Phase de groupes
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gromit à 12/12/2017 00h53
D1 F 2017-2018
Dernier message de thenightwalker à 12/12/2017 00h44
Coupe d'Asie 2018 (qualificatif à la CM 2019)
Dernier message de gromit à 12/12/2017 00h08
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Grande première pour le Cameroun !


Publié le 17 juin 2015 | Phase de groupes
Par Vincent Roussel pour Foot d'Elles


Grande première pour le Cameroun !

Au termes d'un match à suspense, marqué par le retour phénoménal des Lionnes emmenées par Onguéné, le Cameroun a battu la Suisse 2-1 et se qualifie pour la première fois de son histoire en 8e de finale. Une juste récompense pour les Camerounaises qui ont su trouver les ressources mentales pour s'imposer.


 

 

 

 

 

Le Cameroun au mental

La confrontation entre la Suisse et le Cameroun, qui décidait du sort de la deuxième place du groupe C, a tenu toutes ses promesses. Un match qui a accumulé les retournements de situation et prouvé que le Cameroun pouvait être le trublion de cette Coupe du Monde.

On assiste d'abord à un début de match haché (15 fautes commises en première période) où les deux équipes ont du mal à se rapprocher du but adverse si ce n’est sur coup de pied arrêté. Mais les Suissesses, qui font preuve de beaucoup d’agressivité, prennent rapidement le dessus sur des Lionnes un peu trop désemparées tactiquement. Cette domination se concrétise à la 23e minute. Bachmann, encore une fois très remuante, centre en retrait pour Crnogorcevic, qui reprend victorieusement le ballon au niveau du point de penalty (1-0). Si les Helvètes auront encore quelques occasions (35e, 37e, 40e) elles vont buter sur une très bonne Ngog.

Les joueuses d’Enow Ngachu vont bousculer les Suissesses en fin de première période, mais elles manquent beaucoup trop de lucidité dans les 35 derniers mètres pour pouvoir espérer quelque chose. Si les Lionnes n’ont pas le plus bel effectif, elles ont en revanche un état d’esprit irréprochable. Leur rassemblement devant le rond central avant la reprise du match montre encore une fois combien cette équipe, si elle est soudée, peut renverser des montagnes. Et ce fut le cas hier. A la 46e minute, suite à un centre en retrait, Enganamaouit rate sa frappe de peu. Mais Onguéné qui avait bien suivi reprend le ballon aux abords de la surface et croise bien sa frappe. Le Cameroun peut à nouveau croire en sa qualification (1-1). Symbole de la rébellion camerounaise en seconde période, Onguéné multiplie les duels remportés sur son côté droit. Elle fait de nouveau la différence à la 62e minute, lorsqu’après un nouveau débordement dans la surface, elle adresse un centre en retrait à Ngono Mani, qui crucifie Thalmann à six mètres d’une tête plongeante.

Les joueuses de Martina Von-Tecklenburg vont rester sans réaction après ce retour phénoménal des Lionnes. A l’image de Ramona Bachmann ou de Lara Dickenmann, qui n’auront pas réussi à débloquer la situation devant. Le Cameroun, que l’on ne s’attendait pas forcément à voir lors des phases finales, espèrera poursuivre sa belle aventure. Pour cela il faudra battre la Chine, en huitième de finale.

 

 

Les compositions :

Suisse : 1-Thalmann, 4-Rinast, 5-Maritz, 6-Kuster, 7-Moser (C), 9-Waelti, 10-Bachmann, 11- Dickenmann (remp. : Remund, 79ème), 13-Crnogorcevic, 14-Kiwic (remp. : Bernauer, 65ème), 16-Humm (remp. : Aigbogun , 68ème).

Cameroun : 1-Ngo Ndom, 2-Manie (C), 3- Nchout (Remp. : Ngono Mani, 57ème), 5- Ejangue, 6- Zouga Francine (remp. : Ngani, 86ème), 7-Onguene (remp. : Akaba, 91ème), 8-Feudjio, 10-Yango, 11-Awona, 12-Meffometou Tcheno, 17-Enganamouit.

Joueuse du match : Aboudi Onguene

 

 

Doit-on s’inquiéter pour le Japon ?

Encore une victoire sur la plus petite des marges pour le Japon, qui, s'il comptabilise l’un des meilleurs bilans à la fin des phases de poules, n’aura jamais vraiment convaincu. Pour ce match sans enjeu, même si la victoire était importante pour garder la tête du groupe C, Norio Sasaki avait décidé de faire tourner. Les Japonaises vont inscrire très rapidement leur premier but, grâce à l’attaquante de Chelsea Yuki Ogimi (5e). Elles se créeront plusieurs occasions par la suite sans pour autant alourdir le score. Les deux équipes rentrent au vestiaire à 1-0.

Alors que les Equatoriennes ont opposé une belle résistance aux coéquipières d’Homare Sawa, elles pourront se consoler d’avoir tenu tête aux championnes du monde en titre, en deuxième période notamment. A défaut d’avoir pu réellement croire en leur chance lors de cette Coupe du Monde. Faut-il s’inquiéter pour les Nipponnes, pas vraiment dominatrices au cours de leur trois premiers matches au Canada, ou feront-elles preuve d’autant de maîtrise lors des phases finales ? Il faudra attendre leur huitième de finale, le 23 juin, pour répondre à cette question.

 

Les compositions :

Japon : 1-Fukumoto, 5-Sameshima, 8-Miyama (C), 10-Sawa, 11- Ohno (Remp. : Nagasato, 75ème), 14-A. Tanaka, 15-Sugasawa (remp. : Iwabuchi, 80ème), 17-Ogimi, 19-Ariyoshi, 20- Kawamura, 23- Kitahara (Remp. : Kamionobe, 45ème).

Equateur : 1-Berruz, 2-Ortiz, 3-Aguilar, 5-Olvera, 6-Ponce, 7-Rodriguez, 8-Vasquez (remp. : Riera, 90èmeème), 11-Quinteros (remp. : Caicedo, 83ème), 16- Moreira (C), 19-Real, 20-Pesantes.

 

Joueuse du match : Miyama

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
10 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.