Actus
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 01h02
EDF Objectif 2019
Dernier message de mechecourte66 à 21/10/2017 00h59
EDF Objectif 2019
Dernier message de sweetheart à 21/10/2017 00h37
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Bilan D1-J10 : Les gros creusent l'écart


Publié le 22 novembre 2015 | Actus
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Bilan D1-J10 : Les gros creusent l'écart

9. C'est le nombre de points qui séparent Rodez, cinquième, de Juvisy quatrième. En attendant le choc entre Montpellier et Lyon, dans deux semaines, les locomotives du championnat de France se sont toutes facilement imposées. Evènement du côté de la plaine des jeux de Gerland : Lyon a encaissé le premier but de sa saison en D1.


 

 

 

Lyon-Soyaux (7-1)

Petit évènement à Gerland, après 9 cleans sheets, les Lyonnaises ont enfin encaissé un but en D1. Tout avait pourtant parfaitement commencé pour les Rhodaniennes, qui ont asphyxié leur adversaire en première période. Cinq Lyonnaises allaient inscrire les cinq premiers buts de la partie. Camille Abily ouvrait le score à la 13e minute, avant qu’Eugénie Le Sommer et Saki Kumagai, sur penalty, inscrivent les 2e et 3e buts lyonnais. Mais que serait un match de Lyon sans un but d’Ada Hegerberg ? La Norvégienne allait inscrire son 16e but de la saison en D1, avant qu’Amandine Henry n’aggrave la marque (39e et 41e minutes, 5-0). Si Ada Hegerberg  inscrivait un doublé dès le retour des vestiaires, l’affaire allait se corser pour Lyon après la sortie de sa double buteuse du jour. Dans la foulée de son remplacement par Delphine Cascarino, les Lyonnaises allaient encaisser leur premier but en championnat. Et la suite ne fut pas plus rassurante. Pertes de balle, jeu décousu, les Lyonnaises ont fini leur match de façon inhabituelle. Même si les Soljadiciennes marquaient contre leur camp en toute fin de match (91e, 7-1). Dommage donc que ce but encaissé vienne entacher une rencontre plutôt tranquille en premier mi-temps pour l’OL. Les pragmatiques diront qu’il fallait bien que ça arrive un jour, mais alors que le choc entre Lyon et Montpellier se profile, le timing choisi par les joueuses de Gerard Prêcheur, qui ont paru perdues en fin de match, n’est pas idéal.

 

PSG-Albi (3-0)

Décidément, les Parisiennes ont un problème face au but ces derniers temps. D’accord, elles ont gagné 3-0 en archi-dominant les Albigeoises, les supporters assistant même à un véritable attaque-défense. Mais le nombre d’occasions ratées par les filles de Farid Benstiti, sans compter le poteau et la transversale trouvés par Caroline Seger et Lisa Dahlkvist, aurait pu grandement faire gonfler le score du match. Cruz, Cristiane (évidemment), et Marie Laure Delie sont les buteuses. Si cela ne devrait pas les affecter en championnat, ce manque d’efficacité pourrait coûter cher en Ligue des Champions. Reste que le PSG est toujours 3e, et se délectera d’un mauvais résultat montpelliérain lors du choc face à Lyon le 6 décembre prochain, qui lui permettrait de se replacer dans la course à la Ligue des Champions, voire même au titre, en cas de succès face à Juvisy, ce qui n'est pas gagné.

 

Saint-Maur - Montpellier (0-5) 

Le solide dauphin de l’OL a une nouvelle fois fait passer un match très tranquille à son entraîneur Jean-Louis Saez. A Chéron, face à Saint-Maur, Sofia Jakobsson et ses troupes l’ont largement emporté, notamment grâce à la Brésilienne Andressa Alves, deux buts et une passe décisive. Elle a ouvert son compteur à la 16e minute, sur un centre de Sofia Jakobsson, à nouveau impliquée dans le but de Laetitia Tonazzi, qui faisait son retour au bercail. Après un deuxième but d'Alves en début de seconde période (56e, 3-0) c’est de nouveau Jakobsson qui était à l’origine du 4e pion du MHSC, signé Marie-Charlotte Léger. Enfin Linda Sembrant clôt le festival offensif montpelliérain à la 73e minute. Montpellier a idéalement préparé son choc face à Lyon, dans deux semaines. Arriveront-elles à faire chuter l’ogre lyonnais ? En tout cas, vu leur forme du moment, on peut dire que c’est maintenant ou jamais pour les coéquipières de l’ancienne Lyonnaise Tonazzi, déjà rompue aux retrouvailles.

 

Guingamp-Juvisy (0-3)

Ce dimanche, à Guingamp, Gaetane Thiney et consort ont fait le travail, en allant s’imposer 3 buts à rien face à Guingamp. C’est cette dernière qui a ouvert le score un peu avant la demi-heure de jeu, bien lancée par Théa Greboval. Moins de dix minutes plus tard, une frappe lointaine de Charlotte Bilbault allait définitivement sceller le sort de cette rencontre. En réussite, les Franciliennes allaient inscrire le troisième but dans la foulée, par l’intermédiaire de Tatiana Coleman, qui allait finir une action collective de grande classe. Les coéquipières de Sandrine Dusang restent au contact de Paris, les quatre grosses cylindrées du championnat creusant l’écart avec les autres équipes de D1.

 

Saint-Etienne - La Roche (3-0)

Comme par exemple Saint-Etienne et La Roche. Dans ce duel de mal classés, c’est Saint Etienne qui s’est imposé 3 à 0, grâce à un but de Sarah Palacin dès le début de la rencontre et un doublé de Julie Peruzzetto (53e puis 90e). Un bon coup pour l’ASSE, qui en profite ainsi pour sortir de la zone de relégation. La Roche plonge.

 

Nîmes-Rodez (2-4)

L’ESOF plonge, mais reste loin de Nîmes, perdu pour sa part dans des profondeurs abyssales. Les Nîmoises ont perdu, pour la neuvième fois cette saison. En face, Rodez n’a laissé aucune chance aux bonnes dernières du championnat, et occupe au soir de cette dixième journée la 5e place du championnat de France. Le RAF est allé s’imposer 4 buts à 2 en terre nîmoise, mais on l’aura compris, cette saison, il semblerait que ce soit devenu une formalité pour les clubs de D1.

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
29 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.