Foot international
Sur nos forums
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de sweetheart à 14/12/2017 18h01
Transferts/Mercato 2017 autres ligues
Dernier message de gromit à 14/12/2017 17h33
Toutes les discussions
desi porn
desi porn hub videos
Heißen hure porno

Joueuse FIFA de l'année : Henry et Le Sommer dans les 10 !


Publié le 19 octobre 2015 | Foot international
Par Foot d'Elles


Joueuse FIFA de l'année : Henry et Le Sommer dans les 10 !

La liste des 10 joueuses nommées pour le titre de Meilleure Joueuse FIFA de l'année a été publiée aujourd'hui. Les Etats-Unis sont les mieux représentés avec trois joueuses, devant l'Allemagne et la France (Amandine Henry, Eugénie Le Sommer) avec deux représentantes. Retrouvez la liste des dix joueuses nommées


 

 

 

Dix joueuses pour succéder à Nadine Keßler, vainqueur l'an dernier du trophée de Meilleure Joueuse FIFA de l'année. A noter que ni Abby Wambach ni Marta, habituées du podium et du trophée, ne font partie de cette liste dans laquelle l'équipe des Etats-Unis, championne du monde en titre, est logiquement la mieux représentée devant l'Allemagne et la France. Les trois finalistes seront anoncées le 30 novembre, et la gagnante, le 11 janvier 2016.

A noter la présence de Farid Benstiti et Gérard Prêcheur nommés pour bons résultats du PSG et de l'OL.

 

Nadine Angerer (Allemagne) : Gardienne excellente, vainqueur du trophée en 2013, elle a pris sa retraite après une Coupe du Monde réussie sur le plan personnel, avec notamment un arrêt décisif lors de la séance de tirs au but face à la France, qui a permis à l'Allemagne de rejoindre les demi-finales.

 

Ramona Bachmann (Suisse) : Si ses qualités sont connues de toutes et tous, sa présence parmi les 10 est un peu surprenante. Dans une poule relativement facile à la Coupe du Monde, la Suisse s'est inclinée à deux reprises mais Bachmann a réussi un triplé contre la Thaïlande.

 

Kadeisha Buchanan (Canada) : C'est la défenseure qui monte. Elle n'a pas encore 20 ans mais c'est elle qui tient la défense du Canada depuis plusieurs années déjà. Elue logiquement Meilleure Jeune de la Coupe du Monde, elle devrait continuer à faire parler d'elle à l'avenir.

 

Amandine Henry (France) : Ballon d'Argent à la Coupe du Monde, sa présence parmi les 10 est logique, d'autant plus que Lyon a une nouvelle fois réalisé le doublé sur la scène nationale. Toutefois, le parcours décevant de la France à la Coupe du Monde ne devrait pas lui permettre d'espérer le trophée.

 

Eugénie Le Sommer (France) : Egalement auteure du doublé national avec Lyon, Eugénie Le Sommer a notamment inscrit le seul but de la rencontre face à l'Angleterre, futur 3e, en phase de poule de la Coupe du Monde, et a été auteure d'une saison pleine.

 

Carli Lloyd (Etats-Unis) : Elle est logiquement la grande favorite pour le trophée après avoir remporté presque à elle seule la Coupe du Monde. Ballon d'Or de la Coupe du Monde dont elle a également été meilleure buteuse ex-aequo avec Celia Sasic, le trophée de Meilleure Joueuse FIFA de l'année lui tend les bras.

 

Aya Miyama (Japon) : La capitaine des Nadeshiko, finalistes de la Coupe du Monde, est d'une constance dans l'excellence admirable. Ballon de Bronze de la Coupe du Monde, sa discrétion ne devrait cependant pas lui permettre d'espérer le trophée.

 

Megan Rapinoe (Etats-Unis) : Une des rares créatrices dans l'équipe des Etats-Unis championne du monde, elle est capable de grandes performances, comme elle a pu le montrer par à-coups lors du Mondial ou avec Seattle qu'elle a mené jusqu'en finale de la NWSL.

 

Celia Sasic (Allemagne) : C'est la seule joueuse qui semble être en mesure d'empêcher Carli Lloyd de remporter le trophée. Joueuse UEFA de l'année, son parcours en club pourrait lui permettre d'espérer le trophée alors qu'elle a réussi sa Coupe du Monde (Soulier d'Or) malgré son penalty raté en demi-finale contre les Etats-Unis.

 

Hope Solo (Etats-Unis) : Championne du Monde, meilleure gardienne de la compétition, Hope Solo a de plus emmené Seattle en finale de NWSL. Actuellement la meilleure gardienne au monde, la voir dans les trois finalistes ne serait pas autrement surprenant bien qu'elle n'ait pas eu une charge de travail monstrueuse au Mondial.

 

 

Les 10 entraîneurs de l'année ont également été désignés. Il s'agit de :

Calle Barrling : entraîneur de l'équipe des moins de 19 ans suédoise, vainqueur de l'Euro de la catégorie

Colin Bell : entraîneur de Francfort, vainqueur de la Ligue des Champions

Farid Benstiti : entraîneur du Paris Saint-Germain, dauphin de Lyon en championnat et surtout finaliste de la Ligue des Champions

Jill Ellis : entraîneur de l'équipe des Etats-Unis, championne du monde en titre

Laura Harvey : entraîneur du Seattle Reign, finaliste NWSL après avoir dominé la saison régulière

John Herdman : entraineur de l'équipe du Canada, quart de finaliste de la Coupe du Monde

Gérard Prêcheur : entraîneur de l'Olympique Lyonnais, auteur du doublé Coupe/Championnat

Mark Sampson : entraîneur de l'équipe d'Angleterre, 3e de la Coupe du Monde

Norio Sasaki : entraîneur de l'équipe du Japon, finaliste de la Coupe du Monde

Thomas Wörle : entraîneur du Bayern Munich, champion d'Allemagne

Crédit photo : FIFA

 

Partager :
Version imprimable Envoyer par mail
24 Commentaires

Vous devez être connecté pour voir les commentaires.