Top News
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de elofort à 19/10/2017 22h07
EDF Objectif 2019
Dernier message de elofort à 19/10/2017 22h06
EDF Objectif 2019
Dernier message de gromit à 19/10/2017 20h45
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

La France verra les quarts


Publié le 10 août 2016 | Top News
Par Anthony Rech pour Foot d'Elles


La France verra les quarts

Vainqueur 3-0 de la Nouvelle-Zélande lors de son dernier match de poules du tournoi olympique de football féminin, l'équipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale. Une victoire qui s'est dessinée après un coaching gagnant de Philippe Bergerôo à la demie-heure de jeu et l'entrée en jeu d'Eugènie Le Sommer.


 

 

 

On joue la trente-cinquième minute de ce match entre la France et la Nouvelle-Zélande. Rencontre décisive en vue de la qualification pour les quarts de finale du tournoi olympique. Pour sortir de la poule, l'équipe de France ne doit pas perdre. Si cela en prend tranquillement le chemin, jusqu'à ce moment du match, la dose d'adrénaline pour cause de beau jeu est plutôt très faible. C'est le moment choisi par le sélectionneur Philippe Bergerôo pour effectuer un coaching rapide aux allures de sanction. Le sélectionneur sort Marie-Laure Delie à la pointe de l'attaque et fait entrer Eugénie Le Sommer, ménagée ces derniers jours. Un choix qui s'est avéré gagnant puisque sur son premier ballon l'attaquante tricolore suit parfaitement une frappe lointaine d'Elise Bussaglia repoussée par le poteau de Nayler pour ouvrir le score et délivrer d'un poids la maison bleue (38').

 

L'éclaircie d'Eugénie
Avant cette étincelle, il faut dire que dans cette première période il ne se passait pas grand chose. Après une entame plus que timide et ponctuée de nombreuses imprécisions techniques, les Bleues n'arrivaient pas vraiment à prendre le dessus sur la défense néo-zélandaise. Il aura fallu attendre quasiment la demie-heure de jeu pour voir un débordement d'Elodie Thomis (25'). Les Football Ferns ont même causé une grosse frayeur en se procurant la première occasion franche de la rencontre mais Wilkinson ne parvenait pas à tromper une Sarah Bouhaddi vigilante (36').
Et puis, Philippe Bergerôo a donc pris la décision de sortir une décevante Marie-Laure Delie pour faire entrer Eugénie Le Sommer à la pointe de l'attaque (35'). Trois minutes auront suffi à Le Sommer pour inscrire son deuxième but de la compétition. Un coaching gagnant qui ne manquera pas de relancer le débat autour de l'attaquante parisienne qui sort d'une saison pour le moins compliquée avec son club mais qui dans cette première période n'avait pas eu grand chose à se mettre sous la dent tant les ballons n'arrivaient pas dans des conditions correctes. 

 

Bouhaddi, impeccable
Libérées, les tricolores enchaînaient plus correctement pour se procurer de nouvelles situations intéressantes par l'inévitable Eugénie Le Sommer (43, 45+2). Au retour des vestiaires, les Football Ferns semblaient ne pas vraiment avoir les armes pour trouver la faille dans la défense française. En revanche Elodie Thomis avait retrouvé des couleurs et des watts pour accélérer sur son côté et délivrer un centre parfait pour la tête de Louisa Cadamuro qui faisait le break (2-0, 63'). Derrière, les coéquipières de Wendie Renard ont géré leur avance et Philippe Bergerôo a continué de faire tourner en faisant souffler Elise Bussaglia puis Amandine Henry. Elles ont aussi pu compter sur une Sarah Bouhaddi impeccable qui a annihilé toute amorce de tentative néoZ. Une dernière accélération d'Elodite Thomis offrira un doublé à Louisa Cadamuro sur penalty (90+1). Deux réalisations qui redoreront la prestation de la future retraitée, qui n'aura que trop peu pesé dans l'axe du milieu de terrain.
La France s'impose donc 3-0 et a été nettement moins séduisante que lors de ses deux premiers matches de poule mais elle a assuré l'essentiel : ne pas perdre et se qualifier pour les quarts de finale en terminant deuxième de sa poule. Elle y rencontrera le Canada, sorti premier de son groupe.

 

 

Feuille de match

Compositions d'équipe
France : Bouhaddi – Houara d'Hommeaux, Delannoy, Renard, Karchaoui – Henry (72' : Hamraoui), Bussaglia (67' : Abily), Cadamuro, Lavogez, Thomis – Delie (35' : Le Sommer).

 

Nouvelle-Zélande : Nayler – Riley, Erceg (c), Stott, Percival – Duncan, Longo, Hassett (60' : Gregorius), Bowen (77' : Pereira) – Wilkinson (71' : White), Hearn.

 

Buts : Le Sommer (38'), Cadamuro (63')

 

Avertissements : Pereira (83').

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
25 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.