Les Bleues
Sur nos forums
D1 F 2017-2018
Dernier message de gasconha à 18/12/2017 12h58
D1 F 2017-2018
Dernier message de apsolou à 18/12/2017 08h14
EDF Objectif 2019
Dernier message de nanard1 à 18/12/2017 05h11
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Notes : Face à la Colombie, des Bleues au top


Publié le 04 août 2016 | Les Bleues
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


Notes : Face à la Colombie, des Bleues au top

Désormais après chaque match de l'équipe de France, vous pourrez retrouver notre article attribuant des notes sur dix aux joueuses tricolores avec une appréciation de leur match. Et des focus sur l'équipe adversaire ou certaines joueuses marquantes.


 

 

 

 

Sarah Bouhaddi : 5

Très peu sollicitée par l'attaque adverse, la gardienne française a connu une entrée en matière dans le tournoi olympique des plus tranquilles. S'est imposée dans les airs sur deux centres dangereux (24', 73').

 

Amel Majri : 7

Remuante dans le couloir gauche, la latérale -qui évoluait haut- a permis d'amener le danger dans le camp colombien à plusieurs reprises. A l'aise dans ses combinaisons avec Louisa Cadamuro notamment, c'est elle qui obtient le coup franc "converti" par Camille Abily juste avant la mi-temps, et qui inscrit le dernier but tricolore de la soirée sur coup franc (83'). A reçu un carton jaune (50').

 

Wendie Renard : 6

Concentrée et solide, la capitaine de l'équipe de France n'a pas eu à employer son talent pour mettre à mal l'attaque colombienne, et s'est permis des interventions lointaines. Une soirée tranquille.

 

Griedge Mbock : 5,5

Comme sa coéquipière de la charnière centrale, Griedge Mbock n'a pas eu à s'employer face à une attaque colombienne inoffensive. Toutefois quelques petites erreurs (sautes de concentration ?) heureusement sans conséquence.

 

Jessica Houara d'Hommeaux : 5,5

Probablement la Bleue la plus discrète hier, après Sarah Bouhaddi. Elle a eu peu de travail à faire, et elle l'a bien fait.

 

Amandine Henry : 7

Décisive d'entrée de jeu, avec un combo récupération de balle, perforation, décalage sur le premier but, Amandine Henry a réalisé une belle première période, que ce soit par ses perforations, décalages ou changements de jeu offensivement ou sa présence défensive, semblant pouvoir mettre l'accélérateur à n'importe quel moment. Elle s'est beaucoup moins aventurée devant après la pause, en gestion.

 

Elise Bussaglia : 6,5

Disponible, juste, sobre, elle a évolué en accord avec ses acolytes du milieu de terrain français, toujours en mouvement. Une belle prestation pour la joueuse de Wolfsburg, qui aurait même pu ajouter son nom au tableau d'affichage sur une remise d'Eugénie Le Sommer en début de match.

 

Camille Abily : 7

Précieuse offensivement, avec un coup franc direct inscrit (42') et une belle frappe lobée qui atterrit sur la transversale et offre le deuxième but à Eugénie Le Sommer (14'), elle s'est montrée disponible, n'hésitant pas à redescendre chercher le ballon. Remplacée par Claire Lavogez (72').

 

Louisa Cadamuro : 6

Elle n'a pas eu à forcer son talent face à une équipe de Colombie dépassée. Disponible, n'hésitant pas à redescendre chercher le ballon, n'hésitant pas à combiner avec Amel Majri, Louisa Cadamuro a réalisé un match solide, mais sans plus.

 

 

Kadidiatou Diani : 6,5

Préférée à Elodie Thomis sur l'aile droite, Kadidiatou Diani a tenté, a dribblé, certes avec du déchet, mais elle n'a pas hésité à prendre sa chance. Appliquée dans son repli défensif. Elle a réalisé un match solide pour sa première olympique. Remplacée par Elodie Thomis (80').

 

Eugénie Le Sommer : 7

Très mobile et précieuse en première période sur le front de l'attaque avant d'être logiquement moins présente en période de gestion, intéressante dans ses remises et son jeu collectif, elle a permis aux Bleues de faire le break rapidement en étant à l'affût suite à la transversale trouvée par Camille Abily (14'). Un peu maladroite toutefois dans le dernier geste (huit tirs, dont cinq cadrés). Remplacée par Marie-Laure Delie (75'), qui obtient le coup franc mis au fond des filets par Amel Majri (82').

 

La Colombie 

L'ouverture rapide du score n'a pas permis à la Colombie d'entrer dans le match. Dépassée par une équipe de France tout en mouvement et collective, elle a souffert et avait oublié toute possibilité de gagner à la mi-temps. Dépassée et n'hésitant pas à se montrer physique et provocatrice, elle a essayé de sortir la tête de l'eau après la mi-temps, en vain. Meilleure joueuse des deux confrontations France-Colombie, la gardienne Sandra Sepúlveda s'est montrée beaucoup moins à son avantage cette fois-ci, et a alterné le bon et le beaucoup moins bon. Attendue, Lady Andrade n'a pas vu le jour.

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
11 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.