté les couleurs de l’OM depuis cinq ans ont rêvé de jouer en D1. Elles ont relevé tous les défis présentés à elles. Aujourd’hui, vous jouez pour elles». Les mots prononcés par Christophe Parra, l’entraîneur de l’OM, à son groupe sont forts. Et pour cause, le coach olympien souhaitait survolter son équipe, qui avait ramené brillamment le nul de Rodez une semaine plus tôt, afin d’empocher pour la première fois de la saison la victoire, face à une équipe Guingampaise qui n’avait pas besoin de mots pour vouloir l’emporter à tout prix. Sur la magnifique pelouse du stade du Roudourou, antre habituellement dévolue à leurs homologues masculins, les Bretonnes voulaient honorer un public venu en masse (8 000 personnes étaient attendues, record pour un match de D1 cette saison) et poursuivre leur belle saison, après un lourd revers (9-1) concédé face à Lyon lors de la 6e journée.

 

Christophe Parra avait opéré des choix forts, en préférant se priver de Nora Coton-Pelagie, Barbara Bouchet et Cindy Caputo alors que Sandrine Bretigny était encore à l’infirmerie. Ce sont les locales qui rentraient le mieux dans ce match et ouvraient le score de manière peu académique sur corner. La tête de Désiré Oparanozie au point de penalty n’était pas des plus puissantes mais la trajectoire du ballon était telle que Torossian, dont c’était la première titularisation en D1 avec Marseille, était lobée (1-0, 20e). Quatre minutes plus tard, la buteuse cherchait Salma Amani au second poteau mais la frappe instantanée de celle-ci ne parvenait pas à surprendre Pauline Peyraud-Magnin. Alors que l’animation collective de l’OM semblait dérailler, le duo offensif guingampais remettait ça, sauf que cette fois, c’est Oparanozie qui allait servir Amani dans la surface afin que celle-ci puisse fusiller la gardienne marseillaise et ainsi faire le break (2-0, 32e). Dominées dans chaque duel, les joueuses de l’OM ne semblaient pas pouvoir inverser la dynamique de ce match. C’est pourtant ce qu’elles essayaient de faire lors de la fin du premier acte (40e, 44e), sans succès.

 

En deuxième mi-temps, Guingamp continuait sa domination, se procurant plusieurs occasions franches (70e, 71e). Si le bloc marseillais se positionnait plus haut, les coéquipières de Kelly Gadéa ne parvenaient pas à recoller au score. Elles étaient punies en fin de match sur une nouvelle passe de Désiré Oparanozie pour Salma Amani, qui inscrivait en deux temps le troisième but de la rencontre (3-0, 85e). Les rôles étaient les mêmes sur la 4e but de l’En Avant, mais venait cette fois de la gauche alors que le triplé d’Almani venait conclure le cauchemar de l’OM (4-0,90+1e). Toujours avant dernier et sans victoire, Marseille n’a pas réussi à trouver la clé avant de recevoir Juvisy lors de la prochaine journée. Guingamp prend la 5e place en attendant le match de Saint-Etienne et poursuit la belle histoire bretonne grâce à une troisième victoire cette saison, deux semaines avant un match à l’importance capitale, à domicile, face à l’ASSE.


Compositions d’équipes :

Guingamp : Gignoux, Dinglor (Morin, 69e), Debever, Lorgeré, Drozo, Oparanozie, Bueno, Pervier (Palis, 88e), Robert, Amani (C), Ewele (Ollivier, 59e).


Marseille : Peyraud-Magnin, Multari, Gadea, M’Bassidjé, Soulard, Laplacette, Pizzala, Yüceil (Storti 74e), Torossian (Elisor 51e), Boutaleb (Lozé, 59e), Asseyi.


Buts : Oparanozie (22e), Amani (32e, 85e, 90+1e)

 

Match en retard, joué le 21 décembre.

Montpellier-Albi : 7-0

En match en retard de la septième journée de D1, Montpellier a pris le dessus sur Albi dans ce qui constituait la dernière rencontre de l'année 2016. Après une première grosse alerte au quart d'heure de jeu avec la barre trouvée par Linda Sembrant sur un corner de Clarisse Le Bihan (16'), Montpellier ouvrait finalement le score peu après la demi-heure de jeu en reprenant un centre de Marie-Charlotte Léger (34'). Les Pailladines ajoutaient un deuxième but avant la mi-temps par l'intermédiaire de Sandie Toletti, qui reprenait le ballon de l'entrée de la surface suite à un cafouillage, et ne laissait aucune chance à Cindy Perrault (42').

Comme en première période, Albi résistait bien lors du deuxième acte et passait proche de réduire le score sur un tir de Tatiana Solanet (66')avant d'exploser dans les vingt dernières minutes. Jakobsson ajoutait un deuxième but personnel sur un centre de Marion Torrent (71'), puis, suite à un centre de Manon Uffren, remisait pour Annik Dekker à la 79e minute, qui inscrivait le quatrième but montpelliérain. L'attaquante suédoise inscrivait ensuite un troisième (80', de la tête) et un quatrième but (88'), pour un quadruplé qui en fait la meilleure buteuse de D1 à la trêve avec 13 réalisations. Lindsey Thomas avait entre-temps marqué un but (82'), pour un score final de 7-0.

 

Grâce à ce succès, Montpellier remonte à trois points de l'Olympique lyonnais, dauphin du PSG à la trêve, pendant qu'Albi conserve sa place de premier relégable avec quatre points.

 

Compositions d'équipes :

Montpellier : Philippe - Torrent, Agard, Sembrant (c), Daughetee (Romanelli 57') - Torrecilla, Toletti, Dekker - Le Bihan (Thomas 76'), Jakobsson, Léger (Uffren 67')
Albi : Perrault - Schlepp (Rueda 81'), Rouzies (c), Cazes, Gouineau, Cazeau, Pantelic, Cervera, Condon (Girard 53'), Benlazar (Solanet 53'), Martinez 
 

 

 

 


D1 Féminine, journée 7 : Le Grand Résumé par ffftv

 

 

Crédits compositons Metz et Rodez : Footoféminin

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
10 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.