Les Bleues
Sur nos forums
EDF Objectif 2019
Dernier message de chrdollar à 19/10/2017 09h00
EDF Objectif 2019
Dernier message de mdii62 à 19/10/2017 08h14
EDF Objectif 2019
Dernier message de mdii62 à 19/10/2017 08h02
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

EDF : Les satisfactions des Jeux


Publié le 14 août 2016 | Les Bleues
Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles


EDF : Les satisfactions des Jeux

L'aventure de l'équipe de France lors des Jeux de Rio s'est arrêtée au stade des quarts de finale, face au Canada. Une élimination décevante et un parcours stoppé plus tôt que prévu. Malgré tout, plusieurs joueuses ont donné satisfaction au cours des quatre matches disputées par les Bleues. Focus.


 

 

A Rio, le parcours de l'équipe de France s'est arrêté plus tôt que prévu. Cela n'a pas empêché plusieurs joueuses de se mettre en évidence, que ce soit en tant que pilier de l'équipe ou promesse pour l'avenir, malgré le déchet qu'elles ont pu avoir. 

 

Kadidiatou Diani

Dans la hiérarchie sur l'aile droite, elle est passée devant Elodie Thomis, et a confirmé les attentes placées en elle. Rapide (certes moins que Thomis), n'hésitant pas à prendre sa chance, toujours présente au repli défensif, plutôt intelligente dans le jeu, elle a marqué des points et montré que l'équipe pourrait compter sur elle à l'avenir. Tout n'a pas été parfait, bien sûr, mais ses prestations ont été encourageantes, dans la lignée de sa fin de saison avec Juvisy ; on retiendra notamment son match face aux Etats-Unis, où elle a fait souffrir Meghan Klingenberg, une référence au poste de latérale.

A Rio : 3 matches, 260 minutes

 

Amandine Henry

C'est l'une des grandes satisfactions françaises du tournoi. Son impact (et sa puissance), aussi bien défensif qu'offensif, s'est fait ressentir lors des quatre matches des Bleues, au cours desquels elle a été l'une des seules à évoluer à un haut niveau avec régularité. Elle a montré beaucoup d'envie en sachant gérer ses efforts quand la différence était faite, contre la Colombie par exemple, ou en montrant l'exemple pour faire réagir l'équipe, contre les Etats-Unis. Le pilier du milieu français, indispensable à l'équipe.

A Rio : 4 matches, 342 minutes

 

Sakina Karchaoui

Plus qu'une véritable satisfaction sur le tournoi -en partie parce qu'elle n'a joué que deux matches sur quatre-, la jeune Montpelliéraine qui a découvert l'équipe de France récemment est une promesse pour l'avenir. A Rio, elle s'est mise en évidence contre la Nouvelle-Zélande, puis a eu plus de mal contre le Canada. Cependant, le potentiel est là, et ses prestations ont été encourageantes pour la suite. Elle va donc pouvoir continuer sa progression avec une expérience olympique et celle d'un match couperet face à un très bon Canada, qui compte plusieurs joueuses qui devraient croiser la route de la Française pour -on l'espère- de nombreuses années.

A Rio : 2 matches, 180 minutes

 

Eugénie Le Sommer

Après une saison peu convaincante à titre personnel, en club ou en équipe de France, l'attaquante lyonnaise est revenue à un haut niveau pour les Jeux. Elle est la meilleure buteuse française de la compétition (avec Louisa Cadamuro) en étant à l'affût suite à des frappes françaises sur les montants contre la Colombie et la Nouvelle-Zélande, ouvrant le score dès son entrée en jeu contre cette dernière, dans un match décisif pour la qualification. Elle a également été très intéressante dans sa participation au jeu, et s'est montrée un danger pour les défenses adverses.

A Rio : 3 matches, 230 minutes, 2 buts

 

Griedge Mbock

Le forfait de Laura Georges lui a offert le statut de titulaire, et elle a assumé. La jeune défenseure a montré de très belles choses pour sa première Olympiade, même si elle a pu faire montre de fautes de marquage notamment. L'avenir lui appartient, et son duo avec Wendie Renard devrait être un point fort de l'équipe de France (et de Lyon) pour les années à venir.

A Rio : 3 matches, 270 minutes

 

Wendie Renard

Avec Amandine Henry, probablement la plus grande satisfaction de ces Jeux dans l'équipe. La capitaine s'est montrée très solide en défense, avec en point d'orgue un très gros match contre les Etats-Unis. Un seul bémol : elle n'aura pas réussi à se montrer décisive sur coups de pieds arrêtés malgré de nombreuses occasions. Il n'en reste pas moins qu'elle a été exemplaire en défense, ce qui est son premier rôle. 

A Rio : 4 matches, 360 minutes

 

 

Crédit photo : FFF

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
16 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.