Portraits
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de nanard1 à 18/02/2018 05h47
D1 F 2017-2018
Dernier message de gromit à 18/02/2018 01h53
D1 F 2017-2018
Dernier message de sab8969 à 17/02/2018 18h46
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Elisa De Almeida (PFC), de A à Z


Publié le 02 février 2018 | Portraits
Par Sandrine Dusang pour Foot d'Elles


Elisa De Almeida (PFC), de A à Z

Elisa De Almeida, qui a fêté ses 20 ans le 11 janvier dernier, fait partie des joueuses montantes du foot français. Discrète dans la vie, la défenseure du Paris FC, a répondu à nos questions en toute simplicité. L'occasion d'en savoir un peu plus sur son parcours et ses ambitions. Entretien.


 

 

 

Peux-tu revenir un peu sur tes débuts ? Comment et pourquoi tu as commencé à jouer au foot ?
Elisa De Almeida - « J'ai commencé à jouer quand j'avais 6 ans, simplement pour faire comme mon frère (Rires). J'allais le voir tous les week-ends et ça me plaisait, alors je me suis dit que je ne voulais plus juste être spectatrice et que j'avais envie de jouer moi aussi. J'ai donc commencé avec les garçons à Épinay-sur-Orge et Villebon-sur-Yvette, puis j'ai pris le chemin de Juvisy. Cette passion du football me vient de toute petite, et cela ne m'a jamais lâché.

 

Justement, comment t'es-tu orientée vers Juvisy, devenu Paris FC aujourd'hui , et pourquoi ?
- À 15 ans je ne pouvais plus jouer avec les garçons alors il fallait que je m'oriente vers une équipe féminine. Juvisy était un club féminin que je connaissais bien dans la région. Il était toujours dans le haut du tableau et il jouait la Ligue des Champions, alors cela m'a attiré. C'est un club avec des valeurs et un état d'esprit qui me plaît, et je connais certaines personnes du club depuis que je suis petite par rapport aux différents rassemblements et détections de l'Essonne, c'était donc un choix logique. Alors oui la proximité a aidé, mais si je suis là aujourd'hui, c'est aussi par rapport à ce que le club est footballistiquement parlant.

 

Avec dix titularisations en championnat, tu sembles t'être fait ta place dans le onze de départ parisien. Est-ce déjà une satisfaction pour toi ?

-
Je suis très contente de ça, parce qu'honnêtement, je ne m'étais pas imaginée que ce serait le cas cette saison. Lorsque j'ai signé mon contrat l'année dernière, je ne pensais pas jouer autant. Je m'étais dit que ma première année de contrat serait sans doute une saison qui me permettrait de continuer à prendre de l'expérience, en m'entrainant avec le groupe D1 et en regardant les autres depuis le banc. Evidemment, je m'entrainais pour ça et c'était un de mes objectifs, mais je ne pensais pas pouvoir prétendre à une place de titulaire dès cette saison. C'est une satisfaction et une bonne surprise finalement (Sourire).

 

Depuis le début de saison, tu as joué l'essentiel des matches au poste de latérale droite. Peux-tu nous expliquer pourquoi ?
- Je ne pourrais pas vraiment expliquer pourquoi j'ai été décalée sur le côté droit, mais en revanche, je peux dire que maintenant je préfère jouer latérale (Rires). Je pense que le coach a estimé avoir davantage besoin de moi à droite, que dans l'axe. Je n'appréciais pas forcément le poste de latéral au début, mais au fil des matches, j'ai appris et maintenant c'est l'inverse. C'est plus de courses, mais j'adore apporter quelque chose offensivement. Déborder, aller centrer, ou se retrouver au deuxième poteau sur un centre du côté opposé, ce sont des choses que tu ne peux pas faire quand tu es en défense centrale, alors j'en profite.

 

D'après toi, quelles sont tes plus grosses qualités ? Et les points sur lesquels tu aimerais t'améliorer ?
- Je n'aime pas trop ce genre de questions... (Hésitante). Allez, pour les qualités, je dirais ma vision du jeu et ma vitesse.
Pour les points à améliorer, je pense qu'il y en a beaucoup, mais je dirais l'anticipation et les duels. Il faut que je progresse dans la combativité, et que j'apprenne à être un peu plus ¨dure¨ dans les duels.

 

Y a-t-il un joueur/une joueuse sur qui tu as pris ou prends exemple ?
- Dans le jeu, j'aime bien Sergio Ramos, même si c'était davantage quand je jouais défenseure centrale. Ensuite, je suis fan de Cristiano Ronaldo, même si je ne suis pas aussi douée que lui devant le but (Rires).

 

U17, U19, et maintenant U20, quels ont été les moments forts sous le maillot bleu pour toi, jusqu'à présent ?
- La victoire de l'Euro U19 en 2016 est forcément le meilleur souvenir. Je m'étais blessée pendant la compétition, mais j'ai pu revenir pour vivre la finale près de mes coéquipières, et fêter la victoire avec tout le monde. C'était génial ! Ensuite, il y a aussi le parcours de l'an dernier, même si nous avons perdu contre l'Espagne en finale. C'est un grand moment quand même, et notre parcours dans cette compétition reste une superbe expérience. Représenter la France dans une compétition internationale, c'est toujours une fierté et un moment particulier.

 

La Coupe du Monde U-20 aura lieu en France en août prochain. Qu'est ce que cela signifie pour toi ? Et est ce que tu y penses déjà ?
- Évidemment, la Coupe du Monde U-20 est dans un coin de ma tête, et le fait qu'elle se déroule en France donne encore plus envie d'y participer. Tout le monde sera derrière l'équipe de France, et je pense que cet événement en Bretagne va être fantastique. Alors pouvoir y être et espérer remporter le titre à la maison, bien sûr j'y pense.

 

Et les « grandes » Bleues, avec une Coupe du Monde 2019 en France également ?
- Pour le moment, c'est un rêve. Je vais continuer à travailler dans mon club, et j'espère que nous arriverons à nous rapprocher du trio de tête d'ici la fin de saison. Ensuite, on verra ce qui se passe. Le premier objectif ¨Bleues¨ pour moi, c'est la Coupe du Monde U-20. Pour celle des ¨A¨, le chemin est encore long, mais on verra ».

 

 

 

Propos recueillis par Sandrine Dusang

 

 

Crédits photos : Foot d'Elles, Paris FC,  FFF

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
6 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.