Actus
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gasconha à 18/12/2017 12h58
D1 F 2017-2018
Dernier message de apsolou à 18/12/2017 08h14
EDF Objectif 2019
Dernier message de nanard1 à 18/12/2017 05h11
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Benstiti : Retour sur son aventure parisienne


Publié le 22 mai 2016 | Actus
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Benstiti : Retour sur son aventure parisienne

Ce samedi, le Paris Saint-Germain disputait son dernier match sous la houlette de Farid Benstiti. Arrivé en 2012 dans le club de la capitale, quel est le bilan de l'aventure parisienne du coach lyonnais, qui n'aura pas remporté le moindre titre mais tout de même permis au club de progresser ?


 

 

2012-2016. Après quatre ans à la tête du club de la capitale, Farid Benstiti a dirigé le PSG une dernière fois ce samedi face à Juvisy dans un match comptant pour la 22e et dernière journée du championnat 2015-2016, qui s'est achevé sur un match nul. En quatre ans à la tête de l'équipe féminine, Farid Benstiti a permis au PSG de s'imposer comme un club à suivre au niveau national mais également européen. La seule ombre au tableau aura été l'absence de titre. Retour sur l'aventure parisienne de Benstiti, et du bilan que l'on peut en tirer.

 

La construction et la progression

En 2012, un an après l'arrivée de QSI à Paris, Farid Benstiti est nommé entraineur de la section féminine du PSG, et du jour au lendemain l'équipe devient professionnelle. Un changement radical qui tranche par exemple avec l'évolution graduelle qu'a pu connaitre l'Olympique Lyonnais en son temps, sous la houlette de Benstiti déjà. De nombreuses joueuses -notamment étrangères- rejoignent le club, mais malgré tout, le PSG réussit une belle saison en terminant dauphin de Lyon en championnat, le club rhodanien étant le seul à battre le club parisien -à deux reprises. Non qualifié pour la Ligue des Champions (Paris a terminé l'exercice précédent à la 4e place), le PSG s'incline en demi-finale de la Coupe de France face à Saint-Etienne. Les jalons sont posés, et Paris se positionne comme un potentiel concurrent sérieux de Lyon à l'avenir.

La saison suivante, 2013-2014, verra le PSG progresser : malgré l'élimination précoce en Ligue des Champions, dès son entrée en lice (mais contre le futur finaliste), Paris atteint la finale de la Coupe de France, s'inclinant contre Lyon, et parvient à battre l'OL en championnat. C'est la première défaite (et seule à ce jour) en championnat du club rhodanien depuis mars 2010 contre Juvisy. En moins de deux ans de professionnalisme, le PSG a réussi là où tant d'autres clubs ont échoué. Ne disposant pas de la même marge que son concurrent lyonnais en championnat, Paris présente un bilan identique à la saison précédente, ayant été battu par Juvisy. Paris n'a toujours pas gagné de titre, mais l'équipe semble s'approcher des sommets et de l'Olympique Lyonnais pas à pas.

 

De la confirmation à la déception

En 2014-2015, le PSG passe encore un cap. Certes, il sera éliminé en huitièmes de finale en Coupe de France -pas vraiment de belle façon, par Guingamp- et ne parviendra pas à battre Lyon en championnat. Cependant, Paris aura été maitre de son destin dans la course au titre jusqu'à la 18e journée, ne s'inclinant que d'un but lors de la rencontre aller face à l'Olympique (2-1, avant de perdre 0-4 au retour). Mais surtout, pour sa seconde participation à l'épreuve, le PSG atteindra la finale de la Ligue des Champions, ne s'inclinant que lors du temps additionnel face à Francfort. Peut-être plus que la finale encore, c'est le parcours du club de la capitale qui force le respect. En éliminant l'Olympique Lyonnais et Wolfsburg, les deux favoris de la compétition, sur un format aller/retour, le PSG change de dimension et montre sa force de caractère. Un parcours qui ne terminera donc malheureusement pas pour le club parisien par un premier titre sous l'ère Benstiti.

A l'orée 2015-2016, le PSG a désormais des certitudes. Si le mercato n'a pas été celui que Benstiti désirait, réalisé dans la précipitation alors que le championnat reprenait, la progression presque linéaire du club lors des trois saisons précédentes laisse penser peut-être à un premier titre. Les Parisiennes ont réussi à tenir tête plusieurs fois à Lyon malgré leur peu de vécu, et ont gagné en crédibilité. Mais les espoirs parisiens en championnat seront vite douchés, avec un match nul concédé face à Montpellier (J3, 0-0) et une large défaite à Gerland (J4, 5-0) qui hypothèquent déjà le titre convoité de champion et laissent des traces dans l'effectif. En Coupe de France, le PSG hérite de tirages pas forcément favorables et finit par casser, face à Montpellier en demi-finale (2-2, 4-3 tab). La Ligue des Champions reste la dernière chance de titre parisienne. Après un parcours compliqué mais sans rencontrer de favori, le PSG espère réitérer sa performance de la saison précédente et veut éliminer l'OL en demi-finale. C'est certainement là que s'est scellé la fin de l'aventure parisienne de Farid Benstiti, suite au match aller perdu 7-0, avec une première période mémorable. Le PSG termine tout de même deuxième, pour la quatrième année consécutive, et est de nouveau qualifié pour la Ligue des Champions.

 

Que peut-on retenir de l'aventure parisienne de Farid Benstiti ?

Recruté par le PSG pour réaliser le même travail que celui qu'il avait accompli à Lyon, Farid Benstiti a permis au PSG de changer de dimension. Deux petites ombres au tableau cependant : le timing parisien est fortement accéléré par rapport à ce qu'il a connu à Lyon, et... une équipe nommée l'Olympique Lyonnais vampirise les titres, étant également double champion d'Europe à son arrivée. Incontestable dauphin de l'OL en championnat depuis quatre ans et désormais double demi-finaliste européen -série en cours-, Benstiti n'a pas à rougir du travail qu'il a réalisé, même si l'absence de titres et les déceptions survenues chaque année, en Coupe de France notamment, peuvent laisser des regrets. 

A l'exception de cette dernière saison dure à encaisser, en particulier les deux claques reçues face à l'OL, le PSG n'a fait que progresser, que ce soit l'équipe ou les joueuses qui la composent et qui se sont imposées pour certaines en équipe de France, parfois parmi les meilleures joueuses au monde. Un fait rendu possible également par les nouveaux moyens mis en place par le club et la professionnalisation de l'effectif. Désormais, après Farid Benstiti qui a joué un rôle important dans la construction et la progression des deux meilleurs clubs français actuels, c'est Patrice Lair qui va prendre les commandes du club parisien. Lair est un entraineur qui a gagné beaucoup de titres, mais qui va se retrouver dans une position nouvelle, avec une équipe à reconstruire. En attendant de suivre les nouvelles aventures parisiennes, Farid Benstiti sera peut-être de retour rapidement sur un banc...

 

Crédit photos : psg.fr

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
37 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.